Notre guide d’achat pour choisir la meilleure machine à soda

Le soda est une boisson sucrée très prisée. Le taux d’alcool y est presque inexistant, faisant de cette boisson l’une des préférées et recommandées aux enfants. Au lieu de se rendre nécessairement au supermarché pour s’en procurer, il est maintenant possible de faire soi-même son soda à domicile en s’offrant une machine à soda. Cette machine fait un plein succès en Allemagne et dans les pays nordiques avec une expansion de plus en plus grande en France.

Elle est très facile à utiliser et permet de se faire du soda à n’importe quel moment. Toutefois, avant d’acquérir sa machine, il est important de tenir compte de certains critères très importants afin d’en tirer les meilleures performances et pour une longue durabilité. Ce petit guide vous présente les critères dont il faut tenir compte pour bien choisir sa machine à soda.

Critères de choix : Comment bien choisir sa machine à soda ?

La machine à soda est une révolution technologique. Fabriquer sa propre boisson gazeuse de soda à domicile est plus un plaisir qu’un luxe aujourd’hui. Cette machine est aussi un moyen qui permet de réduire la consommation de sucre des enfants. En effet, faire vous-même votre soda, c’est contrôler la quantité de sucre qui y est mise, ce qui n’est bien évidemment pas possible lorsque la boisson est achetée dans le commerce.

L’appareil est encore nommé machine à gazéifier. La machine est disponible sur le marché à des prix variés, avec des fonctionnalités différentes et sous de nombreux modèles. Les critères les plus importants à prendre en compte pour effectuer le bon choix sont au nombre de 6.

La consommation d’énergie

Il ne sert à rien de s’offrir une machine pour se faire plaisir et d’avoir ensuite à payer des frais d’électricité exorbitants. Le plus souvent, les utilisateurs s’offrent cette machine pour dépenser moins en achat de soda. La consommation excessive d’énergie témoigne souvent d’une performance médiocre ou d’une mauvaise qualité du moteur. Il est donc important de tenir compte de cet aspect avant d’opérer son choix.

Ainsi, il faut opter pour une machine dont la consommation d’énergie est moindre. La consommation en gaz doit en être de même. La consommation élevée d’électricité ou le changement fréquent des ballons de gaz amènera à se débarrasser très tôt de l’appareil. Il faut donc bien se renseigner chez son acquéreur.

Niveau de gazéification

Chaque modèle de la machine à soda renferme ses spécificités. Plus la machine offre de niveaux de gazéification, plus elle offre une meilleure boisson. Il est donc important de choisir une machine qui offre le plus de niveaux de gazéification possible. C’est aussi pour des raisons de commodité.

C’est aussi un moyen pour se fabriquer d’autres types de boissons gazeuses. Il faut noter aussi que plus il y a de niveaux de gazéification, plus important est le prix d’achat. Vous pouvez donc opter pour un appareil moins cher avec un ou deux niveaux de gazéification, mais en vous assurant du fait qu’il dispose d’une bonne puissance. Dans ce cas, nul besoin d’avoir à dépenser beaucoup pour avoir une bonne machine à soda.

Concentrés compatibles

Les modèles de machine à soda disposent des concentrés et des recharges qui leur sont adaptés. Ainsi, certains modèles offrent plus d’options que d’autres. Il faut donc opter pour les modèles qui offrent le plus d’options sur les concentrés et les recharges. Lorsque plusieurs options sont disponibles, il est plus facile de trouver ses concentrés et recharges sur le marché.

Il faut accorder une attention particulière au choix des concentrés compatibles à la machine à acheter. À chaque modèle conviennent des concentrés donnés, et on est souvent amené à en acheter. Il faut bien choisir alors ses concentrés en demandant conseil au vendeur, à des professionnels ou en faisant les recherches adéquates sur internet. Aussi, le prix des concentrés ne doit pas non plus être négligé puisqu’on en achète souvent. Il faut donc opter pour des concentrés moins chers, mais de qualité. Il en va de la qualité des boissons à produire.

