Notre guide d’achat pour choisir la meilleure yaourtière

La yaourtière est un appareil dont on se sert pour fabriquer du yaourt dans des conditions optimales. Cette machine se positionne comme l’un des outils majeurs à avoir dans une cuisine. Toutefois, son acquisition requiert attention et réalisme. On ne se lève pas un matin pour en acheter. Il faut plutôt connaître des critères avant de passer à l’acte. Voici notre guide d’achat pour choisir la meilleure yaourtière une fois sur le lieu de vente.

Critères de choix : Comment bien choisir sa yaourtière ?

La yaourtière se décline en différents modèles issus de différentes marques. Pour faire un bon choix, vous devez prendre en compte certains critères.

La capacité

Il faut avoir une idée de la capacité de la yaourtière que vous voulez acheter avant même d’emprunter le chemin du lieu de vente. La yaourtière dispose d’une capacité de quatre (4) à douze (12) pots. Et chaque pot a, à son tour, une capacité de 140 à 160 ml. Et cela dépend généralement des modèles. Si vous êtes toute seule avec votre partenaire, il faut acheter une yaourtière de 4 à 6 pots. Mais si en plus de vous, il y a des enfants, des étrangers, en somme si la famille est nombreuse, il vous faudra une yaourtière de grande capacité. Dans ce cas, il est conseillé de vous offrir un appareil avec 12 pots.

Les grands athlètes et autres sportifs doivent avoir chez eux une yaourtière de 12 pots.

Si malgré tout cela, le yaourt ne suffit pas pour satisfaire toute la famille, alors vous devez acheter de pots supplémentaires.

L’ergonomie

En dehors de la capacité à fabriquer assez de pots de yaourts dans un laps de temps, votre future yaourtière doit être plus pratique. Cela signifie qu’elle doit être facilement utilisable. Avant de passer à l'achat, vérifiez si la yaourtière à des bras. Si elle en possède, vérifiez aussi si ces bras-là sont solides, car vous en aurez besoin après usage pour le rangement. Si les bras de cet accessoire de cuisine ne sont pas solides, son temps d'utilisation sera très court.

Dans votre quête de meilleur appareil de fabrication de yaourt, ayez à l’esprit de choisir celui qui vous conviendra le mieux. Il faut opter pour un appareil qu’on peut facilement laver et ranger. Les pots de certaines yaourtières sont en verre. On peut donc les laver à la machine « lave-vaisselle ». Par contre, d’autres pots se lavent à la main. À vous de voir la manière dont vous voulez rendre propres vos pots de yaourt. Faites votre choix suivant ce qui vous convient.

L’arrêt automatique

Au regard de la manière dont on fabrique le yaourt, il est impérieux d’opter pour une yaourtière disposant d’une fonction « arrêt automatique ». En effet, il faut entre sept (7) et douze (12) heures pour permettre au yaourt de se fermenter. On n’a donc pas besoin de tirer une chaise et attendre bonnement que les pots de yaourt soient prêts. À vous de choisir une machine qui est capable de s’arrêter de manière automatique après la fermentation du yaourt. D’ailleurs, l’arrêt automatique permet de faire du yaourt de bonne qualité.

Le réglage du temps

Dans le cas de l’arrêt automatique, l’on ne touche rien et l’appareil s’arrête tout seul lorsque la fermentation du yaourt est terminée.

S’il arrivait que la yaourtière ne dispose pas de la fonction « arrêt automatique », vous devez alors choisir une dont on peut régler le timing de fermentation du yaourt. Concernant ce modèle, il y a les yaourtières disposant d’un minuteur intégré. Il y en a d’autres avec un écran LCD. Toutes ces fonctionnalités permettent également de régler l’heure à laquelle vous voulez que le processus de fermentation s’arrête tout seul. Cela doit être l’une de vos priorités. En effet, la fermentation du yaourt prend énormément du temps. Si vous ne faites pas assez attention, vous risquez d’oublier et vaquer à d’autres occupations pour revenir trop tard. Or, avec les minuteurs digitaux, ce problème est résolu. En votre absence, la fermentation se fera selon votre désir et une fois l’objectif atteint, la yaourtière basculera toute seule en mode « veille ».

