Notre guide d’achat pour choisir la meilleure camera de recul

Tous les automobilistes le savent : les manœuvres en marche arrière peuvent être parfois très périlleuses surtout s’il faut se fier uniquement au rétroviseur. Pour pallier cela, l’installation d’une caméra de recul devient indispensable. Encore faut-il pouvoir choisir la meilleure parmi les nombreux modèles disponibles sur le marché ! Voici quelques critères de sélection pour être sûr d’acheter la meilleure caméra de recul.

Critères de choix : comment bien choisir sa caméra de recul ?

La réponse à cette question se trouve dans la prise en compte des éléments ci-après.

La qualité de la vidéo

À quoi cela sert d’avoir une caméra de recul si l’image renvoyée par celle-ci n’est pas nette ? Une caméra de recul doit être en mesure de fournir des vidéos claires et lisibles pour l’utilisateur. Le choix du type d’écran conditionne donc la qualité des images de la caméra. C’est dire que l’écran qui accompagne la caméra doit être idéalement de haute définition.

Il existe plusieurs variétés d’écrans d’affichage avec des résolutions faibles à élevées. Les meilleurs sont au nombre de trois : les écrans TFT, les écrans LCD et les écrans TFT LCD. Ces trois écrans offrent des vidéos de très fortes résolutions. Toutefois, les écrans TFT LCD se positionnent en haut du classement à cause de leur rendu plus net et plus précis. Ils sont certes plus coûteux, mais constituent un investissement de qualité sur le long terme.

Filaire ou sans fil

Le mode sans fil est le plus aisé et le plus rapide à installer. Il ne nécessite aucun câble pour relier l’écran à l’objectif situé à l’arrière du véhicule. Il fonctionne grâce à une connexion qui peut être obtenue de deux manières distinctes. Le conducteur a le choix entre l’achat d’une chaîne wifi qui sera rattachée à la caméra de recul. Il peut aussi choisir un système de diffusion adaptée aux smartphones. Ce mode d’installation présente cependant une limite importante spécialement en zone urbaine. La qualité de l’image est susceptible de se détériorer à cause des interférences.

Pour ce qui est du mode filaire, la mise en place de la caméra est plus difficile et pas aussi rapide que dans le cas précédent. Il a toutefois l’avantage de ne pas être perturbé par la fluctuation du débit Internet. La netteté des vidéos ici reste alors constante et fiable.

En fonction des spécificités de chaque mode, chaque automobiliste pourra choisir celui qui lui convient le mieux.

Types de connecteurs

Pour la protection des caméras, deux types de connecteurs sont utilisés : le connecteur de type aviation et le connecteur RCA.

Le connecteur de type aviation est le plus prisé des deux d’abord en raison de son bon rapport qualité-prix. Ensuite, il offre à la caméra de recul une importante durée de vie et des performances accrues. Ce connecteur est digne des plus grands professionnels. Grâce à lui, l’efficacité et la résistance à l’humidité de la caméra sont parfaitement assurées.

Le connecteur RCA par contre n’est pas étanche. La caméra de recul est donc plus exposée à l’humidité, ce qui accélère son usure et réduit son temps d’utilisation. En optant pour ce type de connecteur, l’automobiliste se retrouve dans l’obligation d’installer des barrières de protection contre la fraîcheur, ce qui engendre des coûts supplémentaires.

D’un point de vue réaliste, le connecteur RCA est déconseillé pour les caméras de recul.

La capacité de stockage

Cet élément est important car il s’agit en quelque sorte de la mémoire de la voiture. Les images enregistrées par une caméra de recul constituent des preuves irréfutables auprès des services de sécurité et d’assurance en cas d’accident. Pour mieux stocker les informations, les caméras de recul sont souvent dotées de deux types de mémoire. D’un côté la mémoire interne et d’un autre un stockage externe sur support électronique comme la carte mémoire, les DVD, etc.

Il faut savoir que la capacité de stockage d’une caméra de recul est tributaire de la résolution de sa vidéo. Autrement dit, des enregistrements à haute résolution auront tendance à consommer plus de mémoire. Ici, le choix est fonction du type d’usage que souhaite en faire le propriétaire. Toutefois, si l’utilisateur ne souhaite pas conserver les traces de ses déplacements, il n’est pas nécessaire d’être regardant sur le stockage.

