Notre guide d’achat pour choisir le meilleur chauffage d’appoint

Même quand l’automne arrive juste après l’hiver, il peut arriver que la température de votre habitation descende. Ainsi, le système de chauffage central doit se faire aider d’un système de chauffage d’appoint afin de vous offrir le confort idéal. Si vous avez besoin de vous en procurer, cet article vous guide à travers quelques conseils.

Critère de choix : comment bien choisir son chauffage d’appoint ?

De par son rôle en intersaison, le chauffage d'appoint est un matériel qui s’avère indispensable pour plus d’un ! Cependant, vous ne pouvez l’acheter sans connaître les bases. Il vous faut connaître quelques critères qui décideront par la suite de l’achat ou non du matériel. Ces critères dont vous devez tenir compte sont les suivants.

Les différents types de chauffage d'appoint (électrique/gaz/pétrole/bioéthanol)

Avant l’achat, il vous faut connaître les types de chauffage d’appoint. En général, les chauffages d’appoint sont classés suivant l’énergie qu’ils utilisent. Vous aurez ainsi des chauffages électriques, au gaz, au pétrole et au bioéthanol. Vous ferez donc votre choix selon la future utilisation que vous voudriez en faire.

Les chauffages électriques

Les chauffages d’appoints électriques sont reconnus pour être facile d’utilisation, légers et faciles à ranger. Ils permettent un chauffage rapide de la pièce même si la chaleur résiduelle après l’arrêt du matériel ne dure pas. Ils existent en divers modèles que sont :

  • Les convecteurs mobiles qui chauffent plus vite, sont légers et adaptés aux grandes pièces.
  • Les radiateurs bain d’huile contenant de l’huile chauffée par convection. Ils chauffent moins vite, mais sont économiques en termes de consommation énergétique.
  • Les radiateurs soufflants qui sont petits conviennent aux espaces restreints. Ils peuvent chauffer ces derniers en quelques minutes.
  • Les radiateurs céramiques chauffant la pièce par rayonnement. L'équiper de ventilateurs permet une montée rapide de la température.
  • Les panneaux rayonnants peuvent occuper un grand espace. Ils réchauffent presque avec effet immédiat
  • Les cheminées électriques avec un design plus abouti et pouvant se muer en objet de décoration. Vous pouvez l’utiliser s'il n’y a pas un conduit pour évacuer la fumée chez vous.

Le chauffage d’appoint au gaz

Ce sont des types de chauffage qui fonctionnent grâce à des bouteilles de gaz. Le gaz de pétrole liquéfié est le plus utilisé. Ceci leur permet d’atteindre de très hautes performances de chauffe. Lorsque vous devez les équiper d’autres types de gaz, vous devez le faire à l’extérieur pour raison de sécurité.

Parlant de chauffage fonctionnant au gaz, il en existe de différents modèles dont :

  • Les chauffages gaz à catalyse : destinés aux endroits mal aérés, car il n’émet pas gaz ;
  • Les chauffages gaz à infrarouge grands comme les précédents, mais plus esthétiques ;
  • Les chauffages gaz à infrableu ;
  • Les chauffages à gaz brasero destinés à un usage de chantier. Ils chauffent rapidement et de façon intense les grands espaces. On pourra même dire qu’ils sont les plus puissants ;

Les chauffages d’appoint au pétrole

Il existe deux modèles de ce type : les poêles électriques et les poêles à mèches.

  • Les poêles électriques peuvent fonctionner aussi bien au pétrole qu’à l’électricité. Elles ont la capacité de s’autoréguler lorsque la température programmée est atteinte.
  • Quant aux poêles à mèches, elles sont dotées d’une autonomie allant jusqu’à 15 heures. Vous devez les poser à même le sol à cause de leur poids. Au cours de l’utilisation, les mèches seront à changer.

Les chauffages d’appoint au bioéthanol

Ils se distinguent surtout par leur design. Cependant, la pièce dans laquelle ces types de chauffages sont destinés à rester doit bénéficier d’une bonne aération. Leurs parois pouvant chauffer de sorte à atteindre de très hautes températures, leurs usages sont déconseillés au cas où vous auriez des enfants.

Pour quelle pièce de la maison ?

Les chauffages d’appoint, selon la conception et la performance, sont destinés à divers compartiments de la maison.

  • Pour les pièces où vous vivez

Que ce soit la chambre ou le salon, vous aurez besoin d’un chauffage faisant le minimum de bruit. Vous pouvez donc opter pour un soufflant si la pièce n’est pas trop grande ou opter pour un convecteur mobile si la pièce est d’au moins 20 m². Lorsque vous avez une pièce de 30 m², vous aurez besoin des panneaux rayonnants ou du bain d’huile. Pour une pièce de 40 m², il vous serait bénéfique de porter votre choix sur un chauffage à gaz ou celui à mèche. Pour des salles de 50 m², les chauffages à pétrole électroniques feront l’affaire.

