Notre guide d’achat pour choisir le meilleur disque dur externe

Vous recherchez l'outil parfait pour conserver et enregistrer vos données ? Un disque dur externe ou un SSD est l'accessoire parfait pour sauvegarder vos données. Plusieurs questions englobent cet outil prisé de tous. À travers ce guide d'achat, nous répondons à toutes vos préoccupations à ce propos.

Critères de choix : Comment bien choisir son disque dur externe ?

Lorsque vous projetez de choisir un disque dur, la première question à vous poser est : lequel choisir ? Il existe différents types de disques durs externes avec pour chacun des caractéristiques différentes. Plusieurs critères doivent donc être considérés avant de prendre votre décision finale.

Est-ce un SSD ?

Désirez-vous un SSD ? La prochaine question à vous demander est : qu'est-ce qu'un SSD et que signifie cette appellation ? Le disque SSD (Solid State Drive) est un support de stockage qui a la particularité d’utiliser des puces mémoires. Contrairement aux disques durs traditionnels, un SSD est dépourvu de partie mécanique. Grâce aux puces mémoires, le SSD a plusieurs avantages décisifs sur un disque dur traditionnel : il est plus performant, plus réactif, plus rapide et plus fiable. Sachez alors préciser ce critère lors de votre achat.

Le format

Le format d'un disque dur est généralement exprimé en pouces. Deux formats normalisés dominent le marché des disques durs : les formats 2,5 pouces et 3,5 pouces.

  • Les disques durs au format 2,5 sont réservés aux PC ou ordinateurs portables. Grâce à leur légèreté d'environ 200 grammes, ils sont prisés pour leur mobilité et leur auto alimentation via port USB. Les disques durs SSD reprennent généralement ses caractéristiques.
  • Les disques durs au format 3,5 sont destinés aux ordinateurs de bureau. Ces performances sont supérieures au précédent, mais son poids important pouvant aller au kilo peut nécessiter une alimentation sur secteur.
  • Les disques durs au format 1,8 pouce sont quant à eux principalement utilisés par des terminaux numériques nomades tels que les baladeurs ou encore les ordinateurs ultraportables.

Il faut noter que le format qualifie la taille des plateaux magnétiques dont est doté le disque dur.

La connectivité

Après avoir choisi le type de disque dur et le format le plus adapté à vos besoins, il vous faudra choisir le type de connectivité que vous souhaitez. Un disque dur externe pourra proposer différents types.

  • USB : 2.0 ou 3.0 pour les plus récents. C'est le port de connexion le plus répandu en raison de sa vitesse de transfert de 500 Mo/s selon les disques durs externes.
  • E-SATA : ce type de connectique est plus rare que le précédent, mais propose une vitesse de transfert beaucoup plus rapide pouvant aller jusqu'à 3 Go/s.
  • FireWire : ce type de connectique est rare et peu utilisé avec une vitesse de transfert allant de 400 à 800 Mo/s

Enfin les types de connectique HDMI et RCA qui sont attribués au disque dur externe multimédia.

La capacité de stockage

La capacité de stockage varie d'un disque dur à l'autre. Les différents types de capacité de stockage en fonction des disques durs sont les suivants.

  • Le disque dur externe 3,5 pouces

Ce disque dur est un disque dur externe dit  » de bureau « . Il est doté d'une capacité de stockage allant de 160G0 à 2 To. C'est un disque dur puissant dont la vitesse avoisine les 10 000 tours/minutes.

  • Les disques durs Wifi

Avec une capacité de stockage pouvant aller à 1To, il fonctionne sur batterie et permet à plusieurs appareils de se connecter en même temps via le Wifi. Il est alors possible d'accéder à son contenu à partir d'une application iPhone/Android ou depuis un navigateur web pour un PC.

  • Le disque dur externe multimédia

Ce disque dur est destiné à être utilisé avec plusieurs matériaux multimédias différents et peut être équipé d'une télécommande. Ils ont une capacité maximum de 3 To.

  • Le disque dur externe portable

Le disque dur externe représente un outil pratique lors de vos différents déplacements et de la sauvegarde/transfert de vos différentes données. On en distingue celui de 1,3 pouce. Ce format met en avant un disque dur ultra-portable avec une taille mini. Il est facilement transportable. Il est cependant conseillé de s'en servir comme clé USB à cause de sa faible capacité qui est d'environ 2Go. Celui de 1,8 pouce est le second de cette catégorie. Ces disques durs qui sont également facilement transportables ont une capacité restreinte pour un coût assez élevé. Son atout majeur comme pour le précédent réside dans son format mini. Enfin, les disques durs de 2,5 pouces sont les plus populaires grâce à leur capacité élevée qui va jusqu'à 640 Go et de leur légèreté.

