Notre guide d’achat pour choisir le meilleur poêle à pétrole

Le poêle à pétrole est un appareil de chauffage à foyer fermé. Il produit une chaleur agréable et rapide pour une ou plusieurs pièces. Considéré comme une solution efficace de chauffage, le poêle à pétrole a tout pour vous satisfaire. Toutefois, en raison de la diversité des modèles disponibles sur le marché, le choix devient bien souvent difficile à faire. Lisez donc cet article pour savoir comment procéder !

Critères de choix : comment bien choisir son poêle à pétrole ?

Il n'existe pas de difficulté particulière pour faire un bon choix. L'idéal est simplement de tenir compte de certains critères importants que vous découvrirez ici.

Le type d'appareil

Il est important dans un premier temps de savoir quel type de poêle à pétrole vous convient. Nous distinguons en effet des poêles à mèche, à double combustion ainsi que des versions électroniques. Les poêles à combustion requièrent des piles pour fonctionner. Le poêle électronique est doté d'un thermostat, d'un programmeur et d'un système de ventilation. Chaque appareil possède ses propres caractéristiques.

En fonction de vos besoins, de la surface de votre logement et de sa configuration, tous les modèles ne seront pas adaptés. Ainsi, il est nécessaire que vous preniez du temps pour vous faire une idée sur ce sujet. Même si certains poêles à pétrole sont très attractifs, ils ne représentent pas toujours une bonne affaire. Il est aussi indispensable de vous tourner vers des modèles conformes à la norme NF lors de votre achat.

La capacité de chauffage

La capacité de chauffage d'un poêle à pétrole est un critère important à prendre en compte pour l'achat du matériel. En général, la capacité de chauffage est communiquée sur les différents appareils. Cette capacité est exprimée en kilowatts, et cette valeur est différente d'un modèle à un autre. Plus la valeur est élevée, plus votre poêle chauffe un volume important, et plus rapidement il pourra chauffer une pièce ayant un volume inférieur.

Les petits poêles à pétrole ont une capacité estimée entre 0.8 kW et 3 kW. Les plus puissants ont une capacité entre 1.5 et 5.5 kW. Les poêles à pétrole électronique proposent aussi un mode booster qui permet d'atteindre rapidement la température souhaitée.

La hauteur de la mèche

La hauteur de la mèche pour les poêles à simple ou double combustion est un critère essentiel que vous devez prendre lors de l'achat de votre appareil. En effet, elle détermine l'efficacité même de l'appareil. Sachez que, plus la mèche est élevée, plus votre poêle sera capable de chauffer vite et intensément. Il ne faudrait cependant pas choisir la hauteur de mèche la plus élevée, mais celle qui vous correspond.

La hauteur de mèche est exprimée en millimètres. Chaque type de poêle à pétrole possède son type de mèche. Heureusement, de plus en plus de poêles à pétrole proposent une hauteur réglable. Cela vous aidera à adapter la puissance de chauffe de votre appareil en fonction de la pièce à chauffer.

La consommation

La consommation est exprimée en litres par heure. Elle correspond à la quantité moyenne de combustible brûlée en une heure par votre poêle à pétrole. La consommation d'un poêle à pétrole est fonction de plusieurs critères tels que le type de brûleur, la capacité de chauffe utilisée. Un poêle à mèche de 3 kW consomme en moyenne entre 0,225 L et 0,280 L par heure. Ce qui montre une autonomie de 14 à 18 heures pour un réservoir de 4 litres. Pour un poêle électronique de 4 kW, la consommation est de 0,1 L à 0,4 L par heure. Ce qui correspond à une autonomie de 18 à 70 heures pour un réservoir de 7,6 litres.

