Notre guide d’achat pour choisir la meilleure visseuse à choc

Les travaux de rénovation et de construction imposent l’utilisation de certains outils allant des plus lourds aux plus légers. Parmi les plus importants, il y a la visseuse à choc. Pour faire des travaux de qualité, nous vous recommandons de suivre notre guide d’achat.

Critères de choix : Comment bien choisir sa visseuse à choc ?

Pour un travail efficace, mais surtout très rapide, la visseuse à choc est un utilitaire indispensable. La rapidité et la qualité des constructions dépendent principalement de la qualité des matériaux de construction, mais aussi des outils utilisés. Une visseuse à chocs de qualité est donc requise. Voici donc les critères auxquels vous devez faire attention pour choisir une bonne visseuse à choc.

Le type d'alimentation

Comme pour beaucoup d’appareils de construction, la visseuse à choc est aussi un appareil qui, selon le modèle, peut fonctionner avec une source électrique. L’alimentation est donc importante dans le choix. La plupart des visseuses utilisent deux types d’alimentation. Il y a les visseuses avec batterie et les visseuses à fil. Mais ces deux types concernent uniquement la famille des visseuses. Les visseuses à chocs sont une spécificité dans la grande famille des visseuses. Pour ces visseuses, l’alimentation est soit filaire, soit sur batterie, soit pneumatique. Vous aurez donc le choix entre ces trois types de visseuses à chocs, en ce qui concerne l’alimentation. Votre choix sera néanmoins fonction de l’utilisation que vous voulez en faire. La visseuse électrique (filaire ou batterie) est plus intéressante quand on veut travailler pendant toute la journée. Mais vous devez avoir une prise électrique à proximité. Les visseuses non filaires sont plus intéressantes sur les grands chantiers. La visseuse pneumatique utilise un système de compression. Elle a aussi ses avantages, surtout pour les artisans qui sont dans l’aéronautique et la mécanique.

La vitesse de rotation à vide

La vitesse est l’un des principaux critères de choix. On utilise une visseuse à chocs, notamment pour être plus rapide dans les travaux de construction. La vitesse de votre visseuse doit aussi dépendre de l’usage et du chantier sur lequel vous voulez l’employer. Car, sur un chantier, la visseuse à chocs est utilisée pour sa force et sa vitesse.

La différence avec une visseuse perceuse ne tient qu’à une vitesse. Les visseuses perceuses ont une vitesse relativement plus faible par rapport à une visseuse à choc. En effet, une visseuse perceuse ordinaire proposera une vitesse de rotation à vide de 2 000 tours par minute. Par contre la visseuse à choc est bien plus rapide et sa vitesse de rotation à vide peut atteindre les 8 000 tours par minute et même aller au-delà. Tout dépend de vos besoins sur vos surfaces de travail. Mais sur de gros chantiers, il est préférable d’utiliser des perceuses d’une vitesse élevée, pour accélérer les travaux.

Le couple max

Beaucoup d’artisans préfèrent la visseuse à choc à la visseuse perceuse à cause de son couple. Avec une visseuse à chocs, on fait des frappes tangentielles. Mais ce qu’on apprécie mieux, c’est que le couple maxi peut atteindre les 200 Nm. Par contre, pour une perceuse visseuse, même de très bonne qualité, le couple max n’excède généralement pas les 80 Nm. La visseuse à chocs présente donc un avantage certain. Elle est surtout faite pour un usage intensif.

Sur le marché, vous trouverez des visseuses à chocs de différents couples max. Il y a des visseuses de couple max 160 Nm, d'autres de 200 Nm, d'autres encore de 205 Nm, etc. Votre choix doit surtout être fonction du lieu où vous voulez utiliser la visseuse. Néanmoins, nous vous conseillons de choisir une visseuse à choc avec un couple max d’un minimum de 170 Nm. Elle est plus performante.