  • Salle de bains

La salle de bains étant un endroit ou le froid peut réellement régner, il va falloir choisir un matériel avec une bonne vitesse de chauffage. Pour un usage ponctuel, pensez à un soufflant mobile que vous fixerez ensuite pour un usage régulier. Il doit être programmé afin de ne chauffer que selon votre fréquence d’utilisation.

  • Pour les plus grands espaces

Il faut privilégier une fois un chauffage d’appoint qui peut chauffer rapidement l’enceinte, tels que les chauffages à gaz ou un modèle fonctionnant au pétrole à mèche.

Le volume de chauffe

Le volume de la pièce à chauffer est un critère important. Le fait de déterminer le volume de chauffe pourra vous aider dans votre quête. Pour déterminer ce volume, il vous suffit de faire le produit de la surface au sol (Longueur et largeur) le tout multiplié par la hauteur au plafond. Généralement, il est considéré que pour une hauteur du sol au plafond de 2,5 m, il faut 100 W/m². Il vous faudra donc un matériel de 3000 W pour une pièce de 30m².

La consommation

Il est important de savoir le volume de la pièce à chauffer, car cela conditionne l’achat d’un chauffage selon sa puissance. Si vous sous-estimez le volume de chauffe, vous prendrez un matériel qui ne chauffera pas votre enceinte de façon optimale. Vous serez alors obligé de le faire tourner à plein régime, les conséquences apparaissent sur vos factures. Si vous choisissez un matériel trop puissant, même tournant à régime normal, il consommera beaucoup d’énergie. Il faudra ainsi prendre un matériel dont la puissance est adéquation avec le volume de la pièce à chauffer.

Les odeurs

Lorsque vous choisissez un chauffage d’appoint au gaz ou au pétrole, vous devez vous rendre à l’évidence que vous serez exposé à des odeurs qui sont pour la plupart nauséabondes. Lorsque le gaz ou le pétrole brûle, vous n’apprécierez surtout pas les odeurs, qui peuvent même être nocives pour vous, car ces chauffages dégagent du monoxyde de carbone.

De ce fait, les chauffages électriques sont les plus recommandés.

Les normes à respecter

Lorsqu’un équipement respecte les normes de fabrication, c'est qu'il est sécurisé et digne de confiance. Ainsi, avant d’acheter votre chauffage d’appoint, il faut vérifier s'il respecte les normes de fabrication. Par exemple, un chauffage au pétrole doit respecter la norme D35-300. C’est grâce à cette norme de fabrication que le matériel promet une solidité, un bon rendement, des conditions de sécurité lors de l’utilisation. N’oubliez pas que ce type de chauffage utilise du pétrole pour la combustion. Il faudra très souvent aérer l’enceinte.

Dans le cas des chauffages au gaz, la norme n’est pas la même. Ici, il faudra vérifier si le produit répond à la norme NF EN 449. Ils peuvent fournir accessoirement d’autres mesures de sécurité, mais le plus important reste le respect de la norme de fabrication.

La facilité d’utilisation

Un chauffage d’appoint doit entre autres être facile d’utilisation. Faites le choix d’un dispositif que vous pourrez installer vous-même et dont l’entretien ne sera pas un travail herculéen. Il faut donc privilégier un chauffage qui vous garantit une facilité d’utilisation en plus d’un bon rendement.

Le design

Même si le goût reste relatif, il existe une multitude de chauffages d’appoint avec des formes et tailles variées. Cependant, il y en a qui peuvent servir de décoration et jouer pleinement leur rôle. Il en existe qui se fond dans le décor de votre enceinte. Le design peut parfois aller avec la performance de votre chauffage d’appoint. Pour cela, il faudra porter une attention attentive sur le design. Choisir un produit dont la sobriété ne diminue pas la performance intrinsèque.

Il faut opter pour un matériel qui vous convient. Vous devez opter pour un modèle en fonction de la forme de la pièce à réchauffer, les couleurs et les autres petits détails.

Ce qu’il faut retenir

Si vous voulez vraiment profiter de votre chauffage d'appoint, la prise en compte des critères énumérés dans cet article vous permettra de vous offrir un chauffage d’appoint de qualité.

Les questions fréquemment posées — FAQ

Quel est le mode de chauffage d’appoint le plus économique ?