Design

Beaucoup s’étonneront que le design soit parmi les critères de choix, mais il occupe une place importante. Il faut donc en tenir compte avant de choisir son appareil. Il ne faut pas uniquement miser sur les performances. Il faut aussi accorder une attention particulière à l’esthétique et l’aspect physique de l’appareil. Lorsque la machine est achetée, elle doit rester dans la cuisine qui est un endroit qu’on fréquente chaque jour. Il est important d’avoir du plaisir à regarder son appareil en se rendant dans la cuisine. Cet aspect permet aussi d’avoir assez de plaisir à utiliser son appareil.

Les premiers modèles mis sur le marché n’étaient pas très agréables à voir. Les derniers modèles quant à eux mettent en évidence un bon design et une meilleure performance. Lorsque la machine est peu esthétique, il y a de fortes chances qu’elle ne soit pas très performante ou récemment fabriquée. Il faut donc opter pour la puissance et la beauté en choisissant un bon coloris qui s’adapte à vos goûts, mais aussi à la décoration de votre cuisine. Il existe aujourd’hui des modèles très beaux haut de gamme avec une finition de qualité, faite avec de l’aluminium brossé.

Les types de bouteilles

Il faut veiller à prendre une machine fournie avec des bouteilles. Ces bouteilles sont le plus souvent en plastique ou en verre. Pour les bouteilles en plastique, il faut se renseigner s’il est possible de les passer au lave-vaisselle pour évaluer la facilité de nettoyage. Il faut également vérifier si le plastique est sans Bisphénol A. Ce composé est cancérigène et donc très dangereux pour la santé. Lorsqu’un organisme fragile entre en contact avec ce composé, les conséquences peuvent être lourdes.

Les bouteilles en PET sont souvent sans ce composé, mais ne peuvent être passées au lave-vaisselle. Il est aussi important de tenir compte du volume de liquide que les bouteilles peuvent contenir. Une bouteille avec une capacité suffisante permet de faire une grande quantité de boisson et de n’avoir pas à faire le plein fréquemment. Enfin, il faut choisir des bouteilles compatibles à la machine achetée. De plus, les bouteilles doivent aussi être facilement accessibles sur internet et dans le marché.

Accessoires en plus

Les machines à soda sont livrées avec des accessoires en plus. Si le prix de la machine est bas, il faut s’attendre à avoir moins d’accessoires ou un strict minimum. Comme exemple, il y a certaines machines qui sont juste livrées avec une seule bouteille. En comparant les offres, les acheteurs préfèrent souvent prendre des machines plus chères pour avoir plu d’accessoires. Ainsi, ils peuvent avoir assez de bouteilles et des recharges de gaz. Un moyen efficace pour économiser. Lorsqu’on n’achète pas sa machine avec plusieurs accessoires, on se voit plus tard contraint d’acheter les accessoires en détail dans le marché, ce qui revient le plus souvent cher.

Conclusion

Pour s’offrir sa machine à soda, il est important de ne pas négliger les critères évoqués dans ce guide afin de faire le bon choix.

Les questions fréquemment posées – FAQ

Où trouver des recharges de gaz pour la machine à soda ?

Si vous faites face à une pénurie de gaz pour votre machine à soda, alors vous devez vous tourner vers Sodastream. C’est une entreprise israélienne experte dans la fabrication et la commercialisation des machines à soda. Voilà la première possibilité pour recharger la bouteille de gaz de votre machine à soda.

S’il n’y a pas de magasins ou de distributeur exclusif de cette marque dans votre ville, vous devez alors vous tourner vers les sites d’achats en ligne comme Cdiscount ou Amazon afin de passer votre commande de bouteille. Dans les heures qui suivent, une nouvelle bouteille déjà rechargée vous sera livrée.

Comment mettre la bouteille de gaz ?

Il faut d’abord mettre la bouteille de gaz sur la machine à soda. Il faut ensuite la visser doucement à l’adaptateur de recharge. La deuxième étape est l’ouverture progressive du robinet d’arrêt de la machine pour la libération de l'air. Puis, vous devez mettre du gaz dans le cylindre de la machine en tournant le bouton de vanne dédié à cet effet.

En moins de trente (30) secondes, le cylindre sera rempli de CO2 et vous devez le fermer en tournant à nouveau le bouton de la vanne d’arrêt. La prochaine étape consiste alors à la libération du gaz résiduel présent dans le cylindre.

