Notre guide d’achat pour choisir la meilleure machine à pain

La machine à pain est l'outil qu'il vous faut pour faire vos propres pains. Avec elle, vous n'avez plus besoin d'attendre les heures d'ouverture de la boulangerie. Vous pouvez aussi dire adieu aux files d'attente interminables. Toutefois, vous devez choisir le meilleur modèle qui conviendra à vos besoins. Voici nos conseils pour vous décider.

Critères de choix : Comment bien choisir sa machine à pain ?

De nombreuses entreprises se sont spécialisées dans la production de machines à pain. Elles produisent chacune plusieurs modèles différents allant du bas de gamme aux appareils de luxe. La machine à pain est généralement composée d'une cuve recouverte d'un matériau anti-adhésion.

Cette cuve est équipée d'une ou de plusieurs hélices en métal qui servent à mélanger les ingrédients. Devant la multitude d'offres qui vous seront proposées, il peut être difficile de faire un choix. Cependant, il existe des critères pour vous aider à obtenir le meilleur appareil.

La capacité de la cuve

La cuve est la pièce principale de la machine à pain. C’est elle qui va contenir l’élément que vous voulez cuisiner. Pour la cuisine, vous y verserez différents ingrédients comme de la farine ou des pâtes. La machine se chargera elle-même de faire le pétrissage.

Pour obtenir de meilleurs résultats, certains modèles de machine à pain possèdent à eux seuls deux mélangeurs. Cela s’avère plutôt efficace si vous avez beaucoup de mets à cuisiner en très peu de temps. Dans le cas contraire, un seul mélangeur est largement suffisant.

La capacité de la cuve est un critère de choix important. La plupart des machines à pain ont des cuves d’une capacité variant entre 0,5 et 1,5 kg. Si vous avez une famille nombreuse, l’idéal serait d’avoir une machine avec une grande contenance. Ce choix vous permettra de pouvoir cuire la nourriture pour tout le monde en une seule tournée. Notez aussi que capacité et puissance doivent aller de pair.

La puissance

La puissance des machines à pain disponibles sur le marché est de 500 W pour les plus petits modèles. Une puissance de 1 600 W est affectée aux modèles utilisés par les professionnels. Les avantages à utiliser un appareil puissant sont la rapidité et la grande capacité de cuisson. Les machines les plus puissantes sont généralement utilisées dans les restaurants ou les boulangeries.

Il faut aussi savoir que plus votre machine à pain est puissante, plus votre consommation d’énergie augmentera. Ce choix a donc des répercussions sur vos factures d'électricité. Pour éviter cette situation préjudiciable, il est conseillé d’acheter des modèles de 650 à 780 W au maximum avec un voltage de 650. Rassurez-vous, leur faible dépense en énergie n’affecte nullement leurs performances.

Les options (réglages de poids/niveau de dorage/maintien au chaud/départ différé)

Au-delà de la capacité et de la puissance de la machine à pain, il faut aussi se pencher sur les options dont elle dispose. Les meilleurs appareils proposent des possibilités très intéressantes.

  • Le réglage de poids

Cette option vous permet de commander à votre machine le poids exact de l’élément que vous voulez cuisiner. à ce titre, vous pouvez ordonner à votre machine de vous cuire un pain d’exactement 500 grammes par exemple.

  • Le niveau de dorage

Comme son nom l’indique, cette option vous permet de contrôler le niveau de dorage de votre cuisson. Elle offre ainsi la possibilité d'une boulangerie sans dorure. A contrario, vous pouvez profiter de pains très doré.

  • Le maintien au chaud

Un peu comme avec un microonde, la machine à pain va permettre de maintenir une chaleur constante sur votre cuisson. Cette fonctionnalité influence grandement le résultat final.

  • Le départ différé

Si après le pétrissage par exemple vous voulez patienter un moment avant la cuisson, cette option vous permet de le faire. Vous avez donc la possibilité de varier vos menus à votre convenance.

Les programmes (pains standards/sans gluten/brioche/cakes/pains au fromage/pâte à pizza)

Une machine à pain intègre différents programmes de cuisson. Un programme est un ensemble de tâches à accomplir pour cuire tel ou tel plat. En général, les programmes que proposent les machines à pain sont nombreux. Le programme commun à toutes ces machines est le pain. Celui-ci se décline en plusieurs sous programmes dont le pain standard. En plus de ce dernier, il y a un programme pour faire du pain au fromage par exemple.

