Notre guide d’achat pour choisir le meilleur gyropode

Lors des vacances, plusieurs opportunités se présentent et l’on a souvent envie d’essayer de nouvelles choses. Engin électrique très pratique pour se déplacer sans émission polluante, le gyropode est un moyen de transport urbain et écologique. On est donc parfois tenté d’acheter ces appareils sans encombrements. Cependant, avec les différentes marques et les différents modèles à diverses fonctionnalités disponibles sur le marché, le choix peut être difficile. Dans cet article, nous vous présentons les critères à privilégier pour choisir le meilleur gyropode.

Critères de choix : comment bien choisir le meilleur gyropode ?

Comment bien choisir le meilleur gyropode ? Cette question est la plus importante lorsque l’idée nous vient d’acheter cet appareil. Pourquoi ? Et bien à cause des nombreux appareils présents sur le marché. Le gyropode est un appareil sur lequel on monte. Il possède deux roues qui sont assez larges. Certains disposent d’un manche de maintien et de conduite. Il est possible de l’utiliser pour se déplacer en ville.

Son autonomie

Avant de parler d’autonomie, il est très important de parler du choix de la batterie. Car, c’est en fonction de la qualité de votre batterie que l’autonomie sera bonne et stable. Généralement, il existe deux types de batteries pour les gyropodes : les batteries plomb et la batterie lithium. La batterie plomb permet d’avoir un gyropode pas vraiment cher, mais moins efficace. Son point faible représente sa durée de vie. Quant à la batterie lithium, elle est très légère, rapidement rechargeable et dispose d’une longue durée de vie. Cependant, elle est très chère.

L’autonomie d’un gyropode dépend ainsi de la qualité de la batterie de votre engin. Plus votre batterie est de qualité, plus vous aurez une bonne autonomie. Nous vous conseillons donc d’opter pour des batteries qualitatives et pleines de ressources. L’autonomie dépend également du modèle de votre engin. Les gyropodes disposant d’un manche de maintien et de conduite sont généralement les plus gourmands en énergie. En outre, l’autonomie minimale d’un gyropode peut être de 10 km. Elle varie en fonction de la qualité de votre batterie et peut aller jusqu’à 45 km.

Sa puissance

Comme la plupart des appareils électroniques, la puissance du gyropode est exprimée en watts. Le plus souvent, les modèles avec une puissance de 500, 600, voire 700 watts sont éligibles sur certaines surfaces. Ils peuvent être utilisés sur des terrains plats et parfois sur des pavés.

La puissance d’un gyropode dépend du modèle que vous voulez choisir. Les modèles ayant une puissance de 800 watts comme le Ninebot Mini Pro sont conçus pour passer partout. Ils sont résistants à l’eau et adaptés à passer sur toutes sortes de surfaces. Nous vous conseillons donc de choisir des modèles ayant une puissance élevée pour une meilleure utilisation.

Sa vitesse

Les gyropodes ne constituent pas des alternatives aux transports en commun ou aux véhicules. Leur vitesse est donc parfois limitée. Lorsque vous optez pour des modèles premiers prix par exemple, vous devez savoir que leur vitesse sera vraisemblablement inférieure à la normale. Généralement, les gyropodes ont une vitesse moyenne qui se situe entre 15 et 20 km/h. Pour circuler librement sur des trottoirs, vous pouvez opter pour des engins à faible vitesse. Cette vitesse peut descendre jusqu’à 6 km/h.

Par ailleurs, lorsque vous êtes disposés à beaucoup investir dans l’obtention d’un meilleur gyropode, vous trouverez des appareils allant jusqu’à 30 km/h. Toutefois, il existe des codes de sécurités et des législations pour ces engins. Il est donc recommandé d’opter pour des appareils ayant une vitesse entre les 15 et 20 km/h.

Son poids

Généralement, le poids est une chose très importante à privilégier dans l’obtention de son gyropode. En effet, certains gyropodes disposent de poignets ou de manches très appréciables par les utilisateurs. Ces appareils sont souvent les plus lourds à porter. Le plus souvent, la plupart des utilisateurs de gyropodes ne pensent pas à ce détail. Cependant, il y a un poids maximal à ne pas dépasser pour être en mesure de chevaucher certains modèles.