Pour cela, vous devez ouvrir la vanne de purge/vidange. Vous devez finalement dissocier l’adaptateur de la bouteille de gaz. La fermeture de la valve présente sur la bouteille de gaz est la dernière étape de ce processus. A la fin du processus, vous devez vous assurer qu’il n’y a pas de fuite de gaz.

Comment savoir s’il n’y a plus de gaz ?

Il y a plusieurs manières de savoir si le gaz dans le cylindre est fini. Après une pression sur le bouton du cylindre, il est possible de ne voir aucun signe de débit de gaz. Pour vérifier que vous ne vous êtes pas trompé, il faudra presser une deuxième fois. Toutefois, cette fois-ci, si la bouteille est vraiment vide, le bouton restera enfoncé et vous aurez beaucoup de mal à le faire remonter. Quant au cylindre, il laissera entendre de petits bruits en signe de crachotement pour dire qu’il est vide et qu’il n’y a effectivement plus de gaz.

Comment doser le gaz dans la machine à soda

Pour doser le gaz dans votre machine à soda, ce n’est pas du tout compliqué. Il faut en premier lieu s’assurer que la buse blanche de la machine a une bonne partie dans de l’eau. Si tel est le cas, il ne vous reste qu’à exercer une pression continue sur le bouton « gazéification ». Dès que vous arrêtez la pression, vous verrez la machine soda faire du bruit. Cela signifie que l’eau a été gazéifiée à un degré raisonnable. Dès lors, ouvrez le bouchon de « dosage » et renversez-y le sirop de soda. Ne jamais oublier cette ultime étape.

Comment faire son propre soda ?

Il faut savoir que faire son propre soda requiert un peu d’attention car il ne faudrait pas concocter une boisson qui pourrait avoir des incidences sur l’estomac et partant sur votre santé. Ceci dit, dans un premier temps, il faut avoir en sa possession du jus de citron frais, de l’eau gazeuse, de l’huile essentielle de citron et environ 10 cl de sirop de canne.

Le mélange de tout ceci permettra d’avoir un litre de soda. Vous pouvez aussi augmenter la quantité d’ingrédients pour avoir plusieurs litres de boisson. Après cela, il faut ajouter une part raisonnable de sucre pour éviter le diabète par exemple. En ce qui concerne les parfums et le goût (menthe, fraise etc.), tout est laissé à votre appréciation. Dès que le mélange homogène est obtenu, vous devez remplir les bouteilles d’eau plate (il faut absolument éviter de l’eau chaude) avant de les placer dans un réfrigérateur.

Quelque temps après, au cas où vous auriez besoin de soda, vous devez raccorder la bouteille contenant le liquide à votre machine à soda. Vous pressez seulement sur le bouton de l’appareil pour voir la quantité de boisson souhaitée.

Quand changer la bouteille ?

Il faut changer l’ancienne bouteille lorsque sa date de péremption arrive à échéance. Elle sera remplacée par une nouvelle bouteille qu'il faudra placée de manière verticale sur la machine. En effet, les bouteilles sont généralement sous une haute pression lorsqu’on y ajoute du soda. Il est formellement interdit d’utiliser celles qui sont déjà périmées car votre santé peut en partir. Ce n’est pas non plus la peine de la garder en vue de la réutiliser plus tard, vous n'arriverez qu'à vous empoisonner!

Il faut aussi changer la bouteille quand celle-ci est abîmée ou tordue. Sachez qu’une bouteille dans un tel état peut être dangereuse pour vous et pour la machine à soda dont certaines pièces ne supportent pas d’être mouillées. Par ailleurs, elle pourrait exploser à cause de la pression.

Où trouver des concentrés ?

Avant toute chose, il faut dire que les concentrés sont un type de boisson contenant une forte dose d’ingrédients originels dont on se sert pour préparer des sodas. On trouve donc ces concentrés parmi les produits de la société israélienne Sodastream qui en commercialise plusieurs types dans le monde.

Nous avons le concentré sirop saveur limonade de 500 ml qui est de couleur verte. Il est sans sucre et sans aspartame. On l’utilise pour préparer au moins douze (12) grandes bouteilles de soda.

