Notre guide d’achat pour choisir le meilleur chauffe eau

Le chauffe-eau fait partie des appareils électroménagers indispensables pour les ménages. On apprécie tous le fait de pouvoir bénéficier d'un bon bain chaud surtout au cours de la période hivernale. Vous souhaitez acquérir un nouveau chauffe-eau ou alors remplacer le vôtre qui est en panne ? Voici les critères à prendre en compte pour choisir un chauffe-eau adapté à vos besoins.

Critères de choix : Comment bien choisir son chauffe-eau ?

Ils sont nombreux, mais certains d'entre eux sont indispensables pour faire un choix optimal.

Le volume du ballon

Le ballon du chauffe-eau a pour fonctions de chauffer l'eau et de la stocker à des fins de consommation. Le volume du ballon de votre futur chauffe-eau dépendra donc en partie de votre consommation. Vous devez alors connaître, sinon évaluer vos besoins en eau chaude. Vous trouverez sur le marché des chauffes eau dont les volumes vont de 50 à 300 litres. Pour vous aider, sachez qu'un adulte consomme en moyenne 80 litres d'eau chaude par jour. Rien qu'une douche consomme entre 30 et 60 litres d'eau chaude. À cela s'ajoute les habitudes de consommation des autres membres de la famille, les besoins d'eau chaude en cuisine, etc.

Notez qu'un chauffe-eau à petite contenance pour une grande famille entraînera une insuffisance d'eau. De même un chauffe-eau à grande contenance pour une petite famille entraînera une dépense inutile d'énergie. Assurez-vous donc de choisir la bonne contenance selon vos besoins.

La résistance électrique

La résistance électrique du chauffe-eau est l'élément qui lui permet de chauffer l'eau. On distingue deux types de résistance pour chauffe-eau électrique : la résistance thermoplongée et la résistance stéatite.

  • La résistance thermoplongée

Il s'agit d'une résistance qui fonctionne en étant directement en contact avec l'eau. Sa principale faiblesse est le calcaire. Elle consomme plus d'électricité et sa capacité de chauffage est réduite lorsqu'elle est recouverte de ce dernier. Évitez donc les chauffes eau électriques thermoplongeurs si votre eau est calcaire ou dure.

  • La résistance stéatite

Il s'agit d'une résistance qui est insensible à la mauvaise qualité de l'eau. Elle est logée dans un fourreau qui lui évite le contact direct avec l'eau et qui limite le dépôt de résidus.

La puissance de la résistance électrique d'un chauffe-eau varie généralement entre 1 200 et 3 000 watts. Elle varie aussi selon le modèle du ballon d'eau chaude. Vous pouvez optez pour un chauffe-eau à résistance thermoplongée si vous avez une eau peu dure. Préférez par contre un chauffe-eau à résistance stéatite si vous avez une eau dure.

Vertical ou horizontal ?

La forme ou l'orientation du ballon de votre futur chauffe-eau doit aussi déterminer votre choix. En effet un chauffe-eau électrique nécessite un emplacement spécifique lors de son installation. Selon sa forme, il peut prendre peu ou beaucoup d'espace. Les ballons de chauffe-eau ont généralement une forme horizontale ou une forme verticale.

  • Forme horizontale

L'arrivée d'eau sur les chauffes eau horizontaux se fait généralement par la droite. Cette orientation occasionne un besoin d'espace supplémentaire. L'installation du chauffe-eau horizontal se fait avec un support mural et au moyen de pattes de fixation. Ils ont en plus une capacité souvent limitée à 200 litres. Vous pouvez opter pour un chauffe-eau horizontal si vous disposez d'une faible distance au plafond.

  • Forme verticale

Les chauffes eau électrique verticaux sont les plus courants, car ils sont plus performants. Il est possible d'effectuer leur installation au sol ou par fixation au mur par des pattes ou des cerclages. Leur arrivée d'eau est souvent orientée vers le bas. Vous pouvez opter pour cette forme de chauffe-eau si vous avez d'espace en hauteur.

L'anode

L'anode d'un chauffe-eau sert à protéger la cuve du chauffe-eau de la corrosion. Elle se corrode à la place des parois de la cuve. Cette corrosion est due aux microfissures présentes dans la fine couche d'émail qui recouvre la cuve. La durée de vie d'un chauffe-eau dépend en partie de la durée de vie de l'anode. On distingue plusieurs types d'anodes pour chauffe-eau :

  • l'anode sacrificielle

​​​​​​​​​​​​​​Elle est faite en magnésium et se décompose littéralement pour protéger le chauffe-eau de la corrosion. Il est important de procéder à son remplacement après un certain temps. L'anode sacrificielle est souvent utilisée dans les régions où l'eau est peu dure.