En général, le poids varie d’un gyropode à un autre et pourrait aller jusqu’à 100 kg. Ainsi, nous vous conseillons de choisir un gyropode en fonction de l’usage que vous voulez en faire. Si vous comptez par exemple monter des escaliers avec votre gyropode, il est important de choisir un engin moins lourd.

Est-il tout terrain ?

Le plus souvent, la plupart des gyropodes sont conçus pour être utilisé en ville. On peut par exemple les utiliser sur une surface plate, sur des trottoirs ou encore sur des pavés. Il existe toutefois plusieurs types de gyropodes disposant de certains outils performants que d’autres. Ces gyropodes sont parfois qualifiés de tout terrain. Les pneus par exemple sont essentiellement les plus pointés du doigt quand il s’agit de ce genre d’engins. Certains modèles de gyropodes comme le « HUMMER » tout terrain possède des roues plus larges et plus hautes, praticables sur toutes sortes de surfaces.

Certains pneus sont conçus pour passer partout. Ils sont fabriqués pour mieux résister aux chocs et sont très résistants à l’eau. La plupart de ces engins passent sur tous les terrains comme les plages les chemins humides ou parfois terreux. Ainsi, pour différencier un gyropode tout terrain d’un gyropode normal, la taille de la roue suffit parfois. Plus le diamètre de la roue est grand, plus votre engin est stable pour parcourir toute sorte de terrains. En outre, la version tout terrain d’un gyropode est destinée pour les longues distances, les longs voyages et pour toutes les surfaces.

Les options

Il existe des options supplémentaires qui vous aideront à mieux choisir votre gyropode. La plupart du temps, les marques proposent différents types de produits et les varient en fonction de leur clientèle. Ainsi, certaines marques proposent diverses couleurs de gyropodes de votre choix qui vous plairont. D’autres vous proposeront une personnalisation graphique plus avancée en fonction de votre goût. Vous aurez chez certaines marques des garanties couvrant une période allant jusqu’à deux ans. Les gyropodes les plus récents disposent de GPS ou de système de verrouillage intégré.

Et tout comme une voiture, sans la clé, vous ne pouvez pas utiliser votre gyropode. La plupart des récents gyropodes disposent également d’un système intégré de Bluetooth. Cela permet à l’utilisateur de connecter directement son portable à son appareil et de jouer de la musique. Certains gyropodes disposent en effet de haut-parleurs stéréo.

Conclusion

Choisir un bon gyropode, c’est accepter d'investir suffisamment pour pouvoir acquérir un appareil répondant à ses attentes.

Les questions fréquemment posées – FAQ

Quelle est la différence entre un hoverboard et un gyropode ?

Le gyropode et le hoverboard sont tous les 2 des véhicules électriques monoplaces. Ils utilisent le même moteur à savoir le moteur gyroscopique. Il n’est pas toujours facile de les distinguer à première vue, mais il existe néanmoins des différences entre ces 2 NVEI.

  • Le gyropode dispose d’un guidon tandis que le hoverboard n’en a pas.
  • Le hoverboard est plus petit que le gyropode.
  • Le hoverboard a des roues de différents pouces à savoir 6 pouces, 8 pouces et 10 pouces. Tandis que le gyropode peut être à une roue (roue gyroscopique) ou 2 roues.
  • Le gyropode a un moteur qui peut aller jusqu’à 2 000 W. Quant au hoverboard, il dispose de 2 moteurs avec une puissance allant de 500 à 800 W.
  • Le poids moyen pour le hoverboard est de 10 kg alors que celui du gyropode est de 35 kg.
  • L’autonomie du gyropode est de 30 km tandis que celle du hoverboard est de 16 km.
  • Le hoverboard dispose de certaines options comme le Bluetooth, les enceintes ou les LEDS alors que le gyropode n’a pas ces options.
  • Le gyropode est plus cher que le hoverboard.
  • Le gyropode est souvent utilisé par les entreprises, pour les compétitions, parcours de golf, par la police, etc. Or le hoverboard est utilisé seulement pour le loisir et le fun.

