Notre guide d’achat pour choisir le meilleur potager d’intérieur

Le jardinage vous passionne-t-il ? Sachez que peu importe l'endroit où vous habitez, vous avez la possibilité de faire du jardinage. Que votre appartement soit restreint en plein cœur de Paris ou très grand à la campagne, vous trouverez forcément un modèle de potager d'intérieur qui s'adaptera forcément à vous. Si vous avez du mal à vous décider, ce guide d'achat vous donne des pistes pour orienter votre choix.

Critères de choix : comment bien choisir le meilleur potager d'intérieur ?

Le potager d'intérieur connaît de plus en plus de succès. Facile d'utilisation, pratique et non encombrant, c'est une jardinière autonome pour ceux qui n'ont pas la main verte. C'est un appareil à la fois mini-électroménager et matériel de jardinage.

Moderne et tendance, le potager d'intérieur est décoratif, esthétique et peut être disposé partout dans la maison ou dans l'appartement. Il n'est pas nécessaire d'avoir une source de lumière extérieure importante pour y faire pousser des plantes.

Voici les points à prendre en compte pour faire le choix de votre potager d'intérieur.

En fonction des plantes à faire pousser

Le choix de votre potager d'intérieur dépendra de l’objectif que vous voulez atteindre ou du résultat que vous souhaitez obtenir. Il existe plusieurs types de potagers de jardin. Ils sont conçus pour différentes applications.

Ainsi, certains modèles conviennent mieux pour des plants de légumes, d’autres pour des plants de fruits ou encore d’autres pour les fleurs et les plantes exotiques.

Dans la multitude d’offres, vous trouverez certainement le potager qu’il vous faut. Celui-ci sera adapté à votre intérieur, à la décoration de votre maison, à la surface dont vous disposez et aux besoins de la plante que vous souhaitez faire pousser.

Les types de potager d’intérieur sont le potager carré (le plus connu et le plus utilisé), la table de culture (installée sur une table en hauteur pour vous éviter de vous pencher), le potager hydroponique (qui intègre la technique de culture hors sol) et le pot ou bac (le potager le plus simple à réaliser).

La capacité de plants

À ce niveau, retenez que chaque type de potager d’intérieur peut être optimisé pour satisfaire votre besoin.

S’agissant du potager carré, il est constitué de plusieurs bacs ou compartiments destinés à accueillir les plantes. Le nombre de compartiments sur un seul potager carré varie entre 1 et 4 pour les plus grands. Certains modèles proposent aussi des bacs amovibles.

La table de culture suit le même principe que celui du potager carré. La différence se situe au niveau de la hauteur des compartiments. En effet, pour la table de culture, les compartiments sont surélevés. Ils offrent l’avantage de ne pas vous baisser pour vous occuper de vos plantes.

Le potager hydroponique lui, existe en modèles très variés. Il est conçu sur une technique de culture hors-sol. Le potager hydroponique contient un système d’irrigation qui apporte les nutriments et l’eau dont la plante a besoin dans un ou plusieurs bacs.

Le pot ou le bac est un simple contenant. Il fait penser à un pot de fleurs. Il en existe de plusieurs types, de formes et de tailles différentes.

En général, tous les types de potager d’intérieur proposent des modèles qui conviennent à tous vos besoins en termes de capacité de plants.

L'autonomie

L’autonomie est un critère de choix très important. Il serait très agréable de faire l’acquisition d’un dispositif qui ne vous demandera pas des soins constants et réguliers.

Les constructeurs de potager d’intérieur mettent sur le marché aujourd’hui, des dispositifs de plus en plus autonomes. Après l'installation de vos plants et le remplissage des réservoirs d’eau et de nutriments, vous n'avez plus de soucis à vous faire. Les potagers d’intérieur se chargent eux-mêmes de prendre soin de vos plantes à votre place. Vous pourrez profiter des fruits ou des légumes, de la beauté et du parfum de vos fleurs sans trop d’effort.

L’autonomie est une donnée qui vous informera sur le nombre de fois que vous aurez à arroser vos plantes. Sur la plupart des potagers d’intérieur, l’autonomie varie entre une et 4 semaines.