Le type de brûleur

Le poêle à combustion peut être à simple combustion. C'est l'entrée de gamme des poêles à pétrole. Il est le modèle le plus odorant et nécessite plus d'entretien qu'un modèle à double combustion. L'allumage de ce type de poêle se fait grâce à deux piles électriques de type R20 qui alimentent le démarreur. Il est recommandé de changer la mèche chaque année. Financièrement, il est plus accessible. Sachant que cet appareil peut dégager des odeurs à l'allumage comme à l'extinction, il existe des combustibles conçus de manière à limiter cette odeur. Seulement que ces combustibles coûtent plus cher.

Il existe aussi le poêle à pétrole à double combustion. C'est le plus performant et bien évidemment le plus cher. Il possède deux chambres à combustion. Grâce à sa seconde chambre à combustion, le combustible est presque brûlé dans son intégralité et la chaleur devient ainsi plus intense. Il fonctionne lui aussi avec des piles. À la vue, il est plus agréable, car il laisse sa flamme apparente. Bien qu'il soit relativement plus cher, il est néanmoins plus efficace et plus sûr.

En dehors du poêle à mèche, il existe le poêle à pétrole électronique qui repose sur la technologie Inventer. Sa principale qualité est qu'il offre un meilleur confort thermique par un ajustement des variations de température. Cela est possible grâce à la présence d'un brûleur à injection dont la régulation est opérée électroniquement. Il dispose d'un système de ventilation qui assure une diffusion homogène de l'air chaud par convection. La poêle électronique est programmable. Ils peuvent se fondre dans la plupart des décorations intérieures en fonction du goût de chacun.

La sécurité et les poêles à pétrole

Il est indispensable que votre poêle à pétrole soit le plus sécurisé possible. En effet, il s'agit d'un appareil qui fonctionne à l'aide d'une matière inflammable. Ainsi, pour éviter tout accident et tout incident, pensez à choisir un appareil qui respecte ce critère.

Lorsque les poêles à pétrole sont mal utilisés ou sont de mauvaise qualité, ils présentent un risque d'intoxication au monoxyde de carbone. Certaines options sont obligatoires et inhérentes à des poêles haut de gamme. Parmi ces options nous avons : une soupape de sécurité anti basculement, les technologies de combustion, des parois tempérées. Il y a aussi des systèmes de contrôle d'air, des détecteurs de CO2.

Aussi, pour plus de sécurité, vous pouvez vous munir d'un détecteur de monoxyde de carbone et d'un détecteur de fumée. D'autres poêles à pétrole sont équipés d'une sécurité enfant. Cette fonctionnalité empêche votre enfant d'allumer le poêle afin de ne pas se brûler.

Les autorités contrôlent d'ailleurs très régulièrement la conformité des équipements mis sur le marché afin de garantir la sécurité du consommateur.

Que faut-il retenir enfin ?

Le poêle à pétrole est très efficace comme chauffage d'appoint, mais il doit respecter un certain nombre de critères afin d'éviter tout risque.

Les questions fréquemment posées – FAQ

Les questions qui seront abordées ont trait au fonctionnement, aux avantages ainsi qu’aux désagréments occasionnés par le poêle à pétrole.

Quel chauffage d’appoint est le plus économique ?

D’entrée de jeu, il est important de préciser ce que c’est un chauffage d’appoint. Il s’agit d’un équipement destiné au chauffage, utilisé en complément du chauffage principal. Plusieurs formes de chauffages d’appoint existent. Mais tous ne sont pas économiques.

Pour apprécier le caractère économique du chauffage d’appoint, vous pouvez aussi bien vous fonder sur la consommation d’électricité ou encore sur les coûts d’achat et d’utilisation. Ainsi, sur le plan de la consommation énergétique, les moins énergivores sont le poêle à bois, le poêle à gaz et le poêle à pétrole.

Le premier, assez efficace, fonctionne exclusivement au bois. Il n’induit donc aucune facture d’électricité. Cependant, vous aurez à faire face à un coût d’installation assez consistant et à des frais d’acquisition de bûches ou granulés. Le deuxième, tout aussi efficace, offre l’avantage d’être moins cher. Malheureusement, ce mode de chauffage est peu respectueux de l’environnement au regard des émissions de CO2.

