Notre guide d’achat pour choisir le meilleur cardiofréquencemètre

Le cardiofréquencemètre est un appareil très utile qui permet à son utilisateur de surveiller ses performances athlétiques. L’acheter représente donc un investissement non négligeable. Une approche qui vous permet ainsi de comprendre qu’à l’image d’un téléviseur, le choix d’un tel appareil doit se faire de façon judicieuse. Alors, comment s'y parvenir ? Découvrez dans cet article tous les éléments qu’il faut prendre en compte avant d’acheter un cardiofréquencemètre de qualité.

Critères de choix : comment choisir son cardiofréquencemètre ?

L’achat d’un cardiofréquencemètre est une opération qui en dehors de vos besoins doit se faire en fonction de quelques caractéristiques techniques très importantes. Ainsi, les principaux critères qui doivent attirer votre attention sont les suivantes.

Le type de capteur

Le premier critère sur lequel vous devez vous attarder avant d’acheter un cardiofréquencemètre est son type de capteur. Sur le marché, vous trouverez de deux grands capteurs qui sont le capteur à ceinture abdominale et le capteur optique au poignet.

Les cardiofréquencemètres qui sont équipés de capteurs à ceinture abdominale sont actuellement moins vendus que ceux du second groupe. En effet, bien qu’ils soient très précis, vous serez toujours obligé de les attacher au niveau de votre cage thoracique. Une opération qui à la longue peut devenir très gênante.

Les capteurs optiques au poignet quant à eux sont jugés plus pratiques parce qu’ils vous débarrassent de cette ceinture abdominale. En effet, il suffit d’un signal lumineux infrarouge pour que ceux-ci vous affichent toutes les informations dont vous avez besoin. Insensibles à certains paramètres comme les parasites, ces derniers sont par contre moins précis.

La bonne opération voudrait donc que vous achetiez un cardiofréquencemètre qui soit à la fois doté d’un capteur optique au poignet et d’une ceinture abdominale. Ce choix vous permet d'obtenir un meilleur confort et une meilleure performance.

La transmission codée

Un cardiofréquencemètre est un appareil qui est d’emblée conçu pour un usage personnel. Cependant, il arrive très souvent qu’à cause des interférences de fréquences, ce dernier transmette vos données à un autre terminal (smartphone) situé à proximité de votre position. Bien qu’un tel phénomène ne dure que quelques instants, il n’en demeure pas moins qu’il est très gênant. Pour donc éviter de vous retrouver dans cette situation, il est conseillé d’opter pour un appareil doté d’une transmission de données codées.

Cela va en effet vous permettre de visualiser vos informations personnelles et de les transmettre à un terminal souhaité sans aucun risque. Simple et très utile, cette fonction vous offre en gros la possibilité de conserver vos données secrètes.

Peut-on enregistrer et transférer les données ?

Après le type de capteur, vous devez à présent étudier un autre critère qui n’est pas des moindres. Il s’agit en effet de vérifier si votre appareil vous permet d’enregistrer et de transférer vos données personnelles. Pour l’enregistrement des données, vous n’aurez pas à vous en faire, car la plupart des cardiofréquencemètres disponibles sur le marché sont dotés d’une capacité d’enregistrement. Bien qu’elles soient parfois moins importantes, ces dernières vous permettront tout de même de bien conserver l’essentiel de vos données recueillies. Par contre, si vous êtes un habitué des longs parcours, il serait préférable d’acheter un cardiofréquencemètre qui dispose d’une mémoire plus grande.

Pour ce qui est du transfert de données, vous devez juste vérifier si votre appareil est doté de Wifi ou encore de Bluetooth. Un test pourra éventuellement être nécessaire pour s’assurer que ces deux caractéristiques techniques fonctionnent très bien. Si l'appareil est doté de ces caractéristiques, il pourra donc faire le transfert de fichiers.

L’étanchéité

Un cardiofréquencemètre est un appareil qui a été conçu pour résister à l’humidité et à la transpiration. Il existe même aujourd’hui certains d’entre eux qui résistent à quelques jets d’eau. L’analyse de l’étanchéité d’un appareil sera influencée par votre type d’activité sportive. En effet, si vous optez pour des sports nautiques comme la natation ou des plongées sous-marines, vous devez acheter des cardiofréquencemètres qui résistent à l’eau.