Comment ça marche le gyropode ?

Le gyropode permet de se déplacer facilement avec efficacité. Son fonctionnement est basé sur le principe de l’équilibre dynamique. Cela veut dire que le gyropode marche grâce à notre corps et aux différents mouvements que nous faisons. Pour vous déplacer et faire marche en avant ou en arrière, vous devez vous pencher légèrement en avant ou en arrière.

Pour les déplacements directionnels vers la gauche ou la droite, vous devez pousser la colonne de direction vers la gauche ou la droite. Pour immobiliser le gyropode, vous devez vous tenir bien droit. Cette méthode de conduite a trouvé son nom par les concepteurs du gyropode qui l’ont baptisé la « stabilisation dynamique ». Cette façon de conduire un engin de transport électrique et monoplace est tout simplement fantastique. C’est ce qui fait sans doute le plaisir qu’il y a à rouler avec un gyropode.

Comment se servir d’un Segway ?

Étant un gyropode, le Segway fonctionne pratiquement de la même manière. Il est doté de micro-processeurs, de capteurs ainsi que de 5 gyroscopes. Cela permet au Segway de reconnaître parfaitement la position du conducteur. Ces équipements permettent aussi au Segway de réagir en fonction des mouvements. Ainsi en détectant l’inclinaison du corps, ses roues tournent avec une vitesse adéquate gardant de ce fait l’équilibre tout en se déplaçant. Le moteur du Segway se met en marche aussitôt que le conducteur pose les pieds sur la plateforme activant ainsi un capteur. Le Segway dispose de 3 capteurs qui lui permettent de détecter les mouvements. Ces capteurs sont :

  • Le pitch : déplacement du poids vers l’avant ou l’arrière.
  • Le roll : déplacement du poids vers la gauche ou la droite.
  • Le yaw : changement de direction vers la gauche ou la droite.

Le Segway est commandé par des logiciels ultras performants et complexes. Ils agissent directement sur les moteurs électriques qui sont alimentés par des accumulateurs en lithium-ion. Cela permet à chaque roue de se déplacer sans interférences l’une et l’autre à des vitesses différentes.

Pour la conduite du Segway, si le conducteur se penche vers l’avant, les 2 roues sont propulsées en avant par les moteurs. Et cela avec zéro risque de se renverser. Si le conducteur se penche en arrière, les 2 roues roulent vers la direction inverse. En penchant le système de commande vers la gauche ou la droite, l’une des 2 roues avance ou recule plus vite que l’autre entamant de ce fait le virage à gauche ou à droite.

Qui a inventé le gyropode ?

L’inventeur du gyropode s’appelle Dean Kamen, un New-Yorkais. Après de courtes études à l’Institut polytechnique de Worcester, il se consacre dans le domaine des inventions. Face aux difficultés que subissent les personnes handicapées pour circuler aisément malgré les installations urbaines. Dean Kamen décide de leur faciliter la vie. C’est ainsi qu’il créa Ibot en 1995, un dispositif de transport personnel autoéquilibré. Avec seulement 5 gyroscopes, ce fauteuil roulant est capable de franchir un trottoir et de s’élever en tout équilibre sur 2 roues. Cela grâce à une simple pression sur un bouton.

En 1999, il adapte le dispositif d’Ibot pour les non-infirmes et l’a surnommé le Segway. Un moyen de transport sans accélérateur ni frein et alimenté par une batterie. Ce sont ces 5 gyroscopes qui permettent de maintenir l’équilibre. La vision de Dean Kamen était de remplacer les voitures par les Segways permettant à chacun de s’offrir un moyen de déplacement sans pollution.

En 2006, une seconde collection de Segway voit le jour avec des modèles spéciaux pour la police. Plus de 60 000 modèles ont été vendus dans le monde entier. En France, plus de 1 000 exemplaires ont été vendus dont 20 % à des particuliers.

Comment bien monter sur un gyropode ?