Il existe aussi des programmes pour cuisiner des brioches aussi bonne que celle de la boulangerie ou des cakes. Rappelons aussi que la machine à pain peut servir à faire tous les types de pâtes en plus de la pâte à pain. Vous pourrez facilement l’utiliser pour faire une pâte à gâteau ou même de la pâte à pizza.

En dehors des nombreux programmes disponibles, certains modèles de machine à pain permettre d’enregistrer vos propres programmes pour faire du pain sans gluten.

Une ou deux cuves ?

Il existe des machines à pain comportant une seule cuve et d’autres avec deux cuves. Imaginons que vous soyez pris par le temps et que vous devez produire une grande quantité de pain. Une machine à pain avec deux cuves serait l’instrument idéal. Avec elle, vous produirez deux fois plus de pain. De plus cette opération vous prendra deux fois moins de temps.

il faut savoir que votre consommation d’énergie dépendra du choix que vous ferez. Étant donné que chaque cuve aura son propre mélangeur, il faudra multiplier par deux la dépense d’énergie. Quel que soit le type de machine à pain pour lequel vous optez, il sera équipé d'un hublot sur son couvercle. À travers ce couvercle, vous pourrez suivre la cuisson de votre pain. De plus elles disposent d'une minuterie de cuisson et d'un écran LCD de contrôle.

Le poids

Le poids de la machine est un critère de taille. Les machines à pain sont pour la plupart très volumineuses. plus elles ont une grande capacité, plus elles sont grandes. Ces machines à pain savent très bien se faire remarquer. Elles prennent beaucoup de place dans la cuisine. Cependant, pour l’entretien de votre cuisine, vous pourrez avoir envie de les soulever ou les déplacer.

Cette tâche sera plus aisée si vous possédez une machine qui se laisse prendre facilement. sinon, tout ceci se transformera en une véritable séance de musculation. Vous trouverez en vente des machines à pain aux poids très variés. Pour cette raison, il est difficile de donner une estimation précise du poids idéal. Cependant, pour les plus petites machines à pain, attendez-vous à un poids tournant autour de 3 kg.

En résumé

La machine à pain est un bon allié pour cuisiner de bonnes pâtisseries qui n'ont rien à envier à la boulangerie.

Les questions fréquemment posées — FAQ

La machine à pains suscite de nombreuses interrogations en raison de son utilisation et de son entretien. Voici les questions les plus pertinentes sur le sujet.

Quelle est la meilleure farine pour machine à pain ?

Pour réaliser un excellent pain, la farine est un élément de premier choix. Chaque type de farine dépend de la proportion de farine contenue, mais aussi des minéraux présents. Ainsi, 100 grammes de cendres de blé sont évalués à la pesée. La farine avec une proportion de cendres plus basse possède une meilleure pureté et un éclat plus net. Divers types de farines sont disponibles pour les machines à pain. Parmi ceux-ci, on peut citer :

  • La farine Type 45.
  • La farine Type 55.
  • La farine Type 65.

Ces trois premiers modèles sont qualifiés de farines blanches. On distingue également :

  • La farine Type 80 ou farine bise.
  • La farine Type 110 ou modèle semi-complet.
  • La farine Type 130 ou farine complète.
  • La farine Type 150 qui est la farine intégrale.

Ces différentes catégories de farine ont des effets divers sur la santé.

Quelle est la meilleure farine pour la santé ?

La farine de petit épeautre est une excellente solution pour la fabrique de pain. C’est un choix idéal pour une consommation intéressante tout en préservant la santé. L’épeautre est une forme de blé travaillée pour un meilleur résultat. Cette céréale regroupe les acides aminés dont a besoin l’organisme pour son fonctionnement. Ils sont au nombre de huit. De plus, la farine de petit épeautre contient des vitamines B et E.

À défaut du petit épeautre, le sarrasin est un bon substitut pour la santé. La farine de sarrasin possède d’excellentes propriétés antioxydantes et contient des fibres. De plus, c’est un bon recours pour une digestion facile. Le bien-être de l’organisme est donc renforcé grâce à la consommation du sarrasin.

Enfin, les farines de seigle et de riz peuvent être des options intéressantes. Leurs très faibles concentrations en gluten en font une bonne solution pour la santé. La farine de seigle possède des vertus antioxydantes. Celle de riz permet une bonne rétention des métaux lourds.