Toutefois, dans le cas d’une simple randonnée, un cardiofréquencemètre classique serait suffisant. La majeure partie des données techniques fournies par les commerçants sur l’étanchéité des cardiofréquencemètres n’étant que théoriques, vous devez les vérifier de façon pratique.

Avec ou sans GPS ?

Nombreux sont aujourd’hui les cardiofréquencemètres qui ne se limitent plus à la mesure de votre fréquence cardiaque. Ils sont désormais conçus pour la plupart d’entre eux pour mesurer votre vitesse de course. Pour y arriver, ces derniers sont très souvent dotés de deux technologies que sont : le GPS ou l’accéléromètre. Ainsi, avant de choisir votre appareil vous devez en fonction de vos besoins savoir laquelle de ces technologies sera la plus adaptée à votre activité sportive. Avec un GPS, vous aurez en effet la possibilité :

  • de connaître votre position géographique,
  • de maîtriser avec précision votre distance parcourue,
  • de déterminer votre vitesse moyenne depuis le début de votre activité,
  • et éventuellement de connaître votre altitude.

Des caractéristiques qui à l’exception de la position géographique sont aussi celles d’un accéléromètre. Par ailleurs, il faut également noter qu’en matière de calcul de vitesse moyenne, l’accéléromètre est plus précis sauf que cette donnée se dégrade très souvent lorsque l’accéléromètre est utilisé sur des sols à pentes plus raides.

Ainsi, si vous aimez courir sur des terrains qui possèdent de très faibles pentes, opter pour un cardiofréquencemètre qui dispose d’un accéléromètre. À l’inverse, si votre terrain est plutôt accidenté, choisissez un GPS. Ce dernier vous sera plus utile pour reconnaître vos chemins et surtout vous donner votre altitude. Quoiqu’avec la technologie vous permette aussi d'acheter aujourd'hui un cardiofréquencemètre qui utilise à la fois un GPS et un accéléromètre.

Conclusion

En plus de répondre à vos besoins, l’achat d’un cardiofréquencemètre efficace doit aussi tenir compte d’un grand nombre de critères importants.

Les questions fréquemment posées – FAQ

Comment se régule de rythme cardiaque ?

Issues du tissu nodal, les impulsions électriques contrôlent les battements réguliers du cœur. C’est ce tissu qui assure de manière automatique, les contractions du cœur. La régulation du rythme cardiaque sert à répondre aux besoins de variation de notre flux sanguin. À y voir de plus près, on remarque la présence de deux systèmes de régulation dans le cœur :

Il y a d’abord, un système d’accélérateur. Son rôle est de permettre l’augmentation de la fréquence cardiaque lors d’un effort. C’est grâce aux fibres nerveuses appelées aux fibres sympathiques que se fait cette accélération. Une fois qu’elles sont stimulées, ces fibres libèrent des hormones nommées catécholamines.

Ensuite, nous avons un système frénateur qui permet de baisser la fréquence de base en permanence. Pour que ce ralentissement puisse se faire, les fibres nerveuses, une fois stimulées, doivent libérer une hormone (l’acétylcholine).

La régulation suppose donc une action coordonnée de différents éléments. Ces derniers sont : les récepteurs, les fibres nerveuses sensitives, les centres, cardio modérateur et cardio accélérateur et les fibres nerveuses motrices.

Comment savoir si son rythme cardiaque est bon ?

Dans les normes, le rythme cardiaque normal se situe entre 70 et 75 battements la minute. Toutefois, il peut baisser ou augmenter selon certaines activités. Par exemple pendant le sommeil, ce rythme peut connaître une baisse. De plus, il peut accélérer pendant le stress ou encore lors une activité sportive.

Pour savoir si votre rythme cardiaque est bon, vous pouvez le mesurer par plusieurs moyens. Pour réaliser cette mesure, le mieux c’est de le faire juste après le réveil. Il ne faut pas mesurer le rythme cardiaque après une activité physique, car le résultat peut ne pas être exact. Concernant la mesure proprement dite, vous pouvez la réaliser en appuyant vos doigts (le majeur et l’index) sur le côté intérieur du poignet ou encore sur un côté du cou. Vous pourrez alors compter le nombre de battements pendant une minute.

Ainsi, si les battements dépassent 80 par minute, cela peut constituer un facteur de risque. En revanche, si la fréquence cardiaque se situe en dessous de 60 battements, cela ne veut pas systématiquement dire qu’il y a un risque. Vous pouvez toutefois demander l’avis de votre médecin pour en être plus sûrs.