Le marquage sur le couvercle

Il faut grandement ouvrir les yeux sur les couvercles de la yaourtière à acheter car elle contient une information capitale. C’est un dateur manuel qui révèle la date limite de consommation du yaourt. Cette information est souvent écrite avec la craie ou avec un marqueur ou encore avec un stylo-feutre. Connaître la date de péremption du produit vous épargne des maladies métaboliques. Les occupants de votre maison ne feront pas de gaspillage non plus.

Avant donc d'acheter la yaourtière, assurez-vous que les couvercles des pots disposent de zone de marquage.

La polyvalence

Une bonne yaourtière doit être polyvalente, c’est-à-dire qu’en dehors des fonctions de la fermentation du yaourt, elle doit être capable de faire d’autres recettes comme les desserts lactés, le fromage frais, etc. C’est une belle opportunité d’avoir une yaourtière qui peut en même temps être utilisée pour d’autres produits. Quelle économie ! Il vous revient donc de vérifier si la yaourtière que vous avez l’intention d’acheter est polyvalente. Il faut aussi voir si elle possède des boutons pour régler la température de cuisson du yaourt. L’objectif ici est de bien effectuer le règlement de la machine afin de ne pas altérer le goût du yaourt.

Le design

Il faut tenir compte du design de la yaourtière avant de l’acheter. Il y a en effet des yaourtières ayant une forme carré. Si vous les achetez, vous n’aurez pas du mal à y ranger de nombreux pots de yaourts. Si vous voulez avoir douze pots dans une yaourtière, alors optez pour celles qui ont des formes carrées. En plus, il y a des yaourtières rondes qui ont des couvercles transparents. On ne peut ranger que sept pots de yaourts à l’intérieur des yaourtières rondes. Elle est donc conseillée si vous n’êtes pas nombreux à la maison. Elles sont généralement blanches ou grises.

Il vous revient de faire le choix de votre couleur préférée. Certaines marques ont également mis sur le marché des yaourtières rectangles agréables à la vue.

Assurez-vous d'acheter une yaourtière dont le design épouse votre décoration.

La facilité d’entretien

Il faut choisir une yaourtière qu’on peut facilement entretenir. D’abord, il faut savoir qu’une yaourtière a toujours d’autres accessoires connexes. Ce sont entre autres les pots, l’égouttoir, la louche sans oublier le socle chauffant. Tous ces accessoires doivent être entretenus pour éviter que la yaourtière s’abîme rapidement. Pour ce faire, vous devez ôter les accessoires les uns après les autres pour bien les laver. Il est déconseillé de les laver avec de l’eau chaude. Pour leur stérilisation, vous devez utiliser le citron ou tout autre détergent naturel.

Vous devez commencer par la louche et les pots de yaourt avant de vous attaquer aux autres. Ces accessoires peuvent être lavés avec de l’eau chaude. Toutefois, il ne faut pas user de détergent chimique pour le faire.

La facilité d’entretien d’une yaourtière doit vous guider à faire le bon choix. Les pots de yaourt sont parfois difficiles, car on ne peut les déverser dans un lave-vaisselle. Ce qui veut dire qu’il faut les laver à la main l’un après l’autre avant de les rincer à l’eau claire. Puis, usez d’un chiffon sec et propre pour essuyer ces pots de yaourt. Il faut tout mettre en œuvre pour ne pas que des tâches restent sur les pots de yaourt.

Une information capitale, c’est que le socle de la yaourtière ne doit pas toucher de l'eau sinon, votre appareil s’abîme sur-le-champ. Donc pour le nettoyer, mouillez légèrement un chiffon que vous prendrez pour essuyer le socle de l’accessoire. Faites très attention et éviter de toucher aux câbles électriques durant votre nettoyage. Car si par inadvertance, vous touchez les fils, cela peut avoir une incidence sur le fonctionnement de l’appareil.

Il faut nettoyer la yaourtière après chaque usage pour la débarrasser des bactéries qui pourraient infecter le produit. Cela y va de la qualité des yaourts à produire à l’avenir.

Pour finir, il est bon de laisser reposer (refroidir) la yaourtière avant de commencer le nettoyage. Une fois propre, veuillez placer la machine dans un endroit où il fait moins chaud et hors de la portée des enfants.

Conclusion

Il faut tenir compte des critères de choix avant d’acheter une yaourtière qu’il faudra également très bien entretenir afin de toujours produire du sain lait.

Les questions fréquemment posées

Quelle est la meilleure yaourtière ?