On retrouve sur le marché une kyrielle de modes de chauffage d’appoint. Parmi ceux-ci, le chauffage d’appoint au gaz est généralement considéré comme le plus économique. Beaucoup portent leur choix sur ce dernier, car il consomme peu. Toutefois, il faut admettre que pour déterminer le mode de chauffage d’appoint le plus avantageux, il faut tenir compte de plusieurs facteurs. En effet, en fonction du type d’utilisation, tous les modes de chauffage peuvent être économiques. L’environnement dans lequel il sera utilisé joue aussi un rôle important. C’est pour cela qu’il est primordial de tenir compte d’un certain nombre de facteurs. Il est fort probable que le chauffage d’appoint le plus économique pour quelqu’un qui vit en campagne soit la poêle à bois tandis que le chauffage électrique peut se révèle être le plus économique pour une nouvelle habitation.

Quelle puissance de chauffage par m² ?

En fonction de la région où se situe l’habitation, il est nécessaire d’avoir par m — une puissance qui varie entre 70 à 100 W. Selon les professionnels, cette puissance est idéale pour une pièce avec une hauteur de plafond de 2,5 m. Il faut garder à l’esprit que le calcul varie en fonction de l’espace disponible et du niveau d’isolation.

En outre, une puissance comprise entre 700 et 1 000 W est largement suffisante pour une pièce de 10 m². Par contre, pour une superficie de 30 m — ou plus, il est souvent recommandé d’opter pour deux appareils de chauffage. Cela permet d’avoir une puissance équitablement répartie dans la pièce. Il est important que le calcul soit bien effectué, car il influe sur le confort et le budget. En effet, lorsque la puissance est inférieure à la normale, il est impossible de bénéficier de la chaleur nécessaire pour un confort optimal.

Quel chauffage d’appoint choisir pour salle de bain ?

Pour bien équiper la salle de bains, le chauffage d’appoint le plus recommandé est le radiateur soufflant mobile. Considéré comme l’idéal pour cette pièce, il offre à l’allumage une vitesse de chauffage impressionnante. Bien qu’il soit le plus adapté, vous êtes libre de choisir un autre type de chauffage d’appoint. Toutefois, il est important de faire votre choix en fonction de la durée d’utilisation de l’appareil et de sa puissance.

En outre, il est primordial de s’assurer que le chauffage d’appoint choisi est adapté pour la salle de bains. Pour ce faire, vérifiez si le modèle sélectionné porte la marque IP X4 ou supérieure. En effet, ce marquage permet d’avoir la certitude que l’appareil peut résister aux éclaboussures d’eau à une distance d’un mètre au moins. En ce qui concerne les modèles portant la marque IP X1 ou supérieure, ils résistent aux jets d’eau à plus de deux mètres. De plus, les chauffages d’appoint idéal pour les salles de bains possèdent un thermostat qui dispose d’une fonction hors-gel.

C’est quoi un radiateur céramique ?

Le radiateur céramique est un radiateur à inertie doté d’un cœur de chauffe fait avec des matériaux réfractaires. Grâce à ces excellentes performances, il se démarque de tous les autres types de radiateurs à inertie. Il possède les qualités du chauffage à gaz ainsi que celles du chauffage électrique. En plus, la simplicité et le confort d’utilisation qu’il offre font de lui l’un des meilleurs.

Il existe deux types de radiateurs céramiques, le radiateur soufflant céramique et le radiateur à inertie céramique. Quel que soit le type choisi, les avantages de ce mode de chauffage sont nombreux. L’un offre une montée de température rapide en plus d’être léger et petit. L’autre est silencieux et dispose d’une bonne inertie qui lui permet de continuer à chauffer la pièce même quand il est éteint. Par ailleurs, le radiateur céramique est très coûteux. Il faut dire que son prix est à la hauteur de ses performances.

Comment calculer la consommation d’un radiateur électrique ?

Il est important de savoir calculer la consommation d’un radiateur électrique afin d’éviter les mauvaises surprises. Pour réaliser ce calcul, il faut tenir compte de la puissance du radiateur électrique, du prix du kilowatt par heure et du nombre d’heures d’utilisation de l’appareil par jour. Pour calculer la consommation d’un radiateur électrique, il faut convertir la puissance du radiateur en kWh (un kWh fait 1 000 W). Ensuite, multipliez le résultat obtenu par le prix du kWh qui est facturé par le fournisseur d’électricité. Le résultat obtenu à la fin est le prix de l’utilisation de l’appareil par heure. Il suffira de multiplier ce coût par le nombre d’heures d’utilisation par jour pour avoir le tarif que le fournisseur d’électricité vous facturera par jour. Pour avoir la consommation mensuelle du radiateur électrique, il faut multiplier par 30 le prix de la consommation journalière.

Quelle est la température idéale pour un radiateur électrique ?