  • l'anode à courant imposé

Elle est faite en titane et ne s'use pas. Elle est utilisée dans les régions où les eaux sont riches en calcium et magnésium.

  • l'anode à courant imposé hybride

Elle est faite en titane enrobé de magnésium et ne s'use pas. Elle rassemble les actions de l'anode sacrificielle et de l'anode à courant imposé. Elle est donc efficace pour toutes les eaux.

Le Thermostat

Le thermostat est l'élément qui permet de réguler la température de l'eau dans la cuve du chauffe-eau. Lorsque la température de chauffage définie est atteinte, c'est le thermostat qui se charge de couper l'alimentation de la résistance. Par la même occasion, lorsque la température de la cuve du chauffe-eau diminue, il déclenche le chauffage de la résistance jusqu'à ce que l'eau retrouve une bonne température. En plus de contrôler le déclenchement de la résistance électrique, il préserve des défaillances du ballon d'eau chaude.

En dehors du thermostat électronique qui se distingue par la possibilité de réglages dont il dispose, Il existe deux autres types de thermostats.

  • Le thermostat à canne :

Il se distingue en partie par sa fiabilité et son prix pas trop élevé. On le reconnaît par sa longue tige qui se dilate en fonction de la température.

  • Le thermostat à bulbe

Encore plus fiable et précis que le thermostat à canne, le thermostat à bulbe est également réactif à la température. Le bulbe est rempli d'un liquide qui augmente de volume avec la chaleur afin de déclencher le thermostat.

Sachez que les thermostats varient en fonction des modèles de chauffe-eau.

Conclusion

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour choisir le chauffe-eau qui convient à vos attentes.

Les questions fréquemment posées – FAQ

Quelle est la durée de vie d’un ballon d’eau chaude ?

Pour évaluer la durée de vie d’un ballon d’eau chaude, plusieurs paramètres doivent être pris en considération. Il s’agit notamment de la qualité de l’équipement, la qualité de la mise en place, mais aussi de l’entretien de son matériel.

S’agissant de la qualité de l’équipement, les modèles rivalisent d’originalité. Naturellement, les modèles de qualité moyenne se dégraderont plus vite que ceux de qualité premium. Pour les premiers, la durée de vie peut atteindre 12 ans tandis que pour les seconds ils peuvent fonctionner jusqu’à 18 ans en moyenne.

Pour optimiser la durée de vie de son ballon d’eau chaude, il importe de s’assurer que son installation est de qualité. Pour ce genre d’équipement, il est nécessaire de s’assurer des services d’un plombier certifié et expérimenté. Il pourra alors vous garantir une intervention efficace pour une meilleure pérennité de votre matériel.

L’autre aspect à prendre en compte est l’entretien de son ballon d’eau chaude. Il est donc impératif de contrôler, annuellement, le niveau de la corrosion. Aussi ne pas oublier de le vidanger pour une meilleure qualité d’eau.

Quel prix pour changer un ballon d’eau chaude ?

Le prix pour un ballon d’eau chaude varie selon les spécificités du modèle choisi. S’agissant du ballon d’eau chaude à gaz, il a l’avantage d’être plus économique étant donné le prix du gaz et l’efficacité du matériel. Néanmoins, c’est le plus coûteux en termes d’installation, car il requiert de l’expertise pour plus de sécurité. Ainsi son prix peut varier entre 400 € et 3000 €.

Pour le ballon d’eau chaude électrique, son usage est recommandé à des heures creuses afin d’économiser de l’énergie. Il marche soit avec une résistance blindée, soit avec une résistance immergée. Son coût varie entre 200 € et 1500 € sans compter la pose qui peut atteindre 500 €.

Quant au ballon d’eau chaude à échangeur, il est raccordé au réseau hydraulique du chauffage central. Son coût atteint en moyenne 450 € sans compter l’installation qui avoisine 500 €.

Comment remplacer un ballon d’eau chaude ?

Un ballon d’eau chaude peut être remplacé en 2 étapes.

La première étape consiste à vider et à enlever le ballon d’eau. Il suffit de vider le ballon d’eau chaude par le conduit d’évacuation ou dans un récipient pour récupérer l’eau. Une fois le ballon vidé, il faut enlever les tuyaux d’entrée et de sortie. Vérifiez aussi que l’alimentation en électricité soit bien coupée afin de procéder au démontage en toute sécurité. À noter qu’il est préférable d’être assisté, car le ballon est un élément assez lourd qui nécessite une assistance pour le déplacer.

La deuxième étape est la pose du nouveau ballon. Si le nouveau ballon est le même modèle que l’ancien, l’installation sera plus rapide et facile. Il ne sera pas nécessaire de faire des modifications. Il faudra alors monter les raccords en mettant des joints tout simplement. Cependant, il serait mieux de faire appel à un plombier professionnel afin de réussir son changement de ballon d’eau chaude.