La meilleure yaourtière est celle qui répond aux critères suivants :

  • La contenance

La meilleure yaourtière doit avoir une grande contenance et permettre d’obtenir de nombreux pots de yaourt. Généralement, la contenance des yaourtières est comprise entre 6 et 12 pots. Plus l’appareil a une grande contenance et plus vous pourrez fabriquer une grande quantité de yaourt.

  • La facilité d’utilisation

C’est un autre critère qui détermine le meilleur modèle de yaourtière. En effet, ce dernier doit être très simple à utiliser afin que vous puissiez être enthousiaste par rapport à son usage. Il y a des modèles dotés de la fonction arrêt automatique ou d’une alerte sonore lorsque la préparation est terminée. L’écran LCD est aussi intégré dans certains modèles. L’appareil doit aussi être compact et facilement déplaçable.

  • Fonctionnalités et accessoires

La meilleure yaourtière dispose d’autant d’accessoires et de fonctionnalités que possible. En effet, plus un appareil a de fonctionnalités et d’accessoires, plus sa performance sera augmentée. Il y a des modèles accompagnés de kits pour yaourts à boire, un indicateur d’expiration du yaourt fabriqué, des pots supplémentaires, etc.

Est-ce moins cher de faire ses yaourts ?

Faire ses yaourts soi-même est beaucoup plus avantageux que les acheter dans les grandes surfaces. Avec la yaourtière, vous avez la possibilité de choisir vous-mêmes vos ingrédients et personnaliser votre préparation. Fabriquer vous-même vos yaourts est presque deux fois moins cher que l’achat direct. Vous pourrez réaliser de grandes économies lorsque vous préparez vous-même votre yaourt.

Vous devez aussi savoir que le prix des yaourts vendus dans les commerces inclut les coûts d’emballage, de transport ainsi que d’autres frais. Lorsque vous fabriquez vous-même votre yaourt, tous ces frais sont éliminés et un budget moyen vous permettra d’obtenir une quantité considérable de yaourt. En 6 mois, vous pouvez économiser jusqu’à 100 euros grâce à l’utilisation de la yaourtière.

Où trouver des ferments lactiques pour faire des yaourts ?

Pour fabriquer vos yaourts maison, vous aurez forcément besoin de bactéries pour la transformation du lait. On retrouve ces bactéries au sein des yaourts en vente et ceux-ci sont parfois utilisés pour la préparation. Les bactéries sont également présentes en grandes quantités dans le ferment lactique. Vous avez le choix entre utiliser un yaourt ou un ferment lactique.

Il y a une large gamme de ferments qui sont proposés par les fabricants : ferments sans lactose, ferments bio, ferments sans gluten, etc. Le ferment lactique est disponible en deux formes : le ferment lyophilisé et le ferment en poudre. Le ferment lyophilisé doit être ajouté directement au lait avec un temps de réhydratation défini. Le ferment en poudre doit être additionné à la préparation lactée. Il existe en paquets contenant des sachets.

Vous pourrez trouver les ferments lactiques au niveau du rayon des levures alimentaires dans les grandes surfaces. On en trouve aussi dans les pharmacies, sur les sites e-commerce et au sein des magasins bio. Pour être sûr d’acheter un ferment de qualité, faites vos achats dans un magasin bio ou dans une pharmacie.

Pourquoi faire ses yaourts soi-même ?

Les yaourts faits maison sont bons pour la santé et vous avez la liberté de choisir les différents composants pour la préparation. Vous pourrez choisir le lait que vous préférez et qui est le plus adapté pour vous. Du lait écrémé sera parfait si vous voulez garder votre ligne. Si vous êtes végan, vous pourrez choisir du lait du soja ou du lait de coco.

Le fait de préparer soi-même ses yaourts permet aussi d’éviter les additifs et les matières conservatrices qui se trouvent dans les yaourts commercialisés. Certains additifs peuvent être dangereux et nocifs pour la santé. Vous pourrez garantir votre sécurité alimentaire si vous fabriquez le yaourt vous-même.

Un autre avantage de faire soi-même ses yaourts est que vous avez une parfaite connaissance des ingrédients qui composent votre yaourt. Il y a souvent des non-dits dans les yaourts commercialisés et vous ne connaissez donc pas entièrement les ingrédients utilisés. Avec la yaourtière, vous choisissez vous-même vos ingrédients.

Fabriquer ses yaourts soi-même est aussi un geste écologique qui permet de diminuer de pollution des emballages.

Comment réussir ses yaourts avec une yaourtière ?