La distribution de l’eau et des nutriments se fera de manière automatique. Vous n’aurez qu’à refaire le plein une à deux fois par mois environ.

La consommation d'énergie

En général, les potagers d’intérieur consomment l’électricité en grande partie pour l’alimentation d’une lampe LED ou DEL (diode électroluminescente). Cette lampe a pour rôle de simuler la lumière du soleil. Cette lumière va permettre le développement harmonieux de vos plantes. La lampe est, sur la plupart des potagers, installée de manière à être au-dessus des plants. De cette façon, la lumière est distribuée équitablement pour toutes les plantes.

Les lampes LED sont reconnues pour être de faibles consommatrices d’énergie. Tous les modèles de potager d’intérieur sont équipés de ces lampes LED et de systèmes de réduction de la consommation d’électricité. Ainsi, vous pourrez profiter pleinement des joies du jardinage et des fruits de vos potagers sans vous soucier du montant de votre facture.

La consommation électrique se situe en général entre 10 et 20 W. C’est une moyenne très faible qui n’aura pas une grande incidence sur votre dépense d’énergie. Il n’y a donc aucune crainte à se faire à ce niveau.

Le réservoir d'eau

La capacité du réservoir d’eau est liée à l’autonomie de votre potager d’intérieur. Vous l’aurez sans doute compris plus la capacité du réservoir est grande, plus votre potager sera autonome.

La capacité du réservoir se mesure le plus souvent en litre. Vous trouverez en vente en ligne ou en magasin, des réservoirs avec des capacités allant de 1 à 6 litres. Une fois le réservoir rempli, le système d’arrosage se chargera lui-même de distribuer l’eau à toutes les plantes régulièrement et efficacement.

Mais sachez qu’il n’existe pas un seul réservoir. En plus de l’eau, il y a aussi des contenants pour les nutriments. C’est dans ces derniers que vous mettrez de quoi nourrir vos plantes.

N’oubliez pas que pour assurer la santé de vos plantes, vous devez remplir le réservoir d’une eau propre. Aussi, il faut veiller à ce que le réservoir lui-même soit très propre afin de ne pas transmettre des germes nuisibles à la plante.

La lumière

La lumière est indispensable pour vos plantes. Dans la nature, les plantes profitent de la chaleureuse lumière du soleil pour se développer. C’est cette lumière abondante qui leur permet de bien se développer et de donner d’importantes récoltes.

Votre potager d’intérieur doit pouvoir procurer à vos plantes, la lumière nécessaire leur bon développement. Avoir des feuilles bien développées est synonyme de bonnes récoltes. Si la lumière est faible, la plante va chercher à développer plus sa tige pour gagner en hauteur au détriment des feuilles. À l’inverse, plus la lumière est abondante, plus la plante développera ses feuilles. Ce phénomène est appelé l’étiolement.

La quantité de lumière a donc une réelle influence sur la qualité des fruits et sur le niveau de développement de vos plants.

Les lampes LED des potagers d’intérieur englobent toutes les plantes et fournissent le maximum de lumière nécessaire à leur croissance harmonieuse sans pour autant augmenter vos dépenses d’énergie.

Les options et accessoires

Les potagers d'intérieur intègrent des systèmes très ingénieux. Tout est mis en place pour rendre le potager très autonome. Une fois que vous avez rempli le réservoir d'eau et introduit les capsules de nutriments, il ne vous reste qu'à attendre et profiter des fruits de vos jardins.

Les potagers d'intérieur s'occupent eux-mêmes d'arroser les plants, de leur donner les nutriments et de leur fournir toute la lumière dont ils ont besoin.

Des modèles plus évolués de potager d'intérieur offrent des périodes d'éclairage réglables. Vous pouvez ainsi régler votre potager pour qu'il allume la LED seulement la nuit quand il n'y a plus de lumière du soleil. De plus, un système d'alerte vous prévient quand le niveau du réservoir est trop bas.

Les accessoires livrés avec les potagers sont en général des ciseaux à herbe, des pinceaux de pollinisation et des livres de conseils et d'astuces de jardinage.

Conclusion

Pour profiter d'un beau mini-jardin chez vous, vous savez à présent comment choisir votre potager d'intérieur.