Quel volume chauffe-eau pour 4 personnes ?

Il est essentiel de choisir un chauffe-eau adapté pour ne pas avoir de mauvaises surprises en termes de volume d’eau. Ainsi, l’appareil doit être performant et doté d’une capacité suffisante.

Pour une famille de 4 personnes, il est préférable de choisir un modèle d’une capacité comprise entre 200 L et 250 L. Avec une consommation intelligente, cela devrait largement correspondre aux besoins de la famille. Si la capacité du chauffe-eau est supérieure à l’estimation, cela gonflera inutilement les factures et l’économie d’énergie ne pourra pas se faire.

Aussi, faut-il prendre en considération le fait que l’eau chaude n’est pas consommée systématiquement. Elle est surtout utilisée pour la toilette et la cuisine.

Quelle est la consommation moyenne d’eau pour 4 personnes ?

Dans un foyer de 4 personnes, la consommation moyenne en eau atteint, globalement, 150 m³ d’eau par an. Mais ce chiffre n’est pas valable pour toutes les familles composées de 4 personnes. La consommation moyenne en eau d’une personne avoisine 50 L. La consommation en eau, dans un foyer, dépend du mode de vie de cette famille et de la période de l’année.

Par mode de vie, il faut comprendre la fréquence d’utilisation de l’eau par une personne au revenu moyen qui consomme moins qu’une personne avec un niveau de vie aisée. L’autre exemple est que la consommation en eau d’un sportif est différente de celle d’une vieille personne.

Pour le critère des saisons, la consommation en eau en été est beaucoup plus importante durant les autres périodes. Cela s’explique par la chaleur et l’arrivée des vacances. Cependant, les personnes sont de plus en plus attentives à la protection de l’environnement et ont tendance à rationaliser leur consommation en eau.

Comment régler la température d’un cumulus ?

Pour régler la température de son cumulus, il convient d’abord de couper l’alimentation en électricité.

Il suffit alors de couper le disjoncteur général ou de retirer le fusible de l’alimentation en courant du chauffe-eau.

À l’aide d’un tournevis, retirez le couvercle puis éventuellement l’isolant sous le couvercle. Ensuite, il faut chercher le thermostat souvent reconnaissable par un bouton circulaire muni d’une molette. Certaines molettes affichent une grande précision, d’autres sont moins précises se contentant d’une numérotation entre 1 et 5. Il y en a qui ne sont simplement pas du tout graduées. Il s’agira alors de régler la température de votre cumulus à votre convenance.

Avant de remettre en route votre équipement, replacez le couvercle et rétablissez l’alimentation en électricité pour pouvoir utiliser votre chauffe-eau. Il est préférable de régler la température lors de l’installation de l’équipement par votre plombier.

Comment vider un ballon d’eau chaude ?

Souvent, ce sont des signes comme l’insuffisance de l’eau chaude ou le retard dans sa venue qui prouve qu’il est temps de procéder à la vidange. Cette manœuvre ne doit pas durer plus d’une heure.

Tout d’abord, assurez-vous d’avoir le nécessaire pour bien effectuer la manœuvre. C’est notamment un tuyau d’arrosage ou un grand récipient pour recueillir l’eau, une clé à molette et d’un chiffon pour s’essuyer. Si le cumulus est équipé d’un siphon, pas besoin du tuyau.

Ensuite, il faut couper l’alimentation en électricité ainsi que l’arrivée d’eau froide pour plus de sécurité. Ainsi vous pouvez tourner la manette du groupe de sécurité où il est souvent mentionné « vidange ». Placez le récipient pour recueillir l’eau qui s’écoule ou utilisez le tuyau au besoin pour évacuer l’eau qui s’écoule.

Après que la vidange soit effectuée, il faudra refermer la manette du groupe de sécurité et ouvrir l’arrivée d’eau froide. L’eau chaude s’écoulera de nouveau une fois que la cuve sera de nouveau remplie.

Pourquoi mon cumulus ne chauffe plus ?

Si votre cumulus ne fait plus son travail, c’est parce qu’il y a certainement un problème quelque part. Souvent, cette défaillance est due au tartre qui s’accumule au niveau de la cuve. Ce tartre peut ronger la cuve jusqu’à la percer et même endommager le thermostat ou la résistance électrique.

En effet, le tartre bloque la résistance ce qui peut entraîner une surchauffe de l’appareil, d’où la nécessité de procéder à l’entretien de son ballon d’eau chaude.

Aussi, si le thermostat est mal réglé peut être à l’origine de ce genre de dysfonctionnement. Une trop grande utilisation du thermostat pour le chauffage de l’eau, c’est-à-dire constamment régler au maximum peut endommager l’appareil.