Avant toute utilisation du gyropode, il faut au préalable vérifier le niveau de recharge. Contrairement au hoverboard, il n’est pas du tout nécessaire de trouver un équilibre avant de monter sur un gyropode. Le guidon de ce dernier sert à instaurer en permanence cet équilibre. De ce fait, ce n’est pas la peine de trouver un appui avant de monter sur cet engin. L’appareil s’en est déjà occupé pour vous.

Comment s’arrêter avec un gyropode ?

Le gyropode se déplace en fonction des mouvements de notre corps d’où le nom de stabilisation dynamique. Pour avancer, il suffit de se pencher légèrement en avant. Naturellement, pour s’arrêter avec cet engin, il vous suffira donc de faire le mouvement inverse de celui fait pour avancer. En vous appuyant sur la manche directionnelle, vous penchez légèrement votre corps en arrière. Mieux, vous n’avez qu’à tout simplement appuyer sur vos talons.

Comment tourner avec un gyropode ?

Tout comme les déplacements en avant et en arrière, il est facile de changer de direction avec le gyropode. À ce stade, en plus d’utiliser les mouvements du corps, vous aurez aussi besoin de faire appel au guidon de votre engin. Il existe 2 modèles de gyropode avec des barres directionnelles. Sur le premier modèle, le système de direction se prolonge avec l’aide du guidon jusqu’à la portée des mains. Tandis que pour le second modèle, la barre directionnelle est limitée aux genoux. Dans tous les deux cas, l’utilisation de la barre directionnelle est primordiale pour changer de direction. Pour tourner alors à droite, vous devrez orienter légèrement le guidon vers la droite. Pour tourner à gauche, vous répétez le même procédé, mais cette fois-ci vers la gauche.

À partir de quel âge peut-on aller sur un gyropode ?

L’apprentissage du gyropode ne nécessite que d’une heure maximum. Il y a même certains qui y sont parvenus en quelques minutes seulement. Il présente plusieurs avantages pour le déplacement, mais surtout pour la plupart des parents. En effet, ne souhaitant pas offrir une voiture à leurs enfants adolescents, et aussi de leur servir de chauffeur pour aller à l’école, ils préfèrent leur offrir un gyropode et ainsi faciliter leur déplacement.

Très accessible et facile à manipuler, il faut néanmoins respecter quelques règles avant de s’adonner à la circulation en gyropode. Parmi les conditions d’utilisation, il faut être âgé de 16 ans minimum pour pouvoir circuler avec cet engin. Un enfant de 12 à 14 peut aussi utiliser le gyropode sous condition d’être accompagnée par un adulte. Le port d’un casque est aussi une exigence légale pour circuler avec cet appareil. Le non-respect de ces obligations est passible de sanctions juridiques, mais aussi judiciaires.

À quelle vitesse peut-on rouler en gyropode ?

En France, un nouveau décret datant d’octobre 2019 est venu réglementer l’utilisation et la circulation des engins motorisés tels que les trottinettes électriques, les hoverboards ou les gyropodes. Ces engins sont assimilés maintenant à des cyclistes avec quelques différences. L’objectif ici, c’est de limiter le nombre d'accidents liés à ces NVEI. Beaucoup de dégâts physique et matériel ont, en effet, été notés ces dernières années.

Dans cette nouvelle réglementation, il existe 3 interdictions parmi lesquelles figure la circulation avec un gyropode dont la vitesse maximale n’est pas limitée à 25 km/h. Un gyropode doit dorénavant circuler sur les pistes et bandes cyclables. S’il n’y en a pas, alors ils doivent circuler sur la route, mais cette fois-ci avec une vitesse qui doit être inférieure ou égale à 50 km/h.

Un gyropode peut aussi rouler sur un espace réservé aux piétons tel que le trottoir. Si c’est le cas, il doit d’abord limiter sa vitesse maximale à 6 km/h et ensuite faire tout son possible pour ne pas gêner les piétons. Gardez en tête que ces exigences et interdictions sont vigoureusement contrôlées et des sanctions sont appliquées à ceux qui les outrepassent.