Notre guide d’achat pour choisir le meilleur appareil photo hybride

L’hybride est un appareil photo qui fait des merveilles dans le monde de la photographie. En effet, il allie vitesse et légèreté. De nombreux modèles sont maintenant disponibles sur le marché. Le choix lors de l’achat est alors devenu assez compliqué. Quels sont donc les éléments à prendre en compte pour ne pas se tromper ? Sur quels facteurs baser son choix du meilleur appareil photo hybride ? On vous en parle !

Critères de choix : Comment bien choisir son appareil photo hybride ?

Il faut tenir compte de certaines caractéristiques lorsque l’on veut acquérir un appareil photo hybride.

Le viseur

Les appareils hybrides ne possèdent pas de miroir. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils sont moins encombrants et pèsent moins. Ils sont alors obligés de faire intervenir les modules de visée électronique (viseurs). Ces derniers sont capables de monter directement une simulation qui se rapproche le plus du résultat final. Néanmoins, tout dépend des réglages réalisés quand la prise de vue a été effectuée. Il s’agit bien sûr de la balance des blancs, l’exposition, etc.

De plus, le niveau de fidélité de l’image finale peut diminuer ou augmenter selon la qualité de ces modules de visée électronique. C’est pour cette raison qu’il est préférable d’être prudent et vigilant. Il faut tout de même ajouter que tous les hybrides ne sont pas équipés de viseur. Certains en sont dotés alors que pour d'autres, les fabricants les mettent en option.

Le capteur

Le capteur est un critère important à prendre en compte, car il détermine le résultat esthétique final de la photo. Il y a des différences entre les modèles et les fabricants. À cet effet, trois tailles de capteurs existent :

  • Le micro 4/3,
  • Le plein format et le
  • Format APS-C

Le premier est le plus petit format de capteur que peut avoir un hybride. Il mesure 13 x 17,3mm de diagonale. Son nom en anglais est le « MFT », ce qui veut dire Micro Fund Third. Le format APS-C est celui qui se trouve sur tous les modèles d’entrée de gamme. Ils sont aussi sur certains boîtiers reflex. Sa diagonale fait dans les 15,7 x 23,7mm ou encore 22,3mm et 14,9mm.

Quant au plein format encore appelé Full Frame, les marques les plus sérieuses en mettent sur leurs hybrides. Pensez alors à toujours vérifier la taille du capteur. Cependant, les constructeurs n’indiquent pas toujours cette information précieuse.

L’autonomie

Les hybrides sont parfois dotés de viseur électronique. C’est pourquoi, par nature, ils consomment beaucoup plus que les boîtiers reflex. On ne peut cependant pas savoir avec précision quelle est leur autonomie moyenne. Tout dépend de l’utilisation que vous faites de votre appareil hybride.

En effet, certains exploitent le Flash de façon intensive et d'autres moins. Chaque hybride donne des résultats différents. En outre, les fabricants ne fournissent pas souvent cette donnée. Il faut dans certains cas, étudier les particularités techniques en profondeur afin de trouver celle-ci. L’information peut être cachée sous des tonnes d’autres.

C’est à l’aide de la norme CIPA que l’autonomie est en général déterminée. Elle vous donne le nombre moyen de clichés que vous pouvez prendre avant l’extinction totale de la batterie de l’hybride. Toutefois, cet avis n’est pas à prendre au pied de la lettre. Il est plus judicieux de demander le prix d’une batterie de rechange avant d’arrêter votre choix sur un hybride.

L’ergonomie

L’ergonomie est un point important lié au prix des boîtiers des hybrides. Étant donné que ces derniers sont des appareils débrayables, il faut regarder de près les divers modes de pilotages proposés. Il est surtout essentiel de voir si vous pouvez ou non régler à l’aide de deux molettes distinctes.

De plus, vérifiez la vitesse d’obturation. C’est le seul moyen fiable de pouvoir faire des photos en mode manuel de façon rapide. Ces informations peuvent être contrôlées en essayant l’hybride dans les magasins. Il est aussi possible de vérifier les commentaires en allant sur les sites des fabricants en lignes.

La stabilisation

Le manque de miroir et l’existence d’une obturation électronique laissent la latitude aux constructeurs pour fabriquer des boîtiers plus compacts. Ils servent aussi à diminuer totalement les vibrations qu’engendre le déclenchement. C’est une qualité très appréciable en particulier avec les boîtiers à forte résolution.

Par ailleurs, il faut faire très attention aux qualités de l’obturateur. On peut parler de la rafale, de l’éventualité de pouvoir déclencher en silence, de la vitesse de synchronisation flash et de la vitesse maximale. De même, observer le dispositif de stabilisation est nécessaire.

Les systèmes optiques sont très efficaces, mais les stabilisations mécaniques sur cinq axes ne sont pas mal. Elles offrent un résultat meilleur et moins cher. Elles sont fixées directement au boîtier. Aussi, vous ne payez qu’une fois. Ces stabilisations marchent avec appareils débrayables. Les plus anciens sont inclus dans le lot. Parfois, il peut arriver que certains axes de stabilisation soient laissés selon les types de modèles.

Les optiques

Les constructeurs sont désormais capables d’offrir une large palette d’optiques. On peut citer les focales fixes, le grand-angle, les téléobjectifs, etc. Ils ont développé des optiques spécialement lumineuses, des zooms motorisés et ajouté des stabilisations optiques.