Le type de travaux

Les visseuses à chocs sont faites pour des utilisations multiples. Sur un chantier, certains gestes sont très courants. Pour visser, il faut utiliser une visseuse. La visseuse à chocs est surtout utilisable pour visser les longues vis difficiles à visser avec les visseuses ordinaires. De même, on peut visser les vis de gros diamètres avec ce type de visseuse. Les visseuses à chocs sont donc compatibles avec les travaux de menuiserie, d’électricité et tous autres travaux sur un chantier de construction. Elle ne requiert aucun réglage spécifique pour visser. Ainsi l’électricien n’aura plus de soucis à se faire quand il s’agira de percer les murs pour ses travaux. La visseuse à chocs visse aussi bien qu’une perceuse ordinaire, sinon, mieux. Ne vous inquiétez donc pas de l’importance de la visseuse à chocs pour le type de travaux que vous voulez effectuer. L’essentiel est de choisir une visseuse de qualité.

L'autonomie

Une visseuse très autonome, c’est évidemment ce qui est souhaité. Les différents types d’alimentation d’une visseuse à chocs déterminent son autonomie. Les visseuses pneumatiques et filaires sont autonomes parce qu’elles utilisent directement une source d’énergie. Mais ces types de visseuses sont limités, car ils ne permettent pas de se déplacer à volonté sur l'espace de travail. Mais une visseuse à chocs électrique qui utilise une batterie doit être très autonome afin de l’utiliser le plus longtemps possible. Selon les marques et les qualités, ces visseuses proposent des autonomies variées. Mais généralement, ils ont une excellente autonomie, mieux que celle de la perceuse visseuse. Cette excellente autonomie est surtout due à un moteur charbon et à une fonctionnalité qui favorise le contrôle des applications de vissage.

Par ailleurs, il faut savoir que plus le nombre d’ampère-heure est élevé, plus la batterie est autonome. En règle générale, les batteries lithium sont les plus autonomes. Aussi, une visseuse à chocs dont la batterie fonctionne avec les autres outils électroportatifs que vous possédez est souhaitable. Cela permet de faire des économies.

L'impaction par minute

Comme la vitesse, l’impaction permet d’accélérer vos travaux sur un chantier. Si le nombre de tours par minute est important, le nombre d’impacts (encore appelé nombre de chocs) l’est tout autant. Les chocs sont surtout fonction de la vitesse de serrage. Plus la vitesse de serrage est élevée, plus les chocs sont plus intenses, et plus le travail est efficace.

Les marques sont libres dans la proposition de leurs visseuses à chocs. Néanmoins, sur le marché, vous aurez une multitude de choix. Certaines visseuses à chocs offrent une impaction pouvant aller à 3 800 imp/min. D’autres ont un nombre de chocs plus élevé. Là encore, tout dépend des types de travaux que vous avez l’habitude de faire. Par ailleurs, le nombre de chocs par minute dépend aussi du couple max. Par exemple pour 205 Nm, une cadence allant de 0 à 3 800 imp/min et suffisante.

Le poids

Les travaux de construction et de rénovation demandent souvent de gros efforts physiques. Les matériaux et outils utilisés ne sont pas toujours les plus légers. Le poids est donc un critère important quand on veut acheter une visseuse à chocs de qualité. Une visseuse à chocs doit avoir un poids plus ou moins faible. Lorsqu’il est trop lourd vous pourriez avoir des difficultés à le manipuler sur de gros chantiers où vous devez beaucoup vous déplacer. Une visseuse à chocs de poids faible est généralement plus rapide et a une impaction par minute plus importante. Avec une visseuse à choc léger qui remplit les critères cités plus haut, travailler toute la journée n’est plus une difficulté. Un poids variable entre 1.5 kg et 2 kg suffit largement. Le type de travaux en dépend aussi. Nous vous conseillons de regarder sur la visseuse, son poids avant de l’acheter.

La poignée est-elle ergonomique ?

Dans tous travaux de construction ou de rénovation, le confort est important. Sans quoi le travail sera plus lent que prévu. La visseuse à chocs doit également fournir un confort dans son utilisation. Ce type de visseuse est l’un des plus ergonomiques et les plus faciles à manier. Il est fait pour être utilisé dans tous les espaces. On peut même l’utiliser dans les espaces les plus exigus. Sa poignée en est justement responsable. On connaît les perceuses visseuses qui utilisent deux poignées lorsqu’elles font 50 Nm de couple. Pour ces perceuses ce sont les deux mains qui permettent leur manipulation. Pour la visseuse à chocs, vous n’avez pas besoin d’une deuxième poignée. Cette configuration est plus ergonomique et facilite le travail de l’artisan qui l’utilise. En plus il n’a pas besoin de faire des réglages spécifiques.