Le poêle à pétrole quant à lui existe sous des modèles à mèche et électriques. Tout aussi efficace que les deux précédents, il est le moins cher. Néanmoins, il faut prévoir un budget pour le carburant et quelques euros supplémentaires sur la facture d’électricité, si le modèle choisi est électrique.

Dans le cas où vous ne souhaitez investir qu'un très petit budget, vous pourrez vous tournez vers le radiateur bain d’huile, le radiateur soufflant électrique, le convecteur ou le chauffage de chantier. Les prix de ces différents équipements oscillent entre 25 euros et 50 euros. Grand bémol, ils restent très énergivores.

Est-ce que le chauffage d’appoint consomme beaucoup ?

La réponse à cette question est fonction du type de chauffage d’appoint en présence. En effet, tous les appareils de chauffage ne sont pas économiques. Toutefois, l’option de chauffages d’appoint basse consommation n’est pas non plus une garantie de faible consommation. Ceci pour une raison aussi simple : tout est fonction de l’isolation thermique de votre demeure. Si celle-ci est bien isolée, un choix énergivore pèserait peu sur votre budget, tandis qu’un choix de basse consommation se remarquerait à peine sur vos factures.

Il est donc recommandé, avant l’acquisition et l’installation de tout équipement de chauffage principal ou d’appoint, de faire procéder par un professionnel à un diagnostic de performance énergétique. Cela, afin d’identifier précisément les endroits à isoler. Cette démarche offre le double intérêt de vous faire économiser, mais également d’ouvrir droit à des aides financières offertes par l’État.

Comment éviter l’odeur des poêles à pétrole ?

Pour éviter l’odeur du pétrole qui émane du poêle, la solution qui s’offre à vous est d’opter pour un combustible inodore. Il existe en effet un carburant ayant les mêmes propriétés que le pétrole, l’odeur en moins. Certes, ce combustible coûtera plus cher que du pétrole ordinaire. Cependant, une dépense supplémentaire vaut bien votre confort olfactif.

Outre cette solution, vous devez vous montrer précautionneux à l’occasion de l’utilisation de votre poêle à pétrole. Au moment de déverser le carburant dans l’équipement, veillez à ce qu’il n’y ait pas d’éclaboussures. Le cas échéant, nettoyez systématiquement afin d’éviter la montée d’émanations, une fois la pièce réchauffée.

En outre, vous devez veiller à ce que la combustion du carburant soit totale. Pour cela, il vous faut régler votre appareil à une température suffisamment élevée, tout en ayant soin de relever la mèche.

Comment faire partir l’odeur du pétrole ?

Deux astuces peuvent vous aider à lutter contre l’odeur du pétrole. La première astuce est de purifier l’air. Pour ce faire, vous pouvez opter pour de l’argile que vous disposerez à divers endroits pour capter la mauvaise odeur. Le bicarbonate de soude est également approprié pour cet usage.

Vous pouvez également purifier l’air de votre pièce en disposant un grand vase d’eau, celle-ci ayant des propriétés de captation du carbone. N’hésitez pas non plus à créer des courants d’air en ouvrant les volets quand la salle est inoccupée.

La deuxième astuce est de positionner la poêle à pétrole dans un endroit ayant de nombreuses ouvertures. Ceci, afin d’éviter que l’odeur se concentre dans une seule pièce.

Comment entretenir un poêle à pétrole ?

L’entretien d’un équipement est très important, afin de garantir son bon fonctionnement dans le temps. Le poêle à pétrole, qu’il soit électrique ou à mèche, ne déroge pas à cette règle. Ainsi, quel que soit le modèle en présence, les composantes doivent être nettoyées à fréquence régulière et, plus particulièrement, chaque fois qu’il doit être remisé pour une certaine période.