Quelle sera l'utilisation faite ?

Après avoir pris toutes ces caractéristiques en compte, vous devrez décider de l'utilisation que vous voudrez en faire.

  • Une utilisation nomade

Pour une utilisation nomade, deux types de disques durs sont préconisés les disques durs 2,5 et les SSD. Leur légèreté et leur taille comparable à un smartphone, sont idéales. Leurs capacités permettent de stocker rapidement et simplement n'importe quels fichiers qu'ils soient photographiques ou encore numériques. Aussi, les disques durs SSD sont plus performants, mais plus coûteux.

  • Une utilisation de bureau ou pour la famille

Si vous avez besoin d'espace conséquent pour sauvegarder toutes vos données, le disque dur 3,5 est fait pour vous. Il offre de grandes capacités pouvant aller jusqu'à plusieurs To et vous permet de constituer une bibliothèque multimédia sans risque de saturation ! C'est un disque dur rapide et imposant permettant de stocker les données de plusieurs utilisateurs, mais qui nécessite une alimentation sur secteur. Il est idéal au sein d'une entreprise ou pour une famille.

  • Une utilisation partagée

Pour une utilisation de ce type, les disques durs 3,5 sont préconisés. Ils peuvent se connecter à plusieurs ordinateurs via des doubles ou triples interfaces.

Sécurisation par mot de passe

Lorsqu'on possède un disque dur, la possibilité de sécuriser ses données personnelles est un avantage majeur. Pour cela, vous avez la possibilité d'avoir recours à plusieurs logiciels gratuits qui vous permettront de le crypter. Voici une sélection de logiciels qui pourront vous aider dans le cryptage de votre disque dur :

  • USB Secure : ce logiciel va vous aider à protéger votre disque dur à l'aide d'un mot de passe. Il est simple d'utilisation et accessible à tous. C'est un logiciel portable, ce qui permet de l'utiliser avec tout support fonctionnant avec un port USB. Cependant, il est important de noter que vous ne pourrez plus rien afficher ou modifier sans ce mot de passe. Pensez donc à le conserver minutieusement.
  • SafeHouse : ce logiciel est une création de PC Dynamics Inc et vous permet d'encoder les fichiers et les données de votre disque dur. Comme pour le précédent, vous pourrez le protéger par le biais d'un mot de passe.

Conclusion

Maintenant que vous avez toutes ces informations, il ne vous reste qu'à trouver et acheter le disque dur qui convient à vos besoins et attentes.

Les questions fréquemment posées – FAQ

Pourquoi acheter un disque dur externe ?

L’achat d’un disque dur externe présente plusieurs avantages. Ce recours est particulièrement requis pour les utilisateurs d’ordinateurs qui manquent d’espace de stockage. En réalité, l’accumulation rapide des données numériques (musiques, jeux, photos, vidéos, logiciels…) sur les disques durs internes aux ordinateurs rend leur exploitation difficile.

Cette alternative permet donc de disposer de suffisamment d’espace pour stocker vos données, et ce, à un faible coût. Le disque dur externe peut être portable ou fixe. Il peut être accessible en réseau ou non. Cependant, dans l’un comme dans l’autre des cas, cette technologie présente une grande simplicité pour son installation. Le tout se résume pour ce faire, à connecter le périphérique à votre ordinateur. Toutes les données pourront alors passer facilement d’un côté à l’autre et vice-versa. À partir de cet espace de stockage, vous pouvez même lire des fichiers multimédias à volonté. C’est donc une révolution technologique qui vaut la peine d’être utilisée.

Quelle est la meilleure marque de disque dur ?

Les offres de disques durs sont nombreuses sur le marché. Cependant, toutes n’équivalent pas. En tenant compte du rapport qualité prix, Seagate Barracuda est la marque qui tient la vedette dans le secteur. Elle est offerte en sept tailles différentes et il est aussi possible de l’avoir en format mobile.

Outre Seagate Barracuda, Toshiba est aussi une marque connue dans l’univers du numérique. Elle propose généralement des PC et des accessoires. Ses disques durs sont aussi conçus suivant des normes de performances bien précises. C’est le cas par exemple, du modèle Toshiba X300. Avec ses 4 To de capacité, ce disque dur est le meilleur milieu de gamme en vente actuellement sur le marché.