Avant d'opter pour une visseuse, assurez-vous que sa prise en main est confortable.

Le torque release

Le torque release est aussi d’une importance capitale dans le choix de votre visseuse à chocs. Le torque release a un rapport avec la vitesse de la machine. Il permet de connaître avec exactitude, le moment où le nombre de tours par minute est en baisse. C’est donc un indicateur de la performance de vissage. Pour profiter convenablement de votre visseuse à chocs, vous devez vérifier le torque release et la vitesse de rotation selon les travaux à réaliser. La vitesse et le torque release impactent sérieusement sur le prix de la machine. Plus la vitesse et le torque release sont élevés, plus le prix de la visseuse à choc est aussi élevé. Mais le prix est aussi fonction de la puissance.

Conclusion

Pouvant être électrique ou pneumatique, la visseuse à choc doit être choisie selon les critères ci-dessus cités pour un travail efficace et rapide.

Les questions fréquemment posées – FAQ

La visseuse à choc s'utilise de plus en plus dans plusieurs domaines à cause de sa performance. Elle s’impose même dans la boîte à outils des bricoleurs. Son utilisation requiert toutefois la connaissance de certaines informations à son propos. Certaines questions sont donc fréquemment posées par les personnes qui s'en servent.

C’est quoi une visseuse à choc ?

Encore appelée clé à choc, la visseuse à choc est un outil d’appoint utilisé pour effectuer les serrages d’approches. Elle est généralement utilisée pour effectuer les serrages. Elle est beaucoup utilisée dans le domaine de la mécanique. Que ce soit dans le secteur automobile ou aéronautique, les mécaniciens ne s’en passent pas, ils l’appellent aussi boulonneuse ou déboulonneuse.

La visseuse à choc dispose de la même ergonomie que la plupart des visseuses et des dévisseuses. Elle est dotée d’un moteur de vissage, qui lui permet de réaliser le serrage assez rapidement. Sa configuration se présente avec une tête de mandrin dans laquelle sont placées les douilles. Son fonctionnement est basé sur les actions d’un ressort, d’une enclume et d’un impacteur.

C’est un outil différent des visseuses classiques que l’on rencontre souvent. Cette différence se situe au niveau de la performance du moteur. La visseuse à choc contrairement à celle classique, atteint rapidement son pic quel que soit le système en face. Il peut être électrique, mais aussi pneumatique.

Comment utiliser une visseuse à choc

La visseuse à choc est un outil très simple d’utilisation. Il en existe plusieurs modèles et plusieurs marques, pour les mêmes utilisations. Avant de vous servir de la vôtre, vous devez consulter le manuel d’utilisation, afin de connaître toutes les options qu’elle propose. Pour commencer, il faut mettre l’appareil sous tension. Certains modèles nécessitent un branchement à une prise électrique, tandis que d’autres, non.

L'étape suivante consiste à démarrer le dispositif pour l’utiliser. Pour cela, il faut identifier la partie où vous souhaitez effectuer le serrage. Placez une tête qui correspond au boulon sur lequel vous voulez effectuer la manœuvre. Les visseuses à choc proposent différentes tailles et plusieurs formes de douilles pour s’adapter aux boulons et aux vis.

Vous devez ensuite localiser le bouton marche/arrêt de l’appareil et l'actionner pour le mettre en marche. Après cela, placez la vis ou le boulon sur ce que vous souhaitez serrer et posez-y convenablement la visseuse. Maintenez l’appareil perpendiculairement et appuyez sur la gâchette pour la faire fonctionner.

Comment se servir d’une clé à choc ?

Il existe deux types de clés à choc : la clé à choc électrique et la pneumatique. Le mode d’utilisation de la première est identique à celle de la visseuse à choc. En revanche, le principe d’utilisation de la boulonneuse pneumatique est bien différent.