Les questions fréquemment posées – FAQ

Comment faire un potager d’intérieur ?

Votre potager intérieur peut être installé dans différentes pièces de la maison.

La première étape pour créer un potager d’intérieur sera donc de choisir son emplacement dans la maison (balcon, cuisine etc.). Ensuite, en fonction de l’espace disponible, vous pouvez décider des dimensions de votre potager d’intérieur.

La place devra toutefois être parfaitement aérée et bien éclairée de préférence par le soleil. Le matériel nécessaire pour le potager sera donc :

  • Des pots en terre, des jardinières ou encore des bacs. Le choix se fera selon le type de culture et la taille du potager.
  • Vous devez choisir des contenants comportant des trous tout au fond pour drainer les cultures.
  • Ensuite, il faudra des soucoupes qui serviront à récupérer le surplus d’eau.

Après donc avoir choisi les plantes adaptées à une culture en intérieur, vous devez chercher du terreau. Ensuite, une couche épaisse de billes d’argiles ou de gravillons devra être installée au fond des contenants. Après avoir semé les plantes il faudra par la suite mettre l’engrais. Vous devrez enfin, arroser régulièrement vos plantes.

Comment faire pour avoir des piments ?

L’avantage avec les piments c’est qu’ils peuvent pousser aussi bien dans le jardin que dans votre potager intérieur. Pour les faire pousser dans un potager intérieur, suivez ces étapes.

Choisissez un coin de votre potager d’intérieur exposé aux rayons du soleil. Il faudra aussi un peu d’ombres pour éviter que les piments ne soient brûlés par les rayons intenses.

Pour la plantation, vous avez la possibilité de choisir des graines ou encore des pousses. L’idéale c’est choisir des pousses.

Ensuite, il faudra bien préparer les graines à la plantation. Pour ce faire, il faudra ramollir les germes. Vous pouvez les envelopper dans une serviette en papier pour ensuite les installer dans le sachet plastique. Ensuite, il faudra conserver graines dans un lieu chaud et sec.

Attendez entre 2 et 5 jours pour planter les graines dans votre potager. Pour la plantation, il devra y avoir une distance d’un centimètre entre les graines. Vous pouvez procéder à l’arrosage.

Par ailleurs les mois de mars et avril sont les meilleures périodes pour planter des piments.

Comment entretenir un plant de piment ?

Choisir une terre riche est la première condition pour avoir des piments de qualité. Les plantes devront également être bien fournies en lumière solaire.

Il faudra en outre, réaliser un arrosage régulier du plant de piment (tous les jours). Pour bien maintenir une fraîcheur adéquate au sol, il est conseillé de bien pailler les pieds de piment. Il faut savoir aussi que le piment peut bien pousser même sans engrais.

Par ailleurs, bien entretenir un plant de piment demande aussi de prêter attention à certains nuisibles comme notamment les limaces qui peuvent ravager les jeunes plants. Pour ce faire, utilisez Le Feramol pour une meilleure protection des jeunes plants.

Pour mieux protéger vos plants, il faudra arracher les herbes qui peuvent éventuellement pousser à côté des plantes. Ensuite chaque mois, il faut fournir les plants en dose suffisante de potassium qui permet au piment de pousser plus vite. Aussi, pour garder la terre assez humide, il est possible d’installer une couche de palis sur le sol. Cela va prévenir la poussée de mauvaises herbes.

Quel est le meilleur engrais pour les piments ?

L’engrais naturel azoté et riche en potassium est le meilleur engrais pour faire pousser une plantation de piment. Le piment étant une plante à feuillage, il est important de bien prendre soin des feuilles. Pour cela, nous conseillons, de pulvériser un peu de sulfate de magnésium sur les feuilles juste après l’apparition de celles-ci.

Pour le tronc, vous pourrez trouver l’azote et le potassium nécessaire dans certains engrais liquides pour légumes. Ces derniers sont conseillés pour les jeunes plantes. À partir de la deuxième semaine suivant l’apparition de la plante, l’engrais liquide spécial tomate peut convenir comme engrais. Il renferme la dose d’azote et de potassium nécessaire au développement des plants. Par ailleurs, l’azote et le potassium nécessaire peuvent être trouvés dans l’engrais organique pour tomates.