De même, son modèle P300 est une alternative pas chère recommandable. Il a une capacité de 1 To. Toshiba dans son ensemble est le concurrent direct du WD Black, une autre marque de référence. Cette dernière est la meilleure haut de gamme du marché.

Quelle capacité de stockage pour un disque dur externe ?

L’utilité d’un disque dur externe peut se percevoir sur plusieurs périphériques. On y compte les ordinateurs de bureaux ou les portatifs, puis les tablettes ou même les Smartphones. Qu’il soit utilisé dans un contexte ou dans un autre, c’est de sa capacité de stockage que dépendra le réel intérêt de son choix.

Pour un disque dur externe de bureau, c’est-à-dire qui s’utilise sur un ordinateur, la capacité de stockage peut varier entre 750 et 6 To. Pour cette capacité, il a 3,5 pouces et une vitesse comprise entre 7 200 et 10 000 tours par minute.

Si par ailleurs, vous devez opter pour un disque dur indiqué pour vos déplacements, la capacité la plus élevée du matériel est de 640 Go. On retient aussi une grande capacité de disque dur sur les modèles multimédias. Ils peuvent contenir jusqu’à 3 To de données multimédias. Le plus souvent, ces modèles sont équipés d’une commande et peuvent se brancher même sur télévision.

Quelle différence entre Go et To ?

Les données informatiques se mesurent en octet. Toutefois, en raison de l’augmentation sans cesse croissante de la taille des fichiers, il est plus courant aujourd’hui de parler de méga-octets (Mo), de gigaoctets (Go) et même de téra-octets (To).

Pour en venir à la capacité du disque dur, c’est toujours l’octet qui sert à sa mesure. Cependant, puisque l’appareil a généralement une grande capacité de stockage, cette valeur se mesure davantage en Go ou en To. 1 Go équivaut à 1024 méga-octets dont l’unité est à son tour égale, à 1024 Kilos octets. Notez qu’un kilo-octet est égal à 1024 octets. Le téra-octet est encore une plus grande capacité de mesure. 1 To est égal à 1 024 Go.

En guise d’exemple, un disque dur de 250 Go peut contenir jusqu’à 50 000 photos, 60 000 fichiers audio, 30 films en HD et 15 films en Blu-ray. Un disque dur de 1 To aura quatre fois cette capacité.

Quel est le prix d'un disque dur externe ?

Il n’existe pas un prix standard sur le marché pour ce qui concerne le disque dur externe. Le coût varie en fonction de la capacité du stockage de l’appareil, de sa marque et de son modèle. Par exemple, le disque dur de bureau (d’une capacité de stockage comprise entre 750 Go et 6 To) coûte entre 130 euros et 350 euros sur le marché.

Les disques durs externes portables sont quant à eux de coût plus réduit. Sur le marché, ils sont vendus entre 50 euros et 200 euros. Leurs capacités sont plus restreintes (entre 500 Go et 2 To). Par ailleurs, s’il faut compter entre 20 euros et 50 euros pour un boîtier, il faut prévoir jusqu’à 100 euros pour un disque dur interne de 3,5 pouces et de capacité 2 To. Avec les mêmes caractéristiques, le budget à prévoir pour un disque dur externe est de 150 euros.

Quel est le meilleur disque dur externe ?

À n’en point douter, le meilleur disque dur externe disponible aujourd’hui sur le marché est le My Book Duo de Western digital. Bien qu’il ne soit pas très bien connu du public, il est le choix parfait pour les professionnels qui sont habitués à manipuler des données de gros volume. Le disque dur offre une grande performance de sauvegarde et une solution de stockage optimale. Le My Book Duo de Western digital est équipé de deux disques durs en Raid 0 et son design s’impose et se démarque dans n’importe quel environnement. Toutefois, en raison de son coût plus ou moins élevé, il n’est pas accessible à toutes les bourses.

Si vous vous retrouvez dans ce cas, vous pouvez opter pour le Canvio Basics de Toshiba. C’est une alternative utile qui se présente sous un design attrayant et une compacité impressionnante. Ses débits sont en outre très bons. Le seul bémol de cette technologie, c’est qu’elle ne prend pas en compte une offre logicielle.

Quel est le meilleur disque dur externe 2to ?

Parmi les disques durs externes de capacité de stockage 2 To disponibles sur le marché, c’est le Canvio Basics de Toshiba qui tient la place de leader. Léger, compact, portable et surtout robuste, cet appareil allie à la mesure de la perfection, les performances de qualité à son design impressionnant. Il offre une grande efficacité et de très bons débits aussi bien à l’écriture qu’à la lecture des contenus.