Pourquoi mon cœur bat trop lentement ?

Dans certains cas, le ralentissement du rythme cardiaque est un fait tout à fait normal. En effet, il est fréquent de voir certains sportifs présenter un nombre de battements par minute de l’ordre de 40. De plus, certaines personnes ont de nature, un rythme cardiaque bas. En outre, il y a des médicaments qui font ralentir le rythme cardiaque. C'est le cas des bêtabloquants.

Toutefois, un rythme cardiaque trop lent encore appelé bradycardie peut être le signe d’une anomalie. Cette dernière peut concerner le nœud sinusal ou encore, la conduction électrique qui se trouve entre les oreillettes et les ventricules du cœur. Mais de façon générale, on peut distinguer différentes causes à savoir :

  • une déficience du muscle du cœur,
  • une maladie infectieuse,
  • une maladie auto-immune,
  • ou encore une maladie génétique.

Une bradycardie provoque souvent des fatigues ou encore, un essoufflement pouvant, dans les cas les plus graves, mener à une syncope. Dans ce cas, il est conseillé de consulter un cardiologue qui pourra réaliser certains examens.

Pourquoi mon rythme cardiaque est trop élevé ?

On appelle tachycardie un rythme de battement cardiaque par minute trop élevé. Pour ce cas en général, le rythme cardiaque se situe à plus de 100 battements par minute. Dans ce cas, il sera impossible pour le cœur de pomper de manière efficace le sang pour approvisionner le corps. Comme symptômes, on remarque le plus souvent un essoufflement, des étourdissements, des palpitations ou encore, des évanouissements.

Concernant les causes, elles sont variées.

  • Des troubles comme l’hypertension artérielle, qui est liée à la fonction cardiaque.
  • Une insuffisance de l’apport sanguin destiné au muscle cardiaque causée par un coronographe, une maladie du muscle cardiaque, une insuffisance cardiaque, etc.
  • Certains troubles comme une maladie thyroïdienne, une maladie pulmonaire, une consommation excessive d’alcool, de tabac ou de drogue.
  • Une consommation importante de caféines ou encore un stress émotionnel.

Il faut souligner que certains troubles médicaux peuvent accentuer les risques de souffrir d’un rythme cardiaque trop élevé.

Comment calculer la fréquence cardiaque avec un électrocardiogramme ?

Aussi appelé ECG, l’électrocardiogramme sert à jauger l’activité cardiaque sur une période donnée. On effectue un électrocardiogramme en fixant d’abord les électrodes sur la peau. Ces électrodes vont ensuite enregistrer les données sur l’appareil. Pour calculer la fréquence cardiaque avec cette méthode, il faut au préalable connaître l’aspect du tracé d’un électrocardiogramme normal. Cet exercice préalable a pour objectif de mieux déterminer la partie correspondant à un battement cardiaque. Le calcul se fera ensuite suivant la longueur d’un battement.

À présent, il faudra identifier le complexe QRS. Ce dernier est la partie qui se trouve sur le point le plus haut de la courbe de l’électrocardiogramme. Dans ce cadre, s’il s’agit d’un patient avec une fréquence cardiaque normale, le complexe QRS présente un pic élevé répétitif et a un rythme régulier pendant tout le tracé. À chaque fois que vous remarquez l’apparition d’un complexe QRS, il y a alors un battement. Par conséquent, servez-vous de la distance entre deux complexes pour faire le calcul du rythme.

La prochaine étape sera de faire un rapport entre le chiffre obtenu 300. Par exemple, si le résultat est de 4.2, le calcul sera donc : 300/4.2 = 71.42. Vous pouvez ensuite arrondir le résultat.

Comment se servir d’une montre cardio ?

Ce type de montre sert à jauger le rythme cardiaque et aide à effectuer des séances de sports. Pour l’utiliser donc, il est nécessaire de suivre quelques étapes. Après avoir placé la ceinture du cardiofréquencemètre au niveau du thorax, vous pouvez déterminer la fréquence cardiaque maximale. Il faut souligner que le mode de calcul suivant la formule : 220 – âge, en battements par minute est peu efficace.

Le mieux est alors d’effectuer un exercice pendant environ 4 à 5 minutes. Petit à petit, accélérez l’intensité de l’exercice afin d’être au niveau maximal en course par exemple pendant 40 secondes. Si le cardiofréquencemètre indique une valeur qui ne change pas, cela voudra dire que vous avez atteint votre rythme cardiaque maximum.