La capacité de stockage n’altère ni la qualité ni le bon fonctionnement de la caméra de recul. Cependant, pour des raisons de sécurité, il est recommandé de privilégier des caméras de recul ayant une mémoire de stockage moyenne.

La résistance aux rayons UV

Le lieu d’installation des caméras de recul les expose continuellement aux aléas climatiques. Ces conditions ont inévitablement un impact considérable sur la durée de vie de la caméra. Dans le choix d’une caméra de recul, la résistance aux rayons UV ne doit donc pas être négligée. Le cas échéant, le risque est de se retrouver avec un gadget peu tenace face à la chaleur et à l’humidité. La conséquence directe est donc une durée d’utilisation réduite et par ricochet des coûts additionnels.

Une seule indication permet de s’assurer de la véritable résistance des caméras de recul aux rayons ultraviolets. Il s’agit de la norme de construction IP. Cette norme atteste en effet de la résistance de la caméra face aux rayons UV mais également face à la poussière. La norme IP, c’est aussi l’assurance d’une bonne étanchéité de la caméra et donc une résistance à l’humidité. Cependant, les chiffres suivant la mention IP doivent être supérieurs ou égaux à 67 (IP67 et plus) pour plus d'efficacité.

Les différents types de supports

Ils concernent le matériel d’appui des caméras de recul. Ils sont importants dans le choix d’une caméra de recul, car ils permettent d’installer la caméra et ses accessoires au meilleur endroit. Les supports concernent les voitures ne disposant pas de caméra de recul intégrée. Il existe donc des supports aussi bien pour la caméra que pour l’écran de visualisation.

En ce qui concerne la caméra, on distingue les supports plaques. Ceux-ci permettent d’intégrer la caméra à la plaque d’immatriculation du véhicule. À cet emplacement, le conducteur a une meilleure visibilité de l’arrière de la voiture. Il existe également des supports pour les pare-chocs arrière de l’automobile.

Pour l’écran, l’automobiliste doit vérifier la compatibilité avec les socles d’installation existant. Il aura le choix entre des supports à installer sur le pare-brise ou des pivots à intégrer au tableau de bord. Dans l’un ou dans l’autre cas, il faut choisir le support offrant la meilleure vision lors de l’installation.

Champ de vision de la caméra

Avant de choisir un kit de caméra de recul, il faut vérifier l'étendue du champ de vision offert par l’objectif. Le but de ce critère est d’avoir un excellent confort visuel et une visibilité complète de l’ensemble de l’arrière de la voiture. Cette disposition est un gage de fiabilité de la caméra mais aussi de sécurité et de sérénité dans la conduite. Ceci d’autant plus qu’elle donne un aperçu de tous les détails à prendre en compte dans les manœuvres arrières et en cas de collision avec d’autres véhicules.

Pour avoir donc un champ de vision bien large, il faut s’appesantir sur le degré de l'angle de l’objectif. À cet effet, il est vivement conseillé d’opter pour des caméras de recul dont l’angle de vue est supérieur ou égal à 120°. En dessous de cet angle, la vision reste limitée et peut devenir risquée pour le conducteur.

Les options

Il existe des critères optionnels qui peuvent être pris en compte dans le choix d’une caméra de recul. Ces éléments ne conditionnent pas pour autant la qualité de la caméra mais constituent des bonus de bonne performance.

Certaines caméras disposent de la fonction « vision nocturne » qui ne fournit pas souvent des images claires la nuit. Quitte à acheter une caméra de recul avec cette fonction, il vaut mieux qu’elle soit utile. Pour une vue de nuit performante, il faut tenir compte de la sensibilité de l’appareil qui est exprimée en LUX. Plus elle est faible, plus la caméra est performante. La présence d’un éclairage infrarouge LED est également un atout pour le mode nuit.

Les questions d’électricité méritent aussi une attention particulière. Pour plus de sécurité, il est recommandé de choisir une caméra de recul doté d’un stabiliseur de tension. Ce dernier permettra d’adapter le voltage de la caméra à la tension électrique de la voiture qui est en constante fluctuation

Conclusion

Le choix de la meilleure caméra de recul exige de passer en revue certains critères-clés pour un achat optimal et durable.