Notre guide d’achat pour choisir la meilleure scie

Quand il s'agit de faire un travail de coupe, la scie reste l'outil idéal. Peu importe le style de coupe ou le matériau à couper, vous trouverez toujours une scie qui fera l'affaire. Si vous ne connaissez rien en matière de scie ou si vous avez du mal pour vous faire votre choix, cet article vous guide pour choisir la meilleure scie.

Comment bien choisir sa scie ?

Quel type de scie ? (manuelle/mécanique)

C’est la première question à se poser quand on est sur le point d’acheter une scie. Le type de scie est important. C’est lui qui va orienter et rythmer le travail que vous voulez accomplir.

Il existe deux types de scie : les scies mécaniques et les scies manuelles.

Les scies manuelles sont des outils que vous allez faire fonctionner à la seule force de vos bras. Elles nécessitent des coups énergiques pour en venir à bout du matériau à couper. Cependant, elles sont peu lourdes, facilement transportables et très maniables. Elles conviennent pour de petits travaux ou pour le bricolage.

Les scies mécaniques rendent le travail beaucoup plus facile. Votre seule tâche est de les orienter là où vous voulez qu’elles coupent. Elles permettent d’obtenir des résultats beaucoup plus précis. Elles offrent l'avantage de réduire la durée du travail. On les utilise plus pour de grands travaux ou pour un usage plus professionnel.

En fonction du type de matériau que l'on va couper

Retenez que toutes les scies ne sont pas faites pour tous les types de matériau. Une fois de plus, c’est le problème auquel vous faites face qui déterminera votre choix.

Dans un premier temps, tous les types de scies tant manuelles que mécaniques sont capables de couper du bois. Ensuite quand il s’agit de faire des coupes sur des matériaux autres que le bois, il faut d’abord se renseigner.

Concernant les matériaux de construction comme les briques, le béton ou le carrelage, il faut opter pour les scies mécaniques. De plus, ce type de scie est efficace pour couper des métaux (acier, aluminium, fer, inox,…). Les scies manuelles sont recommandées plus pour le bois même si une scie à égoïne peut couper du béton (mais avec un risque élevé d’usure).

Notez que pour du bricolage où les matériaux utilisés sont tendres, il vaut mieux utiliser une scie mécanique. Les scies mécaniques conviennent plus à un usage professionnel.

Quel type de scie manuelle ?

Au cas où vous sentez qu’une scie manuelle est ce dont vous avez besoin, sachez qu’il existe environ 9 différents types :

  • La scie égoïne : c’est le modèle de scie le plus répandu. C’est également la scie la plus polyvalente d’entre toutes. Il est possible d’y fixer plusieurs types de dent différents.
  • La scie à dos : elle est utilisée pour faire des coupes d’angles précis (à 45 ou 90°). Sa denture est fine pour une coupe rapide.
  • La scie japonaise : cette scie est composée d’une lame souple à fine denture. Sa souplesse lui permet d’atteindre des endroits difficiles d’accès.
  • La scie à guichet : elle a l’allure d’une arme à feu. Sa lame est fine et rigide. Elle peut faire des trous.
  • La scie à chantourner : sa lame est en forme de U. on l’utilise pour des coupes circulaires.
  • La scie à araser : elle est principalement utilisée pour des travaux de finition.
  • La scie à bûches : comme le dit son nom, elle est destinée à couper les bûches. C’est l’outil préféré des bûcherons.
  • La scie d’élagage : sa principale raison d’être est l’élagage. Sa lame est très rigide.
  • La scie à cadre : c’est un vieux modèle de scie en forme de rectangle. La lame est l’un des côtés de ce rectangle.

Vous comprenez donc que chaque scie manuelle est destinée pour un usage précis.

Quel type de scie mécanique ?