Une fois que la fréquence cardiaque maximale est renseignée, il faut aussi renseigner l’âge, le sexe, le poids. Vous pouvez enfin utiliser votre montre cardio. Cette montre peut vous aider durant les courses de longues distances par exemple. Elle joue également un rôle de limiteur de votre vitesse. Pour vous éviter les crises éventuelles.

Comment mettre une ceinture cardio ?

Mettre sa ceinture cardio est une étape importante dans l’utilisation de cet équipement. En effet, il est essentiel de bien placer la ceinture autour du torse afin de bénéficier de son efficacité. Pour l’installer alors, voici les étapes à suivre.

  • Il faut d’abord bien humecter les zones de contact. Ce sont les parties qui vont entrer en contact direct avec votre peau.
  • Ensuite, il faudra installer la ceinture tout autour de votre poitrine. Placez-la exactement sous les pectoraux s’il s’agit d’un homme. Si c’est une femme, mettez-la juste en dessous du soutien-gorge.
  • Il faut maintenant procéder à l’ajustage du serrage de la ceinture de sorte à la maintenir stable. Il ne faut pas qu’elle soit trop serrée ou trop ample. Quand elle est bien installée, vous ne la sentirez pas pendant les exercices.

Par ailleurs, si après l’installation, vous remarquez que la ceinture ne reçoit pas bien votre fréquence cardiaque, une solution simple s'offre à vous. Il faudra simplement la tourner vers le côté gauche afin qu’elle soit plus proche de votre cœur.

Comment appairer une ceinture Geonaute ?

Pour appairer une ceinture Geonaute avec votre téléphone, il est nécessaire au préalable qu’il y ait une comptabilité entre ces deux appareils. Pour l’appairage proprement dit, il peut se réaliser suivant deux méthodes. Vous pouvez passer par les réglages de votre téléphone. Dans ce cadre, votre Smartphone vous demandera un code pin. De même, vous pouvez utiliser une application compatible. L’appairage peut se faire parfois par une connexion Bluetooth.

Après avoir affecté une recherche, la ceinture va apparaître parmi les appareils disponibles. Il faudra ensuite appuyer dessus et fournir le code pin pour que l’appairage soit effectif. Si l’appareil ne s’affiche pas, cela voudra dire que l'opération doit se faire via l’application appelée Bluetooth Smart.

Par ailleurs, Geonaute conseille à ses clients de procéder à l’appairage directement via une application Smartphone.

Quel est le meilleur cardiofréquencemètre ?

La montre cardiofréquencemètre Polar M 400 apparaît aujourd’hui comme étant la meilleure sur le marché. Ce modèle a été spécialement conçu pour les coureurs grâce à ses nombreuses fonctionnalités. Elle comporte de ce fait un GPS très performant. Aussi, elle s’accompagne d’une ceinture servant à avoir des résultats plus précis sur les performances.

Avec un design très élaboré, et une ergonomie optimale, elle obtient pratiquement les meilleures notations avec les différents tests réalisés sur les sites internet. Les données fournies sont d’une grande précision. La montre est composée d’une interface Polar Flow qui permet de faire une synchronisation avec différents appareils comme un ordinateur ou un smartphone via Bluetooth. De plus, elle est dotée d’une très grande autonomie. En effet, la batterie peut durer jusqu’à 6 semaines en mode économie d’énergie et 10 heures en utilisation. La montre présente également une étanchéité de 30 m.

Ces avantages peuvent se résumer comme suit : cardiofréquencemètre Polar M. 400 est multisport, autonome, et présente une grande précision des données.

Comment fonctionne un cardiofréquencemètre thoracique ?

En quelque sorte, un cardiofréquencemètre thoracique fonctionne tel un électrocardiogramme que l’on peut porter. C’est un matériel qui enregistre le signal électrique qu’émet chacun des battements cardiaques. Ceci est réalisé à l’aide d’électrodes qui sont placées sur une ceinture située au niveau du thorax.

Ce dispositif va, à cet effet, calculer instantanément l’intensité des efforts fournis. Si besoin en est, il vous alerte via un bip pour vous signaler que vous avez dépassé le rythme normal. En général, il est possible de programmer le cardiofréquencemètre thoracique selon les caractéristiques personnelles comme le poids, l’âge, etc.