Notre guide d’achat pour choisir la meilleure souris verticale

Les souris classiques existent encore aujourd’hui et ont la prédominance du marché. Elles ne sont pourtant pas les plus pratiques et les plus confortables. Les souris verticales viennent rectifier les manquements des souris classiques. Elles offrent un meilleur confort et sont adaptées à l’utilisateur. Si vous vous demandez ce que vous avez besoin de savoir pour acheter votre souris verticale, vous êtes au bon endroit. On fait le point dans cet article.

Comment bien choisir sa souris ?

Plusieurs paramètres entrent en compte lorsque vous voulez choisir votre souris verticale. Il est important de les connaître afin de s’offrir la souris verticale la mieux adaptée à notre utilisation.

Le type de souris (filaire ou sans fil)

Vous disposez de deux choix concernant la connectivité de votre souris verticale : sans fil ou filaire.

Les souris sans fil présentent quelques contraintes. Elles sont plus lourdes parce qu’elles embarquent une batterie qui apporte un poids supplémentaire. De plus, l’autonomie peut être vue comme un inconvénient de l’utilisation des souris sans fil. En effet, leur seule source d’énergie étant la batterie qu’elles embarquent, il faudra parfois faire une pause pour la remplacer ou la charger.

Toutefois, il est important de noter que pour une seule charge, certaines souris offrent de nos jours une autonomie de près de 40 jours. D’autres proposent même la recharge en cours d’utilisation. L’évolution des souris tend à faire disparaître les manquements de la technologie sans fil. Vous avez donc le choix entre l’assurance d’une souris filaire et le gain de confort qu’apporte une souris sans fil.

Êtes-vous droitier ou gaucher

Si vous êtes ambidextre, ce critère ne vous poserait probablement aucun problème. Par contre, si vous êtes droitier ou gaucher, faites-y attention. Les souris verticales conçues pour un meilleur confort prennent en compte la latéralité de l’utilisateur. Ainsi, alors que vous êtes gaucher, il vous serait plus ardu d’utiliser une souris verticale destinée aux droitiers et inversement.

Soulignons cependant qu’il existe des modèles de souris adaptées, quelle que soit la préférence manuelle. Il s’agit des souris ambidextres. L’idéal serait toutefois d’avoir une souris conforme à sa latéralité pour une meilleure expérience utilisateur. Lors de l’achat de votre souris, faites attention à ce paramètre, car il est d’une grande importance.

Quelle est la taille de votre main ?

Plus grande est votre main et plus vous aurez de plaisir à utiliser les grandes souris. Les petites souris sont moins agréables d’utilisation pour les personnes ayant une plus large paume de main. Alors, compte tenu de votre main, choisissez une souris adaptée. Une souris verticale ou ergonomique parfaitement adaptée à la taille de votre main vous garantit une bonne expérience. Elle vous octroie une meilleure maniabilité et une plus grande liberté.

Plusieurs constructeurs proposent de nombreux modèles de différentes tailles. Si vous n’êtes pas en mesure de vous déplacer pour essayer les souris avant achat, voici comment vous pourriez vous y prendre.

  • Mesurer votre main : la mesure de cette dernière doit partir de la base de votre main jusqu’à la pointe du majeur.
  • Comparer la mesure aux standards : une fois la mesure de votre main obtenue, comparez-la à la caractéristique concernée de la souris.

Certains constructeurs la notent en longueur pendant que d’autres le font selon des lettres. Une souris de taille S est adaptée pour des mains de moins de 17 cm. Une taille M prend en compte les mains d’une longueur comprise entre 17 cm et 19 cm. Les mains dont la longueur est comprise entre 19 cm et 21 cm auront un meilleur confort avec une souris de taille L.

L’angle de préhension

Ce critère représente l’angle d’inclinaison entre la paume de votre main et la table sur laquelle est posée la souris. Cet angle étant de 0° pour les souris classiques, il varie entre 25° et 90° pour les souris verticales. En général, les souris verticales qui offrent une position naturelle sont celles qui confèrent un angle de préhension de 90°. Mais ceci est relatif.

Le plus important, concernant ce critère, lors de l’achat de votre souris est de vous assurer que vous exercez le minimum de pression sur la souris. Plus longtemps vous utilisez votre périphérique en exerçant une forte pression et plus rapidement vous vous épuisez. Ce critère de choix est primordial, voire crucial.

Avec un bon angle de préhension, vous réduisez les douleurs relatives à la posture de votre dos, de votre bras ou de votre poignet. Il en est de même pour les risques de tendinites, et de troubles musculo-squelettiques. L’objectif des souris verticales étant de vous donner le maximum de confort, il est important qu’ils vous permettent une utilisation naturelle dans la meilleure posture possible.

Est-elle programmable

L’utilisation d’une souris varie d’une personne à une autre. Alors que certaines personnes ont besoin de plus de 3 ou 4 fonctions, d’autres se contentent de 2. De quel côté êtes-vous ? Les souris verticales possèdent différentes touches programmables à la guise de l’utilisateur. Vous pourrez par exemple programmer un bouton afin que celui-ci vous permette d’afficher la loupe, de revenir en arrière ou de fermer une fenêtre.

