Notre guide d’achat pour choisir le meilleur ventilateur

En temps de canicule, les habitations sont invivables. Pour ceux qui n’ont pas un système de climatisation, la chaleur reste beaucoup plus difficile à gérer. Pour pallier ce phénomène, le ventilateur reste un meilleur choix. Il offre un coût moins élevé par rapport à la climatisation pour un travail efficace. Beaucoup de personnes optent pour cette alternative, mais ne savent pas bien choisir leur ventilateur. Un bon choix constitue la garantie de la durabilité et d’une bonne performance. C’est pourquoi il est important de tenir compte d’un certain nombre de critères afin de bien faire son choix.

Voici un véritable guide qui oriente dans le choix du ventilateur en fonction des besoins de l’utilisateur.

Critères de choix : Comment bien choisir son ventilateur ?

Bien choisir son ventilateur fait appel aux caractéristiques et à la performance souhaitée de l’équipement. Certains critères à contrôler sur le ventilateur avant l’achat restent incontournables. Il faut bien se renseigner et demander des précisions avant toute acquisition afin de ne pas regretter son choix.

Sur socle, sur pied ou à colonne ?

Il existe trois types de ventilateurs : ventilateur sur socle, sur pied ou à colonne. Ces trois types de ventilateurs sont disponibles et se distinguent par certaines caractéristiques. Il faut faire ici son choix en fonction de l’usage souhaité, du nombre de personnes et de l’espace à rafraîchir.

  • Ventilateur sur socle

Les modèles de ventilateur sur socle constituent ce qu’il y a de mieux sur le marché pour rafraîchir une seule personne. Ces modèles sont encore appelés ventilateur de table et sont adaptés à une surface de 20 m2. Ce modèle peut être posé sur une table, un bureau ou un meuble.

  • Ventilateur sur pieds

C’est un modèle recommandé pour rafraîchir une grande pièce. Ce modèle peut être installé n’importe où et dispose d’un pied réglable en hauteur. Un moyen efficace pour régler la direction de l’air.

  • Ventilateur colonne

Ce modèle est beaucoup plus adopté pour l’esthétique qu’il offre. C’est aussi un ventilateur qui occupe un espace réduit. Il faut le disposer en hauteur afin qu’il rafraîchisse mieux la pièce.

La puissance

La puissance reste un élément fondamental dans le choix du ventilateur. La puissance de l’outil renseigne sur sa capacité à rafraîchir une pièce. Ce paramètre n’est pas du tout à négliger. La puissance de l’appareil est déterminée en fonction du moteur. Elle renseigne sur la vitesse de rotation du rotor auquel sont fixées les pales.

L’unité de mesure de la puissance du ventilateur est le Watt (W). L’utilisateur doit choisir un modèle avec une puissance selon ses besoins. Plus les données en watt du ventilateur sont élevées, plus il offre une meilleure puissance. Un moteur de 60 watts est assez puissant et recommandé.

La puissance reste un aspect déterminant dans le débit d’air libéré par l’appareil. La plupart des modèles de ventilateur disposent d’options permettant d’augmenter la puissance de l’appareil. Elle peut donc être augmentée lorsque l’utilisateur élève la vitesse du ventilateur.

Le bruit

Le bruit de l’appareil doit vraiment être pris en considération. Il n’est pas souhaitable d’avoir un ventilateur qui empêche de dormir ou dont le bruit empêche de se concentrer. Pour le confort d’utilisation, le niveau sonore de l’appareil doit être très faible.

La bruyance de l’appareil est exprimée en décibels. Tout acheteur devrait prendre soin de chercher les références du niveau sonore de l’appareil qu’il a choisi. Si le bruit de l’appareil est trop élevé, son utilisation au fil du temps deviendra une punition. Un bruit trop élevé indique parfois aussi que l’appareil consomme assez d’énergie.

Lorsque le niveau sonore dépasse largement 60 décibels, il vaut mieux s’en passer. En moyenne, sur le marché, on trouve des modèles avec un niveau sonore de 50 décibels. Ce niveau sonore est acceptable et est souvent recommandé. Un niveau sonore de 35 décibels indique un ventilateur silencieux. Un ventilateur silencieux est recommandé pour l’air frais et le calme qu’il offre.

Le débit d'air

Le débit d’air aussi reste un paramètre important dont il faut tenir compte avant tout achat. Le débit d’air indique la quantité d’air propulsée par le ventilateur. Il n’est pas uniquement lié à la puissance du moteur du ventilateur, mais en reste tout de même proportionnel. Il est clair qu’un moteur puissant libère un débit d’air assez élevé. Un utilisateur qui souhaite un bon débit d’air doit penser à faire aussi attention au moteur qu’il choisit.

L’unité de mesure du débit d’air est le mètre cube par heure (m3/h) ou le mètre cube par minute (m3/min). Le débit d’air recommandé pour un ventilateur sur socle est de 15 m3/min pour une surface de 5 m². Pour un ventilateur sur pieds ou un ventilateur colonne, il est recommandé 100 m3/min pour un espace de 20 m². Dans le cas d’un Ventilateur sur pied ou ventilateur colonne, il faut 150 m3/min pour un espace de 30 m².