Nous avons aussi le concentré sirop coca sans sucre dans un petit flacon de demi-litre. Il est également de couleur verte et permet de préparer douze (12) litres de soda. C’est un produit pur qui ne contient pas de calorie ni d’arôme artificiel. Le concentré sirop coca ne contient pas non plus de conservateur ni d’aspartame. Ce qui veut dire qu’un soda à base de sirop de coca peut être consommé par des hommes bien portants et des malades sans craindre pour leur santé.

On a le concentré saveur mojito. C’est encore un produit de la société israélienne. Ce concentré est sans aspartame ni d’alcool. Il peut remplir jusqu’à douze (12) bouteilles de soda.

Quelle dose mettre de concentré dans sa machine à soda ?

À l’achat du concentré, un bouchon vous est remis pour mesurer la bonne quantité. Ce bouchon a trois (3) petites barres qui représentent divers niveaux de dosage. Quand le bouchon est plein, il est réservé pour une bouteille de boisson. Si le niveau du concentré se trouve au premier trait du bouchon, cela signifie qu’il est réservé pour un verre de soda.

Le niveau 2 est conseillé pour 0,5 litre de soda et le troisième et dernier niveau est idéal pour donner du goût à un litre de boisson. Toutefois, il faut savoir que l’usage du bouchon doseur est une recommandation faite à titre indicatif. Cela veut dire que vous pouvez mettre ce conseil en pratique tout comme ne pas le faire. Dans ce cas, cela revient au fait que le meilleur dosage reste à l’appréciation de l’utilisateur.

Quels sont les meilleurs parfums de concentré ?

Il existe plusieurs types de parfums de concentré de soda. On peut nommer 7up, 7up free, Pepsi, Pepsi max, Cola sans sucre, limonade. Il y a même des duos (combinaisons de plusieurs concentrés) pour vous offrir le meilleur parfum qui soit.

Il y a même des sirops bio (Sirop Bio Rhubarbe, Sirop Bio Citron Vert, sirop Bio Cassis). Ils offrent une odeur agréable et une saveur irrésistible à votre soda. Tous ces parfums sont vendus dans des centres commerciaux si vous avez envie d’en acheter.

Vous pouvez opter pour l’invention d’autres parfums selon vos goûts en mélangeant plusieurs saveurs.

Comment nettoyer sa machine à soda ?

Il faut commencer par le nettoyage de la surface de la machine à soda. C’est facile et vous n’aurez pas besoin d’aide extérieure pour pouvoir le faire. Imbibez un chiffon propre d’un peu d’eau et utilisez-le pour la nettoyer.

Il est recommandé de verser de l’eau chaude (plus de 100°C) sur l'appareil afin de solidifier ses composants. La machine à soda doit être bien nettoyée pour qu’à la longue elle ne produise pas une boisson de mauvais goût et de qualité douteuse. Si vous négligez son entretien, l’appareil peut vous lâcher après seulement quelque temps.

La machine à soda peut dégager une odeur peu agréable à cause des combinaisons des saveurs. Il revient alors d’utiliser de l’eau de javel pour la désinfecter en profondeur. Les buses sont des accessoires de votre machine qui doivent être nettoyés quotidiennement à l’aide d’eau chaude. Vous devez dévisser soigneusement la buse du pistolet avant son nettoyage.

Faites de même pour tous ses autres accessoires. Il est également conseillé de laisser le pistolet de la buse dans de l’eau bouillante pendant au moins une minute afin de le désinfecter en profondeur. Une fois sorti de l’eau, le pistolet doit être essuyé avec un tissu très propre pour ne pas l’infecter à nouveau.

Outre la buse, il y a aussi les connecteurs qui nécessitent une bonne cure. Déversez-les dans de l’eau chaude pendant un bon moment puis retirez-les. Il faut les essuyer aussi avec un tissu propre.

Vous pouvez opter enfin pour un entretien préventif de votre machine à soda. Il s’agit, en effet, de s’attacher les services des professionnels qui le feront à votre place. Ils feront un entretien en profondeur de votre machine. C’est une option à envisager si vous n’avez pas la capacité ni la qualité pour entretenir votre engin.