Notre guide d’achat pour choisir le meilleur nettoyeur ultrason

Le nettoyeur ultrason est un appareil qui assure le nettoyage des pièces par effet mécanique d’ondes ultrasonores. Cette méthode de nettoyage offre des avantages bien plus grands par rapport aux autres procédés et intervient dans plusieurs domaines. Dès lors, tout le monde désire s’en procurer. Toutefois, il existe une multitude de ces appareils sur le marché rendant le choix difficile à opérer. Découvrez ici, nos conseils pour mieux choisir votre nettoyeur ultrason.

Critères de choix : Comment bien choisir son nettoyeur ultrason.

Le nettoyeur ultrason est une méthode qui permet d’éliminer radicalement toutes les impuretés et saletés, quelle que soit leur nature. Fort de ces avantages, son usage s’étend bien au-delà des travaux domestiques. C’est une machine comportant un bac, un panier et un système responsable de l’émission des ultrasons. On y retrouve également un thermostat, un minuteur et bien d’autres éléments qui assurent son bon fonctionnement. Vous gagnerez bien à étudier ces critères ou paramètres essentiels afin de choisir le meilleur nettoyeur ultrason.

La puissance

C’est le premier critère à tenir en compte avant tout achat d’un nettoyeur ultrason. La puissance ultrason dépend de la puissance des transducteurs et celle du générateur. C’est cette dernière qui détermine l’efficacité du nettoyage. Affirmer cela, c’est épouser l’idée selon laquelle, plus votre appareil est puissant, plus il sera performant. Gardez à l’esprit que les transducteurs améliorent significativement la qualité de l’appareil d’autant puisqu’ils sont responsables de la production des ultrasons. Toutefois, il est aussi bon de tenir compte de l’usage que vous voulez en faire, c'est-à-dire, les objets à nettoyer.

En ce sens, pour un usage domestique, il est conseillé de choisir une puissance des transducteurs comprise entre 60 et 120 watts. Par contre, prévoyez une puissance comprise entre 1 000 et 2 000 watts d’ultrasons pour un usage plus professionnel. Toutefois, ces appareils comportent un dispositif de modulation de puissance qui permet de diminuer la puissance ultrason au besoin.

Les dimensions de la cuve

Le volume de votre nettoyeur ultrason est un paramètre à ne surtout pas prendre à la légère. Retenez que, plus la capacité de la cuve est grande, plus la quantité de liquide d’entretien est importante. Ceci étant, elle pourra recevoir différents objets à nettoyer. Le cas échéant, votre appareil sera incapable de contenir certains objets. C’est la raison pour laquelle, il est important au prime abord les types d’objets à nettoyer avant tout achat.

Pour un usage domestique, il est conseillé d’utiliser les cuves de 1,5 à 3 L. En effet, ces dernières sont adaptées pour le nettoyage des objets de petites tailles. Il n’est pas rare de retrouver des cuves de 6 L adaptées aussi bien pour un usage domestique que pour un usage professionnel. Dans le domaine professionnel, les cuves de contenances de 10 L à 30 L sont bien adaptées pour un nettoyage à la pointe. Ce type de nettoyage convient plus aux objets volumineux.

Le nombre de transducteur

Les transducteurs sont les éléments clés où sont produits les ultrasons. Lors de l’utilisation d’un nettoyeur ultrason, il y a production d’une énergie à haute fréquence envoyée aux transducteurs. Ces derniers se chargent de transformer cette énergie en vibrations. Lesquelles vibrations sont transmises à leur tour au bain de nettoyage. Les ondes ultrasons une fois dans le liquide de nettoyage, provoquent à la chaîne des phases de compressions et de décompressions : c’est la cavitation.

Les transducteurs jouent ainsi un rôle prépondérant dans la qualité de votre nettoyeur. Retenez qu’il serait fallacieux de donner un nombre exact de transducteurs que doit contenir un nettoyeur ultrason. Toutefois, lorsque votre bac de nettoyage est équipé de plusieurs transducteurs, le phénomène de cavitation est plus dynamisé, plus optimisé. Ceci a pour conséquence, un nettoyage chirurgical très efficace. Pour avoir un nettoyeur ultrason digne du nom, vous ne perdez rien en considérant le nombre de transducteur.

Le nettoyage

La réunion des paramètres ci-dessus cités est largement suffisante pour déterminer le procédé de nettoyage le plus rapide. Mieux, elle permet de définir le procédé de nettoyage le plus adapté à vos besoins. Pour optimiser le nettoyage aux ultrasons, il est bien de considérer certains paramètres. Tout d’abord, vous avez le temps. Une longue exposition des objets dans la cuve a un impact sur le résultat. Ensuite, vient la température. Lorsque la température est plus élevée, les salissures et les dépôts carbonisés se détachent plus aisément. Toutefois, tous les matériaux ne peuvent être exposés à une forte température. Il faut également considérer la fréquence ultrasonique.

Le principe du nettoyage des petits matériaux n’est pas toujours le même que celui des matériaux plus volumineux. Pour éviter aux petits matériaux de tomber par exemple dans le fond de la cuve, vous pouvez les introduire dans un récipient. Lequel récipient sera par la suite placé dans le panier.

Le panier

Les articles ou les matériaux ne doivent pas être placés directement sur le fond de la cuve pendant le nettoyage. En effet, la vibration des systèmes oscillants peut être à l’origine de la détérioration des matériaux à nettoyer. Aussi, elle peut provoquer une abrasion entre la cuve et les matériaux. C’est la raison pour laquelle, il est vivement recommandé d’utiliser un panier de nettoyage.