L’oscillation

L’oscillation permet de mieux faire passer l’air dans toute la pièce. Un ventilateur avec une bonne oscillation est très recommandé pour des raisons de santé également. Le ventilateur produit de l’air artificiel. Il n’est pas recommandé qu'il soit centré sur une personne pendant une longue durée. Il faut acheter un ventilateur avec un large champ d’oscillation si la pièce à aérer est assez grande. C’est aussi un moyen pour faire parvenir de l’air à plusieurs personnes présentes dans une même pièce.

L’angle d’oscillation recommandé est de 55 à 60 degrés au minimum. En dessous de cette mesure, il vaut mieux ne pas acheter. Il est conseillé de bien se renseigner chez le vendeur et de lire correctement le guide d’utilisation du ventilateur afin d’avoir une idée claire de l’oscillation de l’équipement à acheter.

Fait-il de la brume ou est-il ionisant ?

Certains modèles de ventilateur sont dotés de brumisateur et d’autres d’un système d’ionisation. Le choix à faire dans ce cas dépend beaucoup plus du niveau de pollution de l’environnement ou du niveau de rafraîchissement souhaité.

La brumisation permet au ventilateur de libérer non seulement de l’air, mais aussi de l’eau sous pression. C’est une fonction dont l’effet est très rafraîchissant. Les ventilateurs dotés de cette fonction sont à usage fixe comme nomade. Un ventilateur brumisateur peut être utilisé à l’extérieur, mais reste peu adapté à une grande surface.

L’ionisation permet de charger l’air d’ions négatifs afin de le rendre stable. L’équilibre entre les cations (ions positifs) et anions (ions négatifs) est très important pour le confort et le bien-être de l’utilisateur. L’ionisation est beaucoup plus recommandée dans les milieux où l’environnement est plus pollué. Elle reste un moyen efficace pour purifier l’air.

Ce qu’il faut retenir

Le choix du ventilateur doit prendre en compte l’espace à rafraîchir, le nombre de personnes à rafraîchir et plusieurs autres facteurs pour un bon choix.

Les questions fréquemment posées – FAQ

Les questions fréquemment posées sur les ventilateurs trouvent leurs réponses ici.

Quel ventilateur acheter pour quelle utilisation ?

En général, on rencontre les ventilateurs à hélice et les ventilateurs sans hélice. Dans le rang des ventilateurs à hélice, on distingue ceux à socle, sur pied et ceux en colonne. En fonction de la pièce où vous voulez installer votre ventilateur, vous aurez donc à choisir parmi l’un d’entre eux. Le ventilateur à socle ou de table est très efficace quand il s’agit de rafraîchir une seule personne ou une pièce d’environ 20 m². Vous pouvez le poser sur un support en face de vous afin de bénéficier de toute la fraîcheur.

Les ventilateurs sur pied par contre sont plus adaptés pour un grand espace et une large diffusion. Ils possèdent un débit d’air très important, peuvent être installés n’importe où dans une pièce et on peut influer sur la direction de l’air grâce au pied réglable. Le ventilateur en colonne est très pratique lorsque vous manquez de place chez vous. Le flux d’air diffusé par ce ventilateur est vertical et permet de balayer toute la pièce ce qui rafraîchit de façon agréable.

Bien plus onéreux que les autres, les ventilateurs sans hélices représentent une nouvelle technologie. Très silencieux, ils sont très pratiques si vous les installez dans votre chambre. Si vous n’aimez pas le bruit, alors ces ventilateurs sont faits pour vous.

Comment réparer un ventilateur ?

Avant de réparer votre ventilateur, il faut vous munir du matériel nécessaire. Il s'agit essentiellement :

  • d’une colle universelle,
  • d'un câble électrique,
  • de deux tournevis (simple et électrique),
  • une prise,
  • et une pince à dénuder.

Le procédé de réparation se déroulera en 5 étapes.

La première étape consistera à ouvrir la grille de votre ventilateur. Ensuite, il vous faudra procéder à un nettoyage avant de coller s’il y en a, des parties des pales qui seraient cassées. Il faudra fermer ensuite la grille. La deuxième étape a rapport avec le démontage du boîtier électrique afin de vérifier s’il y a un dysfonctionnement. Si vous ne remarquez rien d’anormal, mais que votre ventilateur ne s’allume pas, alors vérifiez le câble électrique.

Au cours de l’étape 3, vous aurez à extraire le câble électrique en retirant d’abord à l’aide du tournevis, les vis qui le relient à la prise du secteur. Après cela, il faudra passer à l’étape suivante et installer sur le nouveau câble la nouvelle prise secteur. Utilisez votre tournevis pour ouvrir la prise et installer le câble. Pour l’étape 5, connectez le câble au boîtier puis refermez-le. Votre ventilateur est de nouveau prêt à l’usage. Si le ventilateur ne fonctionne toujours pas, contactez un spécialiste.

Comment installer un ventilateur au plafond ?