Pour réussir la fabrication de vos yaourts avec la yaourtière, ces astuces vous seront utiles :

  • Les ingrédients

Les ingrédients sont la base du yaourt. Vous devez veiller à tous les composants de votre yaourt soient à une température ambiante. S’ils sont conservés au frigo, il faudra les sortir avant la préparation afin de diminuer la fraîcheur.

  • Le choix du lait

Il faut bien choisir votre lait pour assurer la réussite de votre recette. Pour un yaourt moelleux et ferme, il faut du lait pasteurisé, frais ou entier. Pour obtenir un yaourt moins ferme, vous devez choisir du lait demi-écrémé. Le lait écrémé permet d’obtenir un yaourt liquide et ceci n’est pas du tout apprécié.

  • Le choix des ferments

Pour assurer la fermentation du yaourt, vous avez le choix entre des ferments lactiques ou un yaourt issu des commerces. Si vous choisissez le yaourt, veillez à choisir un yaourt non pasteurisé et qui est entier. Pour ce qui est des ferments lactiques, vous avez le choix entre ceux qui sont en pot et ceux qui sont dans des sachets.

Quel lait utiliser pour faire des yaourts maison ?

Le lait est l’ingrédient principal pour la préparation de votre yaourt. Vous avez le choix entre différentes variétés de lait :

  • Lait entier pasteurisé

Il permet d’avoir un yaourt riche et onctueux. On le reconnaît dans les grandes surfaces grâce à son bouchon rouge.

  • Lait pasteurisé demi-écrémé

Il permet d’obtenir des yaourts standards et moins ferme. Ce lait classique est reconnu grâce à son bouchon qui est de couleur bleue.

  • Le lait cru

Il s’agit du lait non traité issu directement de la production. Il faudra le bouillir puis le refroidir pour pouvoir l’utiliser dans la préparation du yaourt. La couleur de son bouchon est le jaune.

  • Lait pasteurisé maigre

Ce type de lait est dépourvu de matières grasses et il est adapté aux personnes qui font attention à leurs apports en gras. On le reconnaît avec son bouchon vert.

  • Les autres laits

Vous pouvez aussi utiliser le lait en poudre qui doit être mélangé avec du liquide. Il y a aussi le lait bio ainsi que le lait concentré. Le lait vitaminé et le lait enrichi peuvent aussi être utilisés pour la préparation.

Comment épaissir un yaourt fait maison ?

Il y a plusieurs solutions qui pourront vous permettre d’épaissir votre yaourt fait maison :

  • Choix du yaourt

Si vous décidez d’utiliser du yaourt pour remplacer les ferments lactiques, il ne faut pas choisir n’importe quel yaourt. Optez pour un yaourt ferme et évitez un yaourt brassé. Le choix du yaourt a un effet considérable sur la future texture de votre yaourt.

  • La durée de préparation

Sachez que plus les yaourts sont chauffés, plus ils sont fermes. Toutefois il faut noter que cela va aussi renforcer leur acidité. Vous devriez alors voir comment arranger l’acidité et la fermeté du yaourt.

  • Le lait en poudre

Cet ingrédient permet de rendre votre yaourt beaucoup plus compact. Grâce au lait en poudre, vos yaourts seront plus denses. Prévoyez un pot ou un et demi pour une quantité d’un litre de lait. Il faudra doser la quantité de lait en poudre, sinon vous risquez d’obtenir un yaourt gluant.

Pourquoi les yaourts maison sont acides ?

En fonction des préparations, certains yaourts maison peuvent être acides et d’autres moins acides. Il y a plusieurs raisons qui expliquent l’acidité des yaourts faits maison. Une durée de chauffe et donc de fermentation trop longue peut provoquer l’acidité des yaourts. Un autre facteur est le niveau de la température. Lorsque celle-ci est trop élevée, le yaourt devient acide. Des fruits acides intégrés dans la préparation peuvent aussi rendre les yaourts acides. Le fait d’utiliser un vieux yaourt comme ferment peut aussi être la cause de l’acidité du yaourt.

Il y a des solutions qui vont permettre de rendre les yaourts maison moins acides. Vous devez utiliser une température basse et pas trop élevée. La durée de préparation doit également être réduite. Évitez d’utiliser les fruits crus dans la préparation et prenez le soin de les sucrer ou de les cuire avant de les intégrer dans le yaourt. Placez le yaourt au frigo dès que le cycle est terminé.