En effet, pour l’utiliser, il faut disposer d’un compresseur à activer avant de commencer les travaux. Elle est composée de deux manomètres : l’une à gauche et l’autre à droite. La pression entre par celle de gauche et ressort par celle de droite. Lorsqu’elle atteint le seuil maximal dans l’outil, elle s’arrête. C'est seulement à cette étape que vous pouvez brancher les douilles et commencer par visser.

Notez qu'il faut remplir le réservoir d’huile avant l’utilisation pour procéder à la lubrification du système. Vous devez également penser à choisir des douilles adaptées à la vis que vous utilisez. Ce choix limitera les risques d’explosion dus aux impacts répétitifs.

Par ailleurs, si vous avez des doutes sur l’utilisation de cet outil, n'hésitez pas à consulter le guide d’utilisateur.

Quand utiliser une visseuse à choc ?

La boulonneuse ou visseuse à choc est essentiellement utilisée pour le serrage dans les métiers manuels. Les professionnels qui l’utilisent souvent sont les menuisiers, les mécaniciens, les électriciens et métalliers. Les plombiers l’utilisent dans leur profession, ainsi que les plaquistes.

L’électricien se servira davantage de cet outil lorsqu’il devra fixer les chemins de câbles dans du béton. Il lui est utile pour effectuer des serrages en série sur des luminaires ou pour installer des goulottes. C’est l’outil le plus adapté si le menuisier doit installer des châssis à l’aide des vis Buldex. L’installation des gaines de ventilation nécessite beaucoup de vissages. C'est bien pour cela que la visseuse à choc s'avère être utile.

On peut également utiliser la visseuse à choc en guise de perceuse. Ainsi, elle est plus appropriée pour faire des trous en série dans du bois. Elle s’avère aussi efficace sur du métal, car elle dispose d’une bonne précision. C’est l’outil idéal pour effectuer les petits travaux chez vous, d’autant plus que vous pouvez faire un choix parmi les différentes puissances existantes.

Quel couple pour boulonneuse ?

Lorsque vous procédez à l’achat d’une visseuse, le paramètre le plus important est l’usage que vous voulez en faire. Ce critère définira sur quel couple se portera votre choix. Celui-ci concerne la puissance qu’offre l’outil. C’est-à-dire la force de serrage ou de décollement qu’offre ce dernier.

Cette force est mesurée en Newton-mètre (NM) et varie d’un modèle à un autre. La moyenne de cette puissance est généralement comprise entre 130 et 700 Nm. Il est donc important de choisir ce dispositif en fonction de l’usage que vous voulez en faire.

En effet, un bricoleur et un professionnel ne peuvent pas utiliser la même puissance d’appareil. Le premier en a besoin pour effectuer quelques travaux occasionnellement. Un couple moyen peut lui être utile. Par contre, le professionnel doit disposer d’un outil assez puissant pour faire face aux exigences du terrain. Celles-ci peuvent varier de la plus facile à la plus dure en quelques instants.

Comment fonctionne une visseuse à chocs ?

Cet outil fonctionne généralement comme une visseuse classique, mais avec une forte puissance. Elle dispose d’un moteur doté ou non de charbon qui tourne un axe achevé par un porte embout. La particularité avec cette machine c’est qu’elle ne s’arrête pas même devant un obstacle.

En effet, elle dispose d’un système de percussion qui se met en marche lorsque la vis rencontre un obstacle. Le fort couple associé à cette fonction la rend invincible face à n’importe quelle vis. Le carré d’entraînement sur l’appareil fonctionne grâce à une douille de choc ou d’impact. Ainsi, elle fonctionne tel un marteau-piqueur en cognant l’enclume placée sur le mandrin grâce à son ressort. Cette action permet à la vis de s’enfoncer aisément. L’utilisateur n’a plus besoin de déployer de la force pour réussir sa manœuvre.

Il faut ajouter que l’appareil perd une bonne partie de sa vitesse lorsqu’elle rentre en mode percussion. Sachez aussi que l’outil n’exerce pas d’effet couple sur l’utilisateur qui peut la manipuler d’une seule main.