Notre guide d’achat pour choisir le meilleur disque dur interne

L’une des composantes essentielles d’un ordinateur est le disque dur interne. Désignée comme la mémoire de stockage de l’appareil, elle est indispensable pour sauvegarder les données. Afin de choisir le meilleur disque dur interne, il convient de considérer un certain nombre de critères de performance bien précis.

Critères de choix : comment bien choisir son disque dur interne ?

Le choix d’un disque dur interne dépend avant tout de l’objectif visé par le propriétaire pour son utilisation. Les critères de choix peuvent donc varier mais de manière générale ils concernent la vitesse et la capacité de stockage.

La vitesse

La première indication à vérifier avant tout achat de disque dur interne est la vitesse de ce dernier. La vitesse est importante parce qu’elle définit la rapidité d’exécution du disque. Ceci encore plus lorsqu’il faut stocker une quantité importante de données sur le support. Et pour enregistrer les données, les disques durs internes utilisent des plateformes appelées plateaux. Ces derniers effectuent des mouvements de rotation estimée en tours par minute.

Pour connaître la vitesse d’un disque dur interne, il suffit de regarder la vitesse de ses plateaux. La plupart des modèles présents sur le marché tournent soit à 5400 tours par minute soit à 7200 tours la minute. Ce qu’il faut savoir est qu’un disque dur interne performant est celui qui a des plateaux avec un nombre de tours par minute élevé.

Par ailleurs, une forte vitesse du disque engendre un accroissement de l’énergie utilisée. Enfin, les disques durs les plus rapides peuvent être très bruyants en raison des vibrations qu’ils émettent.

Le format

La prise en compte du format est nécessaire, car le disque dur doit correspondre aux dimensions de l’appareil qui l’accueille. Dès lors, il est important d’avoir une idée précise sur la taille de l’emplacement réservé au disque dur. Les dimensions sont souvent exprimées en pouces pour la largeur et en millimètres pour la hauteur. Sur le marché, deux formats sont disponibles : les disques de 2,5 pouces et ceux de 3,5 pouces.

Les disques durs internes de 2,5 pouces sont exclusivement réservés aux ordinateurs portables, aux unités centrales et aux consoles de jeux. À l’inverse, les disques durs internes de 3,5 pouces sont utilisés pour les ordinateurs de bureau ou les lecteurs multimédias. Ils correspondent aussi aux stockages en réseau communément appelé NAS. Ils ont une mémoire plus importante et un poids plus conséquent. Enfin, il faut noter que les disques durs internes de 2,5 pouces sont adaptables aux appareils supportant les disques de 3,5 pouces. Le contraire est par ailleurs impossible et donc fortement proscrit.

La capacité

Elle détermine la quantité d’information qui peut être emmagasinée sur le disque dur interne. Ici, il ne s’agit pas de définir un seuil à hauteur duquel le disque peut être considéré comme performant. Le choix d’une capacité est motivé par le flot de données que souhaite y mettre l’utilisateur. Pour ce faire, il est conseillé de déterminer le poids des fichiers déjà existants. Ensuite, il faudra évaluer approximativement le nombre d’années pendant lesquelles ces informations ont été accumulées. Une règle de trois permettra donc d’anticiper moyennement la mémoire nécessaire sur un court, moyen ou long terme. Il ne faut pas occulter aussi l’espace occupé par le système d’exploitation de l’appareil.

Dans le commerce, la capacité des disques durs est exprimée en Giga Octets (Go) ou en Téra Octets (To). On retrouve aujourd’hui des disques durs d’une capacité pouvant aller jusqu’à 6 To (1 To = 1024 Go ≈ 100 films HD).

La fiabilité

Elle représente la crédibilité d’une marque ou d’un modèle par rapport à un autre. Il est vrai que certaines marques sont souvent dites reconnues pour la qualité de leurs disques. Mais ceci ne devrait pas constituer le seul élément d’appui pour choisir un disque dur interne fiable. Aussi, plus il est fiable, plus le disque aura une longue durée d’utilisation. Pour ce critère, un exercice de documentation s’avère indispensable.

De plus en plus, plusieurs organismes spécialisés effectuent des tests pratiques sur plusieurs modèles. Ces essais permettent de faire un classement des meilleurs disques dur en termes de performances techniques, mais aussi de résistance dans le temps. Les conclusions issues des examens sont la plupart du temps accessibles à tous sur Internet. Une revue des résultats de ces expériences favorisera l’achat du disque dur interne le plus fiable et le plus adapté aux besoins de chacun. Il est possible également de se baser sur les retours clients pour évaluer la fiabilité d’un disque dur interne.

La mémoire cache

La mémoire cache est une mémoire à l’intérieur d’une autre. En effet, dans son fonctionnement, le disque dur interne a besoin d’un espace provisoire. Cet espace reçoit en premier les fichiers lors d’une copie et les conserve temporairement avant de les affecter à leur destination finale. La capacité de stockage de la mémoire cache est exprimée en Méga Octet (Mo). Pour plus de rapidité et d’efficacité dans le traitement des données, la mémoire cache doit avoir une capacité élevée.

Ceci est d’autant plus important lorsque les données sont abondantes et qu’elles doivent être traitées simultanément. Ainsi, lors de la sélection d’un disque dur interne, il faut éviter les modèles qui n’offrent que quelques Mo de mémoire cache. Ceci provoquera un ralentissement lors de l’utilisation et donc un temps d’exécution beaucoup plus long. En moyenne, les disques durs internes sont dotés d’une mémoire cache allant de 64 Mo à 256 Mo.

HDD ou SSD

Ces deux abréviations désignent deux types de disques durs internes avec pour chacun des caractéristiques propres.

Le Hard Disk Drive (HDD) fonctionne grâce à un cylindre en métal plat contenu dans un cadre en rectangle. Ce cylindre est composé de plusieurs couches sur lesquelles sont stockées les données de l’utilisateur. À cause de son mode de fonctionnement proche d’un ancien tourne – disque, il est très lent dans l’exécution des commandes. Il est cependant beaucoup plus abordable en termes de coût.

Le Solide State Drive (SSD) en revanche utilise des puces semblables à des cartes mémoire SD en miniature. Il a l’avantage d’être peu gourmand en énergie, moins bruyant et plus durable. Concernant sa vitesse, elle n’est pas la même pour tous les disques de type SSD. Toujours est-il qu’un SSD est presque 10 fois plus rapide que le HDD en moyenne. Et avec toutes ses performances, c’est sans doute que le SSD est beaucoup plus onéreux en Go de mémoire de stockage. Une fois encore, le choix de l’un ou de l’autre dépend des exigences de chaque utilisateur.

En conclusion

Au regard du rôle qu’il joue, le disque dur interne doit répondre à un ensemble de critères indispensables à son bon fonctionnement.