Quel que soit le modèle, les composantes à nettoyer sont la grille d’aération, le brûleur à injection et les filtres. À cela s’ajoute le changement des mèches quand il s’agit d’un poêle à pétrole à mèche.

En ce qui concerne le nettoyage des grilles d’aération, il s’agit d’une mesure très importante permettant d’évacuer la poussière qui s’y accumule. Le nettoyage se fait à l’aide d’un simple chiffon légèrement humidifié.

L’entretien des filtres, quant à lui, se fait par le biais d’un lavage à l’eau, dans le cas du poêle à pétrole à mèche. Avec la version électrique, il suffit d’aspirer les résidus se trouvant dans les filtres et de nettoyer ces derniers avec un chiffon.

Le brûleur à injection, qui est la pièce par laquelle le combustible est introduit dans la chambre de combustion, doit être également bien nettoyé et, à l’occasion, changé.

Pour finir, l’entretien du poêle à pétrole utilisant des mèches passe par le changement de ces dernières. La fréquence recommandée est d’un changement par an. Cependant, il vous revient d’apprécier l’opportunité d’en changer plus fréquemment au regard de l’intensité de l’usage et de la qualité des mèches.

Comment faire marcher un poêle à pétrole ?

L’allumage d’un poêle à pétrole varie suivant qu’il s’agit d’un modèle électronique ou d’un poêle à pétrole à mèche.

Commençons par le poêle à pétrole à mèche qui, il faut le dire, est la version primaire du poêle à pétrole électronique. Il fonctionne par convection et utilise du combustible liquide, transporté par le biais de mèches. Pour le faire marcher, il faut procéder par étapes :

  • vérifier la quantité de combustible et en rajouter au besoin ;
  • faire remonter les mèches en tournant le bouton noir présent sur l’appareil à son maximum ;
  • vérifier que les piles sont bien positionnées et sont en état de fonctionner ;
  • procéder à l’allumage du poêle à pétrole en appuyant sur le bouton d’allumage ;
  • après quelques minutes de chauffe, baisser lentement la mèche jusqu’à ce que la flamme obtenue soit rouge et non pas jaune.

Pour éteindre votre appareil, vous n’avez qu’à appuyer sur le bouton rouge, afin de faire rentrer la mèche.

En ce qui concerne le poêle à pétrole électrique, son allumage est plus facile. Il vous suffit d’appuyer sur le contact prévu à cet effet, puisqu’il n’y a aucune mèche à relever. Mais avant, vous devez approvisionner le réservoir de combustible. Les modèles électroniques de poêles à pétrole sont conçus avec la technologie Inverter grâce à laquelle les utilisateurs peuvent définir la température désirée. Ces modèles comportent un bandeau digital sur lequel s’affichent les options de température.

Comment changer la mèche d’un poêle à pétrole ?

Le changement des mèches d’un poêle à pétrole est important pour l’entretien de ce dernier. Cette opération doit être réalisée, a minima, une fois par an. Cependant, elle est assez délicate. Il vous faut procéder étape par étape pour ne pas abîmer votre appareil.

La première étape de cette opération est le démontage de l’appareil suivi du retrait de toutes les parties mobiles. Ainsi, devez-vous, tour à tour, retirer le réservoir, le brûleur, la pile, le bouton de manipulation des mèches et le capot.

La deuxième étape consiste à retirer le capot pour accéder au guide mèche. Dévissez chacune des vis papillon qui le maintiennent. Faites de même pour la vis située sur le bouton principal ainsi que la butée. Cela vous permettra de retirer le support du guide mèche et libérera le bouton central. Tournez son axe vers la droite pour retirer la mèche de même que son support. Il vous suffira de faire pression sur le crochet de maintien qui se situe sur le support de mèche pour retirer cette dernière.