Malheureusement, ce genre de panne nécessite souvent le remplacement du ballon d’eau chaude, ce qui est assez embarrassant pour ses économies.

Pourquoi je n’ai pas de pression d’eau chaude ?

Lorsque la pression d’eau chaude est inexistante, il faudra contrôler son chauffe-eau afin d’identifier la nature du problème.

D’abord, vérifiez le point de puisage en eau froide, pour voir si le problème est externe au cumulus. C’est-à-dire, passer en revue le compteur d’eau, le réducteur de pression et même la canalisation d’alimentation en eau froide.

Ensuite, contrôlez votre cumulus, pour chercher la présence de dépôt de tartre ou de calcaire qui peut être à l’origine de cette panne. Pour être sûr de l’origine, procédez à cette manœuvre :

Après avoir fermé tous les robinets, y compris celui d’arrivée de l’eau froide, utilisez la manette de vidange pour réduire la pression dans le ballon d’eau chaude. Puis, placez un récipient sous le départ en eau chaude du ballon et démontez, avec précaution, les raccords pour évacuer l’eau chaude. Cette technique permet de révéler éventuellement le dépôt d’éléments qui bloquaient le départ d’eau chaude. Vous pouvez même rincer avec l’eau froide de votre ballon. Enfin, remettez en place les raccords en veillant sur le fait que les joints soient bien en place. Cette manœuvre peut aider à régler le problème de manque de pression.

Quel fusible pour un cumulus ?

Le fusible a pour vocation de protéger les installations électriques et le bon fonctionnement de vos matériels. De ce fait, il est important de faire le bon choix de fusible pour son chauffe-eau. Pour faire le bon choix, il faut nécessairement connaître le calibre du fusible qui protège votre installation électrique. Le fusible de 20 A est pratique pour un cumulus. Ce type de fusible est conçu pour supporter une grande puissance électrique. Les fusibles ont maintenant des tailles et des couleurs particulières pour éviter de les confondre.

Cependant, se tromper sur le calibre du fusible c’est risqué d’endommager vos appareils, raison pour laquelle il faut toujours se munir d’un ohmmètre. L’idéal est de faire appel à un électricien pour un diagnostic sans problème.

Comment réduire le tartre dans un chauffe-eau ?

Le tartre constitue la principale menace des produits électroménagers. Pour lutter contre les dépôts de tartre, il importe de procéder à un entretien régulier de son chauffe-eau.

Ainsi, pensez à détartrer votre cumulus en procédant à la vidange, au moins, tous les 5 ans. Aussi l’autre astuce est de régler votre thermostat à 55° pour éliminer les bactéries et réduire les dépôts de calcaire notamment dans la cuve. Certains appareils ont intégré un système de réglage automatique de la température pour lutter contre la prolifération des bactéries dans la cuve. C’est pour cette raison, il est important de bien lire la notice qui accompagne votre cumulus afin d’appréhender son fonctionnement.

Aussi, il serait judicieux de se doter d’accessoires qui aident à réduire les dépôts de calcaire. C’est le cas par exemple d’un adoucisseur d’eau, il permet d’améliorer la qualité d’eau du cumulus. Par un procédé chimique, il aide à réduire le taux de calcaire présent dans l’eau. Il doit être installé près de l’arrivée d’eau. L’autre accessoire pratique est le filtre anticalcaire qui sert à purger l’eau. Il marche avec un système de cartouche qui empêche les dépôts de tartre. D’ailleurs, il est plus facile à installer. Ainsi, il est important de tout mettre en œuvre afin d’éviter de remplacer le ballon d’eau chaude.

Comment changer l’anode d’un chauffe-eau ?

L’anode est un élément clé du chauffe-eau qui sert à protéger la cuve de la corrosion. Pour le changer, il faut d’abord le repérer : il se trouve généralement à côté de la résistance.

Pour commencer la manœuvre, veuillez couper la source d’alimentation en électricité pour plus de sécurité. Ensuite, il convient de procéder à la vidange de votre réservoir afin d’avoir accès à l’anode et pouvoir la changer. La suite de la manœuvre consiste à démonter la platine de fixation pour pouvoir remplacer l’anode par la neuve. Il reste alors à remonter la platine de fixation et remplir la cuve du chauffe-eau pour le remettre en marche. Restaurez l’alimentation en électricité et patientez quelques heures afin de pouvoir bénéficier à nouveau de votre chauffe-eau.

Avant de remplacer l’anode, assurez-vous que c’est bien cette pièce qui est défectueuse au niveau de votre chauffe-eau. Parfois, l’anode a juste besoin d’un petit nettoyage pour fonctionner à nouveau. Mais si l’anode commence à s’user et n’a plus le minimum de 10 cm de diamètre, il faudrait procéder à son remplacement.