Ces paniers sont conçus de manière à ce que les matériaux ou articles à nettoyer soient disposés dans la zone optimale du champ de la cavitation. Généralement cette distance correspond à 2 cm au maximum du fond de la cuve. Par ailleurs, grâce au panier, vous pouvez disposer intelligemment vos outils à laver de telle sorte que pendant le retrait pour l’épuration, vous n’ayez aucune difficulté à les retirer. Mieux, pendant le retrait, le panier vous évite d'entrer en contact avec le liquide de désinfection.

La fonction dégazage

Un critère qui est également déterminant dans le choix de votre nettoyeur ultrason est la fonction dégazage. Cette dernière a des bienfaits insoupçonnés. En effet, elle protège les produits de l’oxydation au cours du cycle de récurage. Aussi, elle empêche les produits d’avoir des réactions chimiques avec l’air au cours du cycle de nettoyage.

En réalité, le dégazage n’est rien d’autre que l’expulsion du gaz du liquide de nettoyage. Ce gaz influence négativement le résultat de nettoyage. Certains nettoyeurs ultrasons sont dotés spécialement de cette fonction dégazage. Dans ces cas, ils assurent sereinement et rapidement le dégazage. Gardez à l’esprit qu’il est également possible d’assurer cette fonction avec un appareil ne disposant pas de cette option. Pour ce faire, vous avez la possibilité d’allumer la fonction ultrasonique pendant quelques instants avant de commencer à nettoyer. Cette opération peut être fastidieuse et chronophage. C’est pour cette raison qu’il est recommandé de choisir un nettoyeur possédant la fonction dégazage pour l’optimisation du nettoyage.

Le robinet de vidange

S’il est des appareils ultrasons hautes de gamme qui permettent d’obtenir un résultat idéal, c’est bien sûr ceux qui disposent d’un robinet de vidange. C’est donc un critère parmi tant d’autres qui doit vous motiver dans votre choix. Afin de s’assurer du bon fonctionnement et de la longévité de votre dispositif, vous gagnerez bien à considérer ce paramètre. Il peut arriver qu’après le nettoyage des matériaux, des déchets ou des sédiments en résultent. Ces derniers peuvent entraver le bon fonctionnement. Mais grâce au robinet de vidange, ces déchets sont rejetés de votre appareil. Tout ceci rentre dans le cadre de l’entretien de l’appareil.

Certes, tous les nettoyeurs ne disposent pas de robinet de vidange. Toutefois, vous n’avez pas besoin de débourser des sommes astronomiques avant de vous procurer ceux qui en possèdent. Pour avoir des informations exhaustives pour son usage, veuillez bien consulter la notice qui accompagne votre appareil.

Le minuteur

Le minuteur est un dispositif programmable permettant de mesurer le temps. Ce dispositif se comporte comme un bipeur et déclenche une alarme lorsque le temps que vous avez programmé est écoulé.

De nos jours, la plupart des appareils sont munis de ce dispositif. On découvre sur le marché, plusieurs de ces appareils qui sont dotés d’un minuteur. Le minuteur intégré à un nettoyeur permet de réaliser d’importantes économies d’électricité. De plus, avec ce dispositif vous n’êtes pas tenus d’être présents pour suivre le nettoyage de vos articles. Il vous revient de sélectionner le temps de traitement de vos matériaux à l’aide du minuteur. Ensuite, vous pouvez lancer le fonctionnement des ultrasons.

Il est recommandé de définir le temps de nettoyage en fonction de la taille et de la nature de vos articles. Une fois le processus terminé, éteignez votre appareil. Le minuteur est un paramètre qui facilite l'utilisation de votre appareil.

Le thermostat

Le thermostat permet au nettoyeur ultrason d’atteindre en un temps record sa température normale de fonctionnement. Mieux, c’est un dispositif permettant de maintenir votre nettoyeur à une température relativement stable. Pour ce faire, il ouvre le circuit quand la chaleur atteint un degré considérable et le ferme lorsque la température devient raisonnable. Plusieurs nettoyeurs ultrasons disponibles sur le marché sont pourvus du thermostat. Vous n’avez donc aucune crainte à avoir lors de l’achat de votre nettoyeur. Toutefois, pour des raisons de sécurité, vous pouvez exiger d'avoir des informations sur cet outil. En effet, pour une utilisation plus rationnelle, il est conseillé par exemple de remettre le thermostat à zéro une fois l’opération terminée. Cette action permettra de préserver votre appareil si d’aventure, il était branché sur un secteur sans eau. Le cas échéant, l’appareil peut éventuellement se détériorer. Il ressort des arguments sus-évoqués que le thermostat est un outil indispensable pour votre nettoyeur ultrason.

La fréquence ultrasonique

La fréquence ultrasonique est un autre paramètre à considérer avant l’achat de votre nettoyeur. Elle détermine la finesse du nettoyage et des particules à enlever. Il est primordial de vous renseigner sur la fréquence convenable à ce que vous voulez nettoyer. De manière générale, les nettoyeurs à ultrasons disponibles sur le marché ont une fréquence comprise entre 40 et 45 kHz. C’est d’ailleurs les fréquences moyennes indiquées pour un nettoyage de précision pour les matériaux fragiles. C’est ce qu’il faut pour un usage domestique. Par contre, si vous avez des exigences plus pointilleuses, n’hésitez pas à opter pour une fréquence supérieure à 60 KHz. Cette fréquence est destinée à des nettoyages assez doux. Elle est plus utilisée dans le domaine professionnel.

Plus la fréquence ultrasonique est élevée, plus le nettoyage sera fin. Aussi, votre nettoyeur sera puissant et fera moins de bruit. Une fréquence trop basse peut endommager vos matériaux.

Conclusion

Avec ces informations, vous pouvez réussir le pari d'avoir un meilleur nettoyeur ultrason.