La troisième étape consiste à monter la nouvelle mèche. Pour y arriver, vous devez la positionner de sorte que les ergots s’insèrent dans les trous de l’anneau de mèche. Vous positionnez par la suite le support de mèche dans l’habitacle et tournez son axe vers la gauche pour le verrouiller.

La quatrième et dernière étape est le montage de l’appareil. Commencez par replacer la butée sur l’axe et vérifiez la bonne glissade de la mèche. Par la suite, remontez, en sens inverse, chacune des pièces plus tôt démontées.

Comment nettoyer un brûleur de poêle à pétrole ?

À la survenue d’une panne, plusieurs causes peuvent être envisagées notamment l’encrassement du brûleur de votre poêle à pétrole, si vous avez utilisé du carburant de mauvaise qualité. Il vous suffit, dans ce cas de démonter votre machine et de procéder au nettoyage du brûleur.

À l’issue du démontage de l’équipement, vous devez retirer, tour à tour le mécanisme de ventilation, la tuyauterie d’alimentation en carburant, l’alimentation en air, le capot et le brûleur. Ce dernier retiré, il vous faut procéder à son dégraissage à l’aide d’une brosse, du savon et de l’eau tiède. Par la suite, vous devez le sécher convenablement puis le remonter en suivant le processus inverse.

Quelle est la consommation d’un poêle à pétrole ?

La consommation d’un poêle à pétrole est fonction de l’usage que vous en faites. Ainsi, si vous y recourez occasionnellement dans la journée, la consommation serait nettement inférieure à celle que vous aurez si vous l’utilisez tout le long de la journée. En effet, les modèles disponibles sur le marché fonctionnent 5 heures de temps durant par litre utilisé. En conséquence, votre consommation quotidienne reviendrait à près de 5 litres.

Si vous utilisez votre poêle à pétrole comme chauffage principal, en période hivernale, il vous coûtera, en prix, l’équivalent de 465 L, soit 135 euros. Selon la contenance de votre poêle, vous serez amené à stocker d’importantes quantités de carburant.

Où placer un poêle à pétrole ?

Le poêle à pétrole est généralement utilisé en appoint au chauffage principal. En ce sens, il est dédié au chauffage des pièces de dimensions modestes (moins de 100 m2). Ce n’est pas pour autant, une raison de le coincer dans un espace mal aéré. Cela, dans la mesure où, avec le temps ou en cas de défectuosité, le poêle peut rejeter des émanations toxiques. Il est donc important de le positionner dans un endroit aéré ou desservi par plusieurs entrées d’air.

Outre cela, le poêle ne doit pas être positionné près d’objets inflammables tels les tapis, moquettes ou rideaux, ceci afin d’éviter tout risque d’incendie.

Pourquoi mon poêle à pétrole s’arrête ?

Deux raisons peuvent justifier que votre poêle à pétrole s’éteigne tout seul.

Suivant les normes imposées par l’État français, les poêles à pétrole doivent tous être équipés d’un détecteur de C02. Ceci, afin d’éviter une saturation de la pièce dans laquelle l’appareil est installé. Ce dernier s’éteint donc tout seul si la quantité de dioxyde de carbone atteint un certain volume.

L’extinction de votre poêle à pétrole trouve également son origine dans le mauvais état de la mèche qui conduit le pétrole. En effet, si celle-ci est encrassée ou de mauvaise qualité, la combustion se fera difficilement et le poêle aura tendance à s’éteindre. La solution est, soit de procéder à une combustion à sec de la mèche, soit de la remplacer par une nouvelle.

Comment régler un poêle à pétrole ?

Si après allumage de votre poêle à pétrole vous n’êtes pas satisfait de la température de la pièce, vous pouvez procéder à son réglage. Cela, grâce au thermostat dont il est équipé et qui fonctionne avec la technologie Inverter. Il vous suffit de choisir la température désirée pour que le débit du brûleur soit automatiquement régulé. Il faut noter que cette fonctionnalité n’est disponible que sur les modèles électroniques.