Par ailleurs, la position des boutons compte. La souris verticale étant ergonomique, elle doit pouvoir s’adapter à l’usager. En effet, dans le cas où un bouton vous serait inaccessible pour une raison ou pour une autre, vous devriez pouvoir programmer un autre pour la même fonction. C’est là tout l’avantage des boutons d’une souris verticale programmable. Veillez à ce que la souris que vous achetez possède cette fonctionnalité.

La posture du poignet

La souris verticale permet de réduire les risques de tendinites et de troubles musculo-squelettique. Cela est dû au fait qu’elle réduit l’utilisation des muscles par rapport à l’usage des souris classiques. Elle permet une détente du poignet afin d’annuler la tension et la compression des tissus du poignet.

Il est donc important que la souris que vous achetez vous offre un bon confort de poignet. Cela passe par la posture qu’elle vous fait adopter lorsque vous la prenez en main. En effet, votre paume doit bien adhérer à la surface de la souris. Cette posture souple de votre paume permettra à votre poignet de ne pas subir de flexion.

Certains modèles de souris possèdent un avant-bras afin de vous épargner d’un appui sur une surface trop dure. Ils sont idéals pour conserver une bonne posture de votre poignet et lui éviter des flexions inutiles qui peuvent s’avérer néfastes. Assurez-vous que l’utilisation de votre souris sollicite le moins possible vos muscles et vous permet de conserver une bonne position.

Le poids de la souris

Plus lourde est la souris et plus grand est l’effort que vous fournissez lorsque vous la manipulez. Apparemment, le poids d’une souris est négligeable, certes. Mais attention, pour conserver de bonnes sensations au cours de votre utilisation, qu’elle soit longue ou courte, privilégiez les souris de moindre poids. Les souris moins lourdes vous confèrent une meilleure maniabilité et une plus grande liberté d’utilisation.

Le poids d’une souris est parfois fonction des avantages qu’elle offre. À titre d’exemple, comme cela a été mentionné un peu plus haut, une souris sans fil est plus lourde qu’une souris filaire. Elle doit ce surplus de poids à la batterie qu’elle embarque. Avec des souris légères, vous ne risquez pas de vite vous épuiser. Ils réduisent vos efforts.

En gros, il vous faudra simplement peser le pour et le contre. Concrètement, vous avez le choix entre une souris avec plus de fonctions qui est plus lourde et une souris minimaliste qui est toutefois légère. Faites l’option qui vous convient au mieux.

Le nombre de boutons

Comme notifié plus tôt, les souris avec plusieurs boutons vous permettent de configurer plusieurs fonctions afin de vous accorder un gain de temps. Cependant, il s’avère désagréable d’avoir plusieurs boutons si aucun d’eux n’est souple. Les boutons de votre souris doivent être doux et souples de sorte que vous n’ayez guère besoin d’exercer une forte pression avant de les actionner. Il en est de même pour la molette qui doit glisser naturellement. Son usage n’en sera que meilleur. Aussi, plus nombreux sont les boutons et mieux vous saurez adapter votre souris verticale à vos besoins.

Les questions fréquemment posées – FAQ

Pourquoi une souris verticale ?

Si vous vous demandez pourquoi choisir une souris verticale, gardez à l'esprit qu'elle est avant tout ergonomique et facile à utiliser. Son but est de prévenir ou d’atténuer les douleurs musculo-squelettiques. Sa constitution fait qu’elle est idéale pour les gestes répétitifs effectués devant un ordinateur. En effet, la forme, le poids et la position des boutons sont conçus de manière à réduire les risques de douleurs du canal carpien ainsi que les risques de tendinites.

Il est vrai que l'utilisation d'une souris vous habitue à adopter une posture. C’est pourquoi on parle de syndrome de la souris. Cette posture peut se matérialiser par un poignet cassé et posé sur le bureau, une main relaxe, des doigts toujours en l’air. Tout cela peut être contraignant et pénible. C’est justement là qu’intervient une souris verticale. Elle est très pratique pour un usage quotidien et répété. Elle a la capacité de faire disparaître toutes vos douleurs du poignet. Ainsi, on vous recommande de prioriser les souris verticales légères, confortables et ajustables.

Comment utiliser une souris ergonomique ?

Utiliser un ordinateur avec une souris ergonomique présente plusieurs avantages. En plus de vous soulager des douleurs musculaires, elle rend plus rapide et efficace l'exécution des tâches sur votre ordinateur. Son utilisation est également simple. C'est la raison pour laquelle nous vous donnons quelques recommandations pour une bonne utilisation.

Votre souris doit être toujours très proche du clavier. Une souris plus rapprochée vous aide en effet à diminuer la pression sur vos bras et sur vos épaules. De cette manière, vous êtes à l’abri des douleurs articulaires et musculaires.