La spécificité flagrante des hybrides est le fait de pouvoir interchanger les objectifs. Prenez donc le temps de vérifier la compatibilité de ces derniers. Ils peuvent ne pas être de la même marque que le boîtier. De plus, si vous êtes un amateur standard, privilégiez l’utilisation des zooms transstandards compacts. Ils aident à diminuer le volume de votre machine. Vous avez ainsi la possibilité de le transporter où que vous vouliez. C’est un véritable plus pour vous.

En ce qui concerne les autres, la pratique est la seule façon de pouvoir faire un bon choix. Par ailleurs, les objectifs destinés au Full Frame sont plus chers. Vous allez dépenser beaucoup si vous commencez par un format Full Frame. Ceci, c’est sans compter que les optiques la plupart du temps pèsent plus.

La définition de l’image

Il s'agit ici du nombre de pixels par unité de mesure. Il n’influe pas beaucoup sur la qualité finale de l’image. Si vous souhaitez des images soient exhibées sur votre ordinateur, un hybride de 8 à 10 millions de pixels suffit.

Il est tout à fait envisageable de prendre des photos fabuleuses grâce à votre téléphone. Cependant, celles-ci ne peuvent être bien claires que sur un petit écran. Par exemple, une photo prise avec un Samsung A6 ne peut figurer comme fond d’écran sur votre ordinateur. Elle risque d’être floue et pas très belle. De plus, le nombre de pixels agit sur l’éventualité de recadrage d’une image.

Ce qui signifie que plus ce nombre est élevé, plus vous pourrez recadrer vos photos sans perdre leur qualité. En outre, il est possible d’imprimer une image de bonne qualité avec un appareil doté d’un grand nombre de pixels. À titre illustratif, les photographes célèbres se servent de boîtier de 36 millions de pixels, voire plus. De nos jours, la plupart des hybrides ont une définition suffisante pour une utilisation de courante.

La sensibilité

La sensibilité c’est la faculté que possède le boîtier de votre hybride à intercepter la lumière. On l’appelle aussi ISO. Elle varie de 50 (basse sensibilité) à plus 100 000 (haute sensibilité). Cette capacité sert à prendre des photos sans effort même avec une luminosité faible. Dans l’ensemble, les boîtiers à forte sensibilité aident à :

  • prendre des photos dans des lieux comme les sous-bois, la jungle ou lors d’un concert,
  • faire usage plus facilement des longues focales et
  • photographier plus rapidement dans certains cas tels que les images de sport.

Toutefois, lorsque l’ISO monte, le grain sur photo augmente. Cette dernière devient alors repoussante et pas franchement esthétique. Assurez-vous alors de choisir la sensibilité qui conviendra le mieux.

Le mode vidéo

L’Ultra Haute Définition (UHD) ou 4K est très en vogue depuis son apparition sur certains modèles haut de gamme. Qu’ils soient en HD ou UHD, de nombreux hybrides font de belles vidéos. Leurs performances en ce qui concerne la vidéo sont aussi bonnes que celles des reflex. Faites juste attention à la luminosité. Il arrive que les hybrides aient un peu du mal avec une lumière faible.

Si vous êtes un fan de vidéo, il est préférable toutefois d’acheter les modèles haut de gamme. Ils se trouvent que ceux-ci ne sont pas accessibles à tous. En effet, leur prix est un peu élevé. En plus, leurs fonctionnalités sont très variables et leur montage est un peu compliqué. Par contre, les téléviseurs qui permettent d’en profiter sont plus nombreux désormais sur le marché.

Les options

La connectivité de votre hybride fait partie des critères les plus importants dont il faut tenir compte. En effet, certains modèles sont dotés de NFC qui aide à lancer le déclenchement depuis une application. D’autres proposent des connexions Wifi. Celles-ci permettent de distribuer les clichés les plus beaux sur les réseaux sociaux ou par mail.

En ce qui concerne la connectivité Bluetooth, rares sont les hybrides qui en sont équipés. Cette option sert à atteindre à distance à votre hybride afin de changer les réglages des paramètres. Néanmoins, faites très attention, car les hybrides connectés n’ont pas les mêmes autonomies que celles sans connexion. Elles n’ont pas non plus les mêmes ergonomies.

Le prix

Le prix des hybrides est une caractéristique plus qu’essentielle à ne pas louper. Ceux-ci ont à peu près le même prix que les reflex. Les modèles d’entrée de gamme équipés d’un objectif de base coûtent dans les 300 euros. Pour cette somme, vous n’obtiendrez que des boîtiers au format APS-C.

Il faudra par contre, débourser 500 à 600 euros pour un hybride plus performant. Ici, il est recommandé d’acheter le boîtier nu et de rajouter ensuite une optique de bonne qualité. En effet, les objectifs que l’on retrouve dans les kits des appareils photos hybrides sont en général de piètre capacité. Ils sont « passe-partout » (14-42 mm ou 18-55 mm).

En ce qui concerne les derniers modèles, prévoyez 1 000 euros au minimum. Ils sont considérés comme des hybrides haut de gamme, les meilleurs en termes de caractéristiques. Il est clair que cette catégorie de prix ne concerne qu’une petite minorité. Il s’agit des professionnels et des amateurs riches.

Conclusion

Le choix du meilleur appareil photo dépend de plusieurs critères, dont le capteur, l’ergonomie, la définition de l’image, les options, le prix, entre autres.