Si c’est plutôt la scie mécanique qui vous tente, vous ferez votre choix entre :

  • La scie sauteuse : sa petite lame fait des mouvements de va-et-vient rapide pour de petites coupes droites ou circulaires.
  • La scie circulaire : elle est équipée d’une lame circulaire qui coupe grâce à des rotations très rapides.
  • La scie plongeante : c’est un modèle évolué de scie circulaire, mais ici, il est possible de faire avancer la lame pour changer la profondeur de coupe.
  • La scie à onglet : c’est l’instrument à utiliser pour obtenir rapidement des coupes à angles précises.
  • La scie radiale : elle est pareille à la scie à onglet. Cependant on l’utilise plus pour de plus grosses pièces.
  • La scie à chantourner : elle permet de réaliser des coupes très précises comme des pièces de puzzle.
  • La scie à ruban : elle ne demande aucun effort à son utilisateur. Il ne reste à celui-ci qu’à mettre sa pièce en contact avec le ruban et le tour est joué.
  • La scie sabre : c’est la version mécanique de la scie égoïne.
  • La scie sur table : elle accueille sur sa table les pièces de bois que vous voulez couper. On l’utilise en général pour des travaux de grande envergure.
  • La scie cloche : elle est un accessoire à fixer sur une perceuse. Elle sert à faire des trous.

La maniabilité

La maniabilité est un critère très important pour le choix de votre scie. Votre scie doit se laisser manipuler pour que vous puissiez travailler facilement. Optez pour celle qui vous convient le mieux en essayant les différents types.

Les scies manuelles sont généralement plus pratiques que les scies mécaniques. Elles sont plus petites. Elles tiennent toutes dans la main (à part certaines scies à cadre). Cela les rend donc plus maniables et moins encombrantes. Du fait qu’elles tiennent dans la main, elles sont facilement transportables.

Cependant, les scies mécaniques ne sont pas difficiles d’utilisation. Elles facilitent plus le travail de coupe. Elles ne sont pas toutes très volumineuses et les plus grandes d’entre elles sont à installer de façon fixe et disposent de tables ou planches de travail pour recevoir le bois.

Alors, que vous optiez pour une scie manuelle ou une scie mécanique, la maniabilité est toujours au rendez-vous.

Le poids

Un autre conseil essentiel est de vous intéresser au poids de votre scie. La grande majorité des travaux de coupe nécessite que vous teniez la scie dans vos mains. Choisissez une scie pas trop lourde. Le travail de coupe est déjà fatigant en lui-même, il serait dommage de le compliquer plus avec une scie aux allures d’haltères. Dans le cas des scies manuelles qui sont toutes portables, vous devez en choisir une que vous serez capable de tenir pendant un temps relativement long. Quant aux scies mécaniques, elles ne sont pas toutes portables. Celles qui ne sont pas du tout portables disposent de tables pour la coupe et pour celles qui le sont, n’hésitez pas à faire un tour en magasin pour les essayer. Il faut retenir dans tous les cas que les scies mécaniques sont plus lourdes que les scies manuelles. Ces dernières ressemblent juste à de grands couteaux.

Les lames

Qu’il s’agisse d’une scie manuelle ou d’une scie mécanique, l’élément principal est la lame. C’est pour pouvoir l’utiliser qu’on achète une scie. Le choix de la lame est en fonction du travail à réaliser, mais surtout du temps qu’on veut consacrer à la coupe.

Concernant les types de travaux, disons que si vous travaillez sur une pièce qui contient des espaces difficiles d’accès, une scie à lame souple ou de taille fine (mais rigide) est conseillée.

Pour des coupes qui nécessitent une grande précision, la petite lame rigide de la scie à chantourner mécanique est l’idéale.

Si vous voulez vous attaquez à un gros tronc d’arbre échoué sur votre chemin ou le tronc de votre sapin de Noël, il vous faudra une lame à grosse dent.

Le type de lame affecte le temps de coupe. En général, une lame à grosses dents permet une coupe rapide mais grossière et une lame à petites dents permet une coupe nette, mais requiert plus de temps.

Conclusion

Vous avez à présent toutes les connaissances nécessaires pour acquérir la meilleure scie qui répondra le mieux à vos besoins.