Une autre astuce pour utiliser une souris ergonomique est le maintien d’une ligne droite. Il s’agit d’ajuster votre bureau et votre chaise de façon à retrouver un équilibre et une liberté dans les gestes. Aussi, ce dispositif est conçu avec cette capacité d'être utilisé avec les deux mains. Il est donc conseillé de varier la main d’utilisation. De plus, certaines souris possèdent des fonctions telles que : un bouton gauche et droit, une fonction de trackball ou forme manette. Ce sont des modèles hypersimples à utiliser.

Quelle marque de souris verticale ?

Quand vous décidez de passer à une souris verticale, il faut choisir un modèle qui puisse correspondre à vos attentes. Voici trois marques de souris verticales.

  • La souris verticale sans fil avec nano récepteur lumière LED JOYSPOT

Elle est à utiliser sans installation. Elle s’adapte facilement à tous les systèmes d'exploitation (Windows 7/8/10, Mac OS, Chrome OS, Linux). Elle procure une position naturelle pour le poignet. Elle est en plus silencieuse. Elle est très économique, car elle utilise des piles et possède un interrupteur ON/OFF.

  • La souris verticale rechargeable sans fil pour droitier ECHTPower

Elle est conçue uniquement pour les droitiers et soulage les douleurs musculaires et articulaires. Elle est dotée d’une technologie sans fil 2.4 GHz qui lui permet d’être stable et rapide à une distance de 10 m.

  • La souris optique verticale TM137U CSL- Computer

C’est un modèle sans fil équipé d’un récepteur USB 2.0. Elle est aussi équipée d'un capteur optique. Elle est confortable et très légère.

Quelle souris pour tendinite ?

Certaines souris sont conçues pour traiter des douleurs musculo-squelettiques. Leur forme et leur poids, la position de leurs boutons sont inventés pour atténuer les douleurs liées au canal carpien et les douleurs de tendinites aux doigts. On peut citer comme modèles de souris curatives :

  • La Evoluent Vertical 4
  • La Microsoft Natural 6000 sans fil
  • La souris ergonomique verticale 3M
  • La Trackball Logitech Wireless M570

Cependant, il existe des modèles de souris verticales qui n’ont pas la capacité de guérir ces douleurs, mais dont la notice le mentionne. C’est pourquoi il est important de se baser sur les caractéristiques d’une souris pour tendinite avant de faire tout achat. Il s’agit entre autres de l’ergonomie, du poids de la souris, des frictions entre la souris et les doigts.

Comment éviter le syndrome du canal carpien ?

Le syndrome du canal carpien est une maladie qui se caractérise par des engourdissements et des fourmillements dans les doigts. Les personnes atteintes perdent leur force musculaire au niveau du poignet et de la main. On peut toutefois éviter cette maladie en suivant des mesures préventives. En voici quelques-unes :

  • Relaxer les mains et les poignets fréquemment quand on fait un travail répétitif
  • Changer régulièrement de position et varier les mouvements d’une main à l’autre
  • Cesser d’utiliser la force pour appuyer un bouton surtout quand le corps est loin de l’ordinateur.
  • Éviter de forcer une touche dure pendant une longue période.
  • Éviter de garder les objets du bout des doigts : à pleine main, c’est toujours préférable
  • Éviter un contact permanent avec les appareils qui vibrent fortement
  • Se protéger avec des gants pour exécuter une tâche manuelle dans un endroit très froid.
  • Cesser de plier vers le haut quand on utilise une souris ergonomique.
  • Configurer la souris qui possède deux boutons pour que la partie droite soit la plus utilisée et l’index pour cliquer. C’est la position naturelle de la main
  • Se faire aider par un ergonome.
  • Se traiter en cas de symptôme ou manifestation des maladies pouvant entraîner le syndrome du canal carpien.

Comment traiter le syndrome du canal carpien d’une façon naturelle ?

Quand on est atteint du syndrome du canal carpien, on peut en atténuer les symptômes. Il existe des méthodes simples et naturelles pour traiter cette maladie. Nous vous proposons cinq solutions naturelles.

  • Le froid et les massages

La glace est connue pour ses vertus pour calmer la douleur sur des zones enflammées. Cependant, elle est aussi capable de décontracter les muscles et les tendons. Le froid ralentit aussi le flux sanguin. On peut donc poser la glace sur la partie affectée et la masser après.

  • Le repos

La meilleure manière de guérir de ce mal est le repos de vos doigts. Ainsi, pour ne pas aggraver les symptômes du syndrome du canal carpien que vous ressentez, prenez du temps pour vous reposer.

  • Les étirements

Vous avez la possibilité d'étirer vos doigts à plusieurs reprises dans la journée afin d'atténuer la pression sur le nerf médian.

  • Les attelles

Les attelles peuvent être portées pour maintenir les doigts bien allongés et pour soulager la pression. Il est préférable de les porter avant de dormir.

  • Les solutions anti-inflammatoires

Il existe des traitements anti-inflammatoires classiques. D'autres médicaments sont disponibles, mais prescrits par un professionnel de la santé. Il est donc conseillé de prendre conseil auprès d'un médecin pour une meilleure utilisation des médicaments anti-inflammatoires.