Le disque dur Seagate expansion est aussi une référence dans la catégorie des disques durs externes de 2 To. Il a un très bon rapport qualité prix et il possède des performances bien utiles. Le dispositif est silencieux et il permet des taux de transfert de données satisfaisants. Son design est en outre attrayant et compact. Le seul bémol, c’est la taille de son câble USB qui est déplorée par les utilisateurs. Il est trop court si l’on doit s’en tenir aux commentaires.

Quel est le disque dur externe le plus fiable ?

La fiabilité est un critère de choix important pour tout produit et donc pour le disque dur externe aussi. Cela rassure l’utilisateur de ce que son investissement n’est pas vain. Le disque dur externe M3 de la maison Samsung est le plus fiable dans sa catégorie en termes de qualité. Il est robuste et chauffe très peu. Avec sa capacité de stockage de 500 Go, il a un taux de transfert de 4.800 Mbit/s. L’appareil est d’autant plus fiable qu’il reste parfaitement compatible avec plusieurs systèmes d’exploitation (Windows, Vista et Mac).

Toujours en vous basant sur la fiabilité, le disque dur conçu par Seagate et baptisé Maxtor est un choix indiqué. Il offre une capacité de stockage allant jusqu’à 5 To pour les fichiers multimédias sur ordinateur. Pratique et robuste, l’équipement résiste facilement aux chocs liés à son déplacement. Il a en outre, un très bon rapport qualité prix même si son débit est parfois irrégulier.

Pourquoi le disque dur externe n'est pas reconnu ?

Après l’achat d’un disque dur externe, il est possible de remarquer que l’équipement n’est pas reconnu par le système d’exploitation du périphérique auquel il est connecté. Plusieurs raisons peuvent donner lieu à cette situation. La première piste à explorer dans ce cas, c’est celle de la non-conformité des connectiques. Les vérifier ou les changer peut déjà vous permettre de sortir de cette impasse. Si cela perdure, vous pouvez par exemple redémarrer l’ordinateur ou connecter le disque dur externe à un autre périphérique. Il est possible qu’il soit défectueux.

D’un autre côté, lorsqu’il y a des secteurs défectueux sur l’unité centrale du périphérique, il est possible que le disque dur externe soit non reconnu. Dans ce cas, le traitement à faire sera fonction du type de périphérique dont il est question. Pour un ordinateur, il suffit de déconnecter le disque dur et de le brancher sur un autre PC pour récupérer vos données de manière sécurisée. Si la non-reconnaissance porte sur la carte mémoire d’un Smartphone ou d’une tablette, l’alternative serait alors l’achat d’un adaptateur. Avec ce dernier, vous pourrez procéder à un branchement du disque dur sur PC.

Comment ça marche un disque dur ?

Le disque dur fonctionne grâce à un électroaimant. Il est lié à la tête de lecture et d’écriture de l’appareil. Lorsque les données sont en écriture, un flux électrique traverse la tête de sorte à modifier la polarité des particules magnétiques d’une zone du plateau. Pour toutes données inscrites, vous lirez simplement 1 ou 0. C’est le langage informatique (binaire). En lecture, l’interprétation se fait suivant les deux chiffres 1 ou 0 avec toutefois, un mécanisme opposé à celui de l’écriture.

Ici, c’est le champ magnétique créé par les particules du plateau qui provoque un courant au niveau de la tête. Cela a l’air simple, mais c’est tout un mécanisme, un processus complexe qui se déroule à l’intérieur de l’appareil pour ce fonctionnement simple en apparence.

En guise d’exemples, on peut présenter le fait que les plateaux du disque dur soient reliés à un axe motorisé. Ce dernier les entraîne à une vitesse comprise entre 5 400 et 15 000 tours par minute. D’un autre côté, le moteur déplace de l’extérieur vers le centre les têtes qui sont reliées entre elles. Le positionnement de celles-ci est de 4 micromètres de la surface des plateaux.

Comment se servir d'un disque dur externe ?

Pour utiliser un disque dur externe, il suffit de le connecter à un périphérique pour pouvoir transférer des données d’un côté à un autre. Pour le faire, commencez par brancher votre disque dur externe au secteur, puis au PC. Le branchement au secteur se fait par le biais d’une alimentation dans la plupart des cas. La connexion au PC se fait quant à elle, par l’entremise d’un port USB. Une fois que cela est fait, faites simplement un clic droit sur votre souris tout en gardant votre curseur pointé sur l’icône ‘’ordinateur’’. Cette mesure est valable avec un système d’exploitation Windows 7. Lorsque c’est le Windows 10 qui est installé sur votre ordinateur, cliquez plutôt sur ‘’Ce PC’’ en lieu et place de ‘’Ordinateur’.