Pour éviter tout risque d’électrification, il vaut mieux couper l’alimentation de courant électrique de la pièce avant toute installation. Le processus d’installation passera par deux étapes principales : la fixation et le branchement du ventilateur.

La fixation du ventilateur commence par celle du U présent dans le kit d’assemblage. Elle représente l’élément majeur du ventilateur. Marquez les trous au crayon et percez dans la cloison avec une perceuse. En prenant en compte la qualité de votre cloison, chevillez les trous percés et vissez le U de fixation.

Le branchement du brasseur commence par l’insertion du bloc-moteur du ventilateur dans le U de fixation. Après cela, vous pouvez effectuer les différents branchements électriques avec le circuit. Les clips ne possèdent qu’un sens unique pour la connexion et se différencient par un code couleur, ce qui ne vous posera pas de problème pour les connexions. Procédez alors à la fixation du cache et placez les pales du ventilateur en suivant les instructions. Remettez l’alimentation électrique et profitez de votre ventilateur.

Comment réduire le bruit d'un ventilateur ?

Les ventilateurs représentent une part importante de dans notre quotidien. Pour ceux qui aiment le calme, les ventilateurs sans bruit existent, mais la plupart finissent par avoir le même problème : un excès de bruit. Cet excès est d’abord dû aux phénomènes aérodynamiques instationnaires qui sont reliés à l’interaction entre le mouvement des pales et des parties fixes du ventilateur. Ainsi, pour réduire le bruit des ventilateurs, il ne faut pas seulement s’attaquer aux pales. Il faut aussi trouver une solution pour le reste des parties du ventilateur.

La réduction du bruit de votre ventilateur peut passer par le graissage du rotor. En graissant le rotor, vous permettez à ce qu’il glisse plus facilement quand il tourne. Vous pouvez aussi essayer de voir au niveau de votre moteur si une vis n’a pas été enlevée. Si c’est le cas, remplacez cette vis et le problème sera résolu.

Comment transformer son ventilateur en clim ?

Le ventilateur ne fournit pas souvent assez de fraîcheur durant l’été pour pallier le problème que peut représenter la chaleur. Une façon d’optimiser l’utilisation de votre ventilateur et d’obtenir plus de fraîcheur à moindre coût est de le transformer en climatiseur. Pour ce faire, vous aurez besoin des matériels suivants :

  • une bouteille,
  • de l'eau,
  • d’un ventilateur,
  • et de votre réfrigérateur.

Avant toute chose, mettez de l’eau dans votre bouteille sans la remplir totalement et le mettre au congélateur jusqu’à congélation totale. Sortez ensuite la bouteille de glace du réfrigérateur. Posez-la sur une table à côté du ventilateur de manière à ce que l’air passe d’abord par la bouteille avant de vous atteindre. L’air qui circule autour de la bouteille se refroidira donc avant de vous atteindre et vous offrira la sensation d’être en face d’un climatiseur.

Comment rafraîchir une pièce avec un ventilateur ?

Contrairement à la climatisation, les ventilateurs ont un fonctionnement assez simple. Il consiste à brasser l’air ambiant présent dans la pièce où ils ont été installés. Ce brassage entraîne un mouvement des flux froid et chaud, ce qui donne un abaissement de la température.

Pour rafraîchir une pièce à l’aide d’un ventilateur, il faut en premier réduire les sources de chaleur dans la pièce. Pour ce faire, vous pouvez fermer les persiennes, les stores et mettre des rideaux. Après avoir bloqué les sources de chaleur, vous pouvez maintenant positionner votre ventilateur de façon stratégique. Vous pouvez le mettre sur la table ou dans un coin de la pièce par exemple pour maximiser son effet.

Si vous avez un ventilateur de plafond, vous aurez juste à le mettre en marche. Vous pouvez aussi optimiser le fonctionnement de votre ventilateur en utilisant la méthode du ventilateur climatiseur précédemment décrite. Le positionnement de votre ventilateur devant une fenêtre peut aussi faire l’affaire.

Comment nettoyer son ventilateur ?

Avant tout nettoyage, et ce, quel que soit le ventilateur, vous devez d’abord éteindre puis débrancher le ventilateur.

Pour les ventilateurs sans pales, il suffit d’effectuer un nettoyage simple avec un chiffon humide de temps en temps. Pour un ventilateur de table, commencez par le souffler à l’aide de la buse d’un aspirateur. Ensuite, démontez le grillage pour laver les différentes pales et enlever les fibres qui sont sur le rotor. En ce qui concerne les ventilateurs sur pied, procédez au blocage de l’oscillation avant de retirer le grillage et avant de nettoyer comme précédemment.

Le nettoyage des ventilateurs de plafonds est assez simple. Vous prenez un aspirateur et vous y installez la brosse ronde. Depuis le sol, vous procédez au nettoyage des pales par aspiration de la poussière présente. Toutes les deux semaines, vous devrez sortir votre escarbot pour nettoyer le dessus des pales pour enlever la poussière qui se serait accumulée. Si votre ventilateur possède une lampe, vous allez devoir nettoyer à l’aide d’un chiffon mouillé les excréments des insectes qui sont attirés par la lampe. Votre ventilateur devrait être comme neuf.