Selon le Code de la construction et de l’habitation, la température idéale pour un radiateur électrique est de 19 °C. Cette marge est idéale pour les pièces à vivre où de manière mobile, vous passez suffisamment de temps comme la cuisine ou la salle à manger. Toutefois, toutes les pièces n’ont pas la même ambiance thermique et certaines personnes sont plus sensibles aux froids. Ceux qui se trouvent dans ce cas peuvent monter la température jusqu’à 20 °C.

Pour la salle de bains, un radiateur électrique réglé à 22 °C au maximum vous assure un confort idéal. Cependant, il s’agit d’une consommation assez élevée d’autant plus que vous ne passez pas beaucoup de temps dans cette pièce. En outre, la température recommandée lorsqu’on utilise un radiateur électrique dans une chambre à coucher est comprise entre 16 °C et 17 °C. Pour les chambres de bébé, il est souvent conseillé de laisser la température à 18 °C.

Comment bien régler ses radiateurs électriques ?

Pour avoir une consommation électrique contrôlée et un mode vie sain, il faut efficacement régler la température du radiateur électrique. Le mode de réglage diffère en fonction du type de radiateur. Toutefois, pour bien régler les radiateurs électriques, voici ce qu’il faut savoir. Dans la journée, la température idéale pour une pièce est de 20 °C. Avec les radiateurs à thermostat, il suffit de régler la molette aux environs de 6 si celui-ci va jusqu’à 10.

Cependant, il est inutile de chauffer autant la pièce la nuit. En effet, une pièce trop chaude agit sur la qualité du sommeil. Il faut donc régler l’appareil à une température qui varie entre 17 et 18 ° C. Il est formellement déconseillé de laisser le radiateur électrique allumé pendant plus d’une semaine lorsqu’on est absent. Aussi, la plupart des radiateurs disposent d’un mode hors-gel qui permet de ne pas descendre à moins de 7 ° C.

Comment fonctionne un radiateur à bain d’huile ?

Le radiateur à bain d’huile est un chauffage d’appoint électrique à inertie. Le principe de cet appareil est de faire monter la température de l’huile qui le remplit et de restituer par la suite la chaleur par convection à l’aide de sa structure métallique. En plus d’être fiable, mobile et confortable, il fonctionne de manière très simple. Une fois qu’il est allumé, les résistantes électriques font monter la température du liquide caloporteur dans lequel elles immergent. Après s’être bien chauffé, le liquide envoie la chaleur aux parois du radiateur et ces derniers se chargent de diffuser la chaleur dans l’air ambiant par convection. Cet appareil possède un thermostat qui permet de régler la température et d’avoir le contrôle sur la consommation électrique. Généralement monté sur des roulettes, le radiateur à bain d’huile se révèle être le plus performant en matière de chauffage mobile. Il est silencieux, ne nécessite pas d’entretien et il offre une chaleur qui dure longtemps.

Quel est le chauffage électrique le plus économique ?

Nombreux sont ceux qui grincent des dents lorsqu’on allie chauffage électrique et économie. Pourtant, il est bien possible de chauffer sa maison et bénéficier d’un confort optimal sans trop dépenser. Pour déterminer le chauffage électrique le plus économique, il faut tenir compte du prix d’achat, du confort et de l’économie sur la facture. Les convecteurs électriques sont moins chers rapport aux radiateurs rayonnants, mais les radiateurs à inertie surtout les nouveaux sont plus chers que les deux autres.

En matière de consommation énergétique, le radiateur à inertie peut être considéré comme le chauffage électrique le plus économique. En effet, il est capable de stocker de la chaleur ce qui lui permet de maintenir une température idéale même lorsqu’il est éteint. Il n’a donc pas besoin de rester tout le temps allumer. Cet avantage n’est pas garanti avec les autres types de chauffage électrique. Il favorise une excellente répartition de la chaleur et offre une chaleur régulière et douce.

Quel bain d’huile choisir ?

Le radiateur bain d’huile est un chauffage d’appoint qui se démarque par ces performances et se décline en plusieurs modèles. Pour choisir le modèle qui vous convient le plus, il faut tenir compte de sa puissance, de sa performance, des différentes options proposées et de vos besoins.

Le radiateur bain d’huile a une puissance qui varie entre 300 et 3 000 watts. Le choix de la puissance doit se faire en fonction de la superficie de la pièce à chauffer. En matière de performance, la majorité des chauffages à bain d’huile dispose de thermostat. Celui-ci peut être électronique ou mécanique avec une molette de réglage. Certains modèles possèdent plusieurs modes (Éco, Hors-gel…). Sur certains modèles, on note la présence de plusieurs autres fonctionnalités (sécurité anti-chauffe, programmation automatisée, turbo-ventilation, range cordon…). Par ailleurs, plus il y a de fonctionnalités, plus le prix du radiateur bain d’huile est élevé. Il faudra donc tenir compte de votre budget pour faire un choix.