Le clic droit effectué sur cette icône vous permettra d’afficher toutes les options relatives à la sélection. Dans la bande déroulante, sélectionnez et cliquez sur le bouton ‘’Gérer’’. Vous aurez donc accès à votre disque dur externe pour les travaux à y effectuer.

Comment les informations sont stockées sur un disque dur ?

Sur un disque dur, plusieurs informations peuvent y être stockées. Celles-ci partent de Windows, le système d’exploitation même qui y est installé. On peut également y retrouver des programmes installés sur l’ordinateur et bien entendu, les données plus personnelles. Dans cette dernière catégorie, on retrouve, les documents (fichiers Word), les classeurs (les fichiers Excel), les présentations (fichiers PowerPoint) et autres fichiers. De même, vos photos, vos images, vos vidéos peuvent également se retrouver sur le disque dur de votre ordinateur.

Mais, comment toutes ces informations sont-elles stockées sur le disque dur ? Comme toute réponse, il faut simplement dire que c’est le revêtement magnétique des plateaux du disque dur qui lui permet d’enregistrer ces informations. Celles-ci se présentent sous forme binaire. Il faut en outre préciser que le stockage de ces informations se fait suivant une certaine densité spatiale. Cela varie selon la piste.

Comment récupérer des données sur un disque dur externe ?

Le processus de récupération des données contenues sur un disque dur externe est simple et très peu chronophage. Il vous suffira pour commencer, connecter le disque dur externe en question au PC. Dès que cela est fait, vous allez cliquer sur l’icône qui le représente puis l’ouvrir. Vous allez de même, sélectionner le disque ou le volume qui contient vos données.

L’étape suivante consistera à cliquer sur le bouton : « Récupération de fichiers » puis à le valider. Ces données étant récupérées, vous pouvez les stocker ailleurs en vue d’une utilisation ultérieure. Cela offre également une certaine garantie de ce que ces informations seront toujours disponibles si un virus devait attaquer le disque dur externe. De même, une simple erreur de manipulation peut vous faire perdre toutes vos données. La récupération n’est donc pas inutile.

Comment forcer le formatage d'un disque dur externe ?

Pour une utilisation efficiente de la capacité de stockage d’un disque dur externe, son formatage est obligatoire. Cela est aussi bien valable pour les nouveaux disques durs externes que les anciens. En règle générale, cette opération ne dure que quelques minutes et ne se résume à quelques clics. Cependant, il faut connaître en amont, le procédé.

Faites d’abord le branchement du disque dur externe sur le PC. Une fois que vous l’avez fait, sélectionnez l’icône qui le représente, puis faites un clic droit. Dans le menu qui s’affiche, sélectionnez Formater et validez le choix par un clic gauche. Une boîte de dialogue s’affichera, dans laquelle vous allez nommer votre disque. Sélectionnez par suite NTFS et décochez la case : effectuer un formatage rapide. Pour finir, cliquez deux fois de suite sur OK.

Après quelques minutes, l’opération prendra fin. Votre disque sera remis à neuf pour une meilleure utilisation.

Quels sont les composants d'un disque dur ?

Il y a les composants internes et les composants externes. Pour ce qui est des composants internes, on a les plateaux, les têtes d’écriture/lecture, et les moteurs. Les plateaux servent de stockage à l’appareil. Les informations qui y sont stockées se présentent sous forme binaire (0 ou 1 pour la lecture). Ils peuvent être en aluminium, en céramique ou en verre. Pour bien réagir au contact du courant électrique, la matière du plateau est recouverte d’une couche d'Oxyde de fer (Fe2O3).

Les têtes de lecture/écriture sont quant à eux fixées au bout d’un bras et peuvent être pivotées en arc de cercle sur leur surface. Solidaires, toutes les têtes de lecture ou d’écriture bougent au même moment. Pour en venir aux moteurs, le disque dur en comporte deux. L’un sert au fonctionnement des plateaux et l’autre, aux têtes.

Pour ce qui est des composants externes, c’est la coque et les prises qui méritent d’être citées. Le premier élément peut se composer de plastique ou d’un mélange de cette matière avec du métal. Pour ce qui concerne les prises, on retrouve généralement deux connecteurs sur la face arrière d’un disque dur. Il y a l’alimentation qui apporte l’énergie électrique nécessaire à l’appareil pour son fonctionnement et l’interface qui sert de point de communication entre le disque dur et l’unité centrale de l’ordinateur.