En résumé, on peut que l’engrais riche en potassium et en azote est le meilleur engrais pour le piment que vous cultivez dans votre potager intérieur.

Quels légumes planter les uns à côté des autres ?

Dans la culture de légumes, il y a une certaine compatibilité entre les différentes espèces de plantes. Leur association est donc bénéfique dans votre potager d’intérieur.

Cette liste permettra des mieux comprendre quels légumes associer.

  • Les poivrons : certains légumes sont compatibles avec le poivron. Ce sont par exemple, le basilic, les oignons, les épinards et les tomates. Éviter par ailleurs, de planter des haricots à côté des poivrons.
  • Les haricots verts : Vous pouvez les associer avec les haricots ou les choux. Il faut par ailleurs éviter l’association avec les betteraves ou les oignons.
  • Les tomates : Ils sont compatibles avec le basilic, les asperges, les carottes, les oignons ou encore, le céleri. Gardez vos tomates à l’écart de la betterave, des choux et des pois.

En ce qui concerne le piment, le poivron apparaît comme le meilleur compagnon. Vous pouvez aussi le planter à côté de la carotte, des choux comme le chou-fleur et le chou-rave.

Comment faire pousser des légumes à l’intérieur ?

La culture de légumes en intérieur demande d’abord, un emplacement adéquat. Dans ce cadre, le balcon est assurément le meilleur endroit pour cela. En effet, les plantes pourront facilement bénéficier des rayons soleil et de l’aération nécessaire. Cependant, vous pouvez aussi installer votre potager à côté d’une fenêtre exposée au soleil.

Par ailleurs, à défaut de cet emplacement sous le soleil, une lumière adéquate peut convenir.

Il faut préciser que les plantes en intérieur poussent mois rapidement que les plantes en extérieur. Pour assurer un développement des légumes dans votre potager d’intérieur, vous pouvez opter pour des pots de terre, des jardinières ou encore des bacs. Quoi qu’il en soit, ces contenants doivent être adaptés aux plants. Il faudra ensuite que ces contenants soient troués pour une bonne évacuation de l’eau.

Pour bien faire pousser les légumes en intérieur, votre sol doit être suffisamment humide et sans être détrempé. L’arrosage devra se faire quotidiennement. Il faut aussi veiller à protéger vos légumes de certains nuisibles. N’oubliez pas d’utiliser de l’engrais.

Quel est le fruit qui pousse le plus vite ?

Dans un potager d’intérieur, vous pouvez opter pour plusieurs espèces de fruits qui poussent très rapidement.

Par ces fruits, on retrouve les fraises. En effet, les fraises poussent très vite dans un potager. En plus, ils n’ont pas besoin de beaucoup d’espaces pour se développer.

Pour les planter alors, vous n’aurez qu’à vous procurer de plants de fraisiers que vous allez ensuite, mettre dans l’eau pour une durée d’une heure. Ensuite, vous pourrez les planter dans votre potager. Par la suite, vous pouvez procéder à la plantation des fraisiers avant de remplir de terreau dans un pot par exemple.

Pour leur développement adéquat, les plantes devront être exposées à la lumière pendant au moins 6 heures par jour.

Les fraisiers peuvent être plantés à l’été ou à l’automne, plus précisément entre la mi-août et la mi-octobre.

Quels sont les légumes les plus faciles à cultiver ?

Parmi tous les légumes que l’on planter dans son potager, certains présentent plus de facilité de culture. Nous vous présentons une liste de quelques légumes que l’on peut cultiver très facilement. Il s’agit :

  • Des carottes : Elles font assurément partie des légumes que l’on cultive le plus dans un potager. Elles présentent une très grande facilité d’entretien et peuvent être récoltées entre 3 à 6 mois après la plantation selon les variétés.
  • Les laitues : Cette salade est aussi facile à cultiver. Elle ne demande pas beaucoup d’espaces et est très facile à entretenir. Elle peut en outre, être récoltée environ 6 semaines après la semence.
  • Les radis

Il y a aussi :

  • Les pommes de terre
  • Les épinards
  • Les potirons
  • Les courgettes
  • Les concombres
  • Des poireaux
  • Des tomates