Notre guide d’achat pour choisir le meilleur détecteur de fumée

Matériel de sécurité utile dans les ménages et dans les bureaux, le détecteur de fumée est un avertisseur autonome qui prévient de la présence d’une fumée. Notre guide d’achat vous accompagne dans le choix du meilleur détecteur de fumée.

Critères de choix : Comment bien choisir son détecteur de fumée ?

Comme pour tout autre produit, le choix du détecteur de fumée doit se faire en considération de certains critères obligatoires. Mieux, puisqu’il permet d’alerter les dormeurs en cas d’incendie, il doit être très fiable. Voici les différents critères pour bien le choisir.

Le marquage NF et CE

Pour vous conformer à la législation, le marquage CE et la norme NF sont les deux critères que vous devez impérativement vérifier avant de vous décider pour tout achat de détecteur de fumée.

La norme NF est un marquage qui stipule que le produit est d’une bonne qualité. Elle différencie le produit des autres disponibles sur le marché. Il faut également dire que ce marquage donne une garantie pour la sécurité et la fiabilité du matériel. Le marquage NF indique ainsi que l’appareil est apte à être utilisé dans les normes et selon le règlement de certification.

En clair, il faut retenir que le marquage NF a pour but de répondre à une attente généralisée des prescripteurs et des utilisateurs. Celles-ci concernent généralement les points suivants : la durabilité du détecteur de fumée, sa performance et son aptitude à l’emploi.

D’origine européenne, le marquage CE est quant à lui une obligation pour tous les produits conçus suivant les normes européennes. C’est également une garantie de qualité et de fiabilité.

La mise en sourdine temporaire

Opter pour un détecteur de fumée équipé d’une commande de mise en sourdine temporaire présente plusieurs avantages. Cela vous permet de limiter les fausses alertes d’incendie. Le bouton pause vous servira à la désactivation temporaire du circuit de l’appareil. C’est à la fois pratique et utile dans les cuisines où les fausses alertes sont fréquentes. Notez cependant que le temps de cette désactivation est court (10 minutes). Après ce temps, le matériel se réenclenchera automatiquement.

En réalité, il suffit qu’il y ait une toute petite fumée pour que l’alarme du détecteur se déclenche, si ce dernier est de bonne qualité. En dehors de la cuisine, il y a aussi d’autres pièces de la maison d’où les fausses alertes peuvent facilement provenir. Vous devez donc choisir pour votre détecteur de fumée, un emplacement qui lui convient bien et qui tient compte de ces détails.

La portée de ce critère est diversement perçue par les utilisateurs. Cependant, les offreurs en font un atout marketing. À vous de juger donc de son utilité puisqu’avec ou sans cette fonction, le détecteur se déclenchera forcément en présence d’une fumée trop abondante.

L’interconnexion

Si vous avez un grand logement qui dispose de plusieurs niveaux de couchage, vous gagnerez à tenir compte de ce critère pour le choix de votre appareil. En réalité, l’interconnexion permet de garder en relation plusieurs détecteurs de fumée. Cela peut se faire par l’entremise de fils électriques ou non. Tout dépend des modèles de détecteurs de fumée. L’intervention d’un professionnel peut aussi être indiquée pour cette connexion.

Par contre, si vous possédez un petit logement dans lequel il n’y a pas trop de chambres, vous pouvez vous passer librement de ce critère de choix. De toutes les manières, lorsque le détecteur de fumée est de bonne qualité, l’alarme incendie qui y est intégrée doit posséder une puissance de 85 dB. Mais il est toujours bien de prendre ce point en compte.

La durée de vie de la pile

La durée de vie de l’appareil même ne peut pas excéder une décennie. Cependant, au cours de cette période, son fonctionnement est conditionné par l’état de sa pile. Généralement, à l’achat de l’appareil, il est livré avec une pile. Cette dernière peut-être en lithium ou alcaline. Les deux fonctionnent normalement sur l’appareil, mais elles n’ont pas les mêmes durées de vie. La pile alcaline a une durée de vie d’un an alors que celle en lithium peut durer jusqu’à 5 ans.

Le détecteur de fumée est doté d’une alarme qui se déclenche automatiquement lorsque la pile commence à se décharger. Pas de panique ! Il faut simplement la changer si vous souhaitez continuer à utiliser votre appareil.

D’un autre côté, il faut aussi dire qu’il existe des piles qui ont une durée de vie de dix ans. Puisque cela coïncide avec la durée de vie de l’appareil, à la fin de sa charge, vous n’aurez plus qu’à remplacer l’appareil.

Est-il également un détecteur de monoxyde de carbone ?

Il existe bel et bien sur le marché des détecteurs de monoxyde de carbone. Ils ont leur utilité et ne doivent donc pas être confondus aux détecteurs de fumée. Les deux produits sont souvent vendus dans les mêmes rayons dans les magasins et du point de vue physique, leurs emballages semblent identiques. Cependant, ce sont des produits bien différents qui ne peuvent se substituer l’un à l’autre.

Vous le savez, le détecteur de fumée a pour rôle d’alerter lorsqu’il y a un cas d’incendie. Par contre, le détecteur de monoxyde de carbone prévient lorsqu’il y a un refoulement de monoxyde de carbone en provenance d’un appareil à combustion. Il peut s’agir d’une poêle, d’un insert, d’une chaudière ou d’un chauffage d’appoint. L’appareil peut aussi se déclencher lorsqu’il y a un gaz incolore, inodore et mortel qui se propage dans l’atmosphère.

Vous remarquez donc que les deux appareils sont bien distincts. Toutefois, il est possible de trouver ces deux fonctionnalités au sein d’un appareil unique. Mais encore faudra-t-il trouver l’emplacement idéal pour un tel appareil.

Conclusion

Outre les critères présentés ici, vous pouvez aussi miser sur le design et l’esthétique du détecteur de fumée et son prix avant de conclure votre achat.