Quelle est la différence entre la farine type 45 et 55 ?

Les farines sont généralement classées selon le taux de raffinage. Parmi les différentes catégories de farine de blé, les farines T45 et T55 sont souvent utilisées. Tout d’abord, la farine T45 se caractérise par sa pureté et sa couleur. On l’appelle ainsi la farine blanche. Elle est idéale pour la réalisation de pâtisseries. La farine T55 est également une farine blanche. On l’appelle aussi la farine de gruau. Elle est dotée d’une bonne élasticité en raison de sa teneur en gluten (environ 10 à 12℅).

De plus, ces farines se différencient par les spécialités auxquelles elles conviennent. Par exemple, la farine T45 sera parfaite pour réaliser les pâtes feuilletée et briochée. Elle est idéale pour réaliser une pâte à crêpe. À l’inverse, la farine T55 est adaptée pour la réalisation de pizza et de pâte brisée.

Sur le plan de la pâtisserie, la farine T55 est recommandée pour la confection de gâteaux. Elle permet aussi de réaliser des pains blancs. Par contre, la farine T45 ne sera pas adaptée pour la confection de pains. Toutefois, cette farine permet de confectionner tout type de gâteau. Pour les pâtisseries fines et les viennoiseries, elle conviendra absolument.

Comment nettoyer le fond d’une machine à pain ?

Comme tout équipement, la machine à pain nécessitera un entretien. Ainsi, le processus du nettoyage du fond de l’appareil sera utile et peu complexe. Pour débuter, il faudra procéder au démoulage de l’appareil. La lecture du manuel d’emploi sera une première étape nécessaire pour y parvenir. Par la suite, il faudra vider le bac des particules encombrantes.

Le détachement des batteurs de la machine à pain sera l’étape suivante. Vous pourrez ainsi procéder au nettoyage proprement dit du bac. Celui-ci nécessitera l’utilisation de liquide vaisselle et d’éponge. Il peut toutefois s’effectuer à travers le lave-vaisselle. Le lavage du bac devra être doux pour éviter d’éventuelles rayures. Un bac rayé perd son efficacité d’action.

Une fois cette étape correctement effectuée, le nettoyage des batteurs sera de mise. Pour y arriver, il faudra les laver correctement. Un recours au lave-vaisselle sera aussi envisageable. Ensuite, un séchage correct sera effectué une fois les batteurs lavés. Tout au long du nettoyage, il faudra préserver les éléments électriques de la machine à pain.

Quelle puissance pour une machine à pain ?

La puissance est un critère important dans le choix d’une machine à pain. Pour cause, c’est d’elle que dépend la rapidité de cuisson du pain. Le paradoxe avec la puissance est qu’elle augmente généralement le coût énergétique de l’appareil. Les puissances des machines à pain varient entre 500 et 1 600 watts.

Les appareils de 500 watts offriront une excellente économie d’énergie à l’utilisateur. Toutefois, la performance de ces modèles est relativement faible vis-à-vis des autres machines à pain. Elles sollicitent assez le moteur dans la cuisson du pain. Ceci entraîne une durée plus importante du temps de préparation du pain.

Les appareils de puissance intermédiaire sont pratiques pour une préparation normale du pain. La consommation énergétique est moyenne avec ce type de machine. Enfin, les machines à pain de 1 600 watts sont les plus puissantes du marché. Ce sont généralement des machines professionnelles. Elles offrent une grande efficacité associée à une bonne longévité de l’appareil. Le tout avec une préparation de pain en un temps record.

Comment ça marche une machine à pain ?

Le principe de fonctionnement d’une machine à pain repose sur plusieurs éléments. Dans un premier temps, de l’eau devra être présente. Ensuite, les ingrédients nécessaires à la cuisson du pain seront collectés. Ils seront assemblés alors dans un seau à pain. La prochaine étape est le mélange de ces derniers à l’aide d’une structure appelée l’hélice. L’action de l’hélice est régulière jusqu’à l’obtention d’une pâte.

Elle se charge ensuite du malaxage de cette dernière toujours à un rythme constant. L’hélice interrompt ensuite spontanément son action afin de laisser gonfler la pâte. Une fois ceci fait, la méthode cuisson sera enclenchée pour finaliser la préparation. La cuisson définitive du pain sera notifiée par un bip de la machine. Après cette notification, votre pain est prêt pour la consommation.

Comment faire du pain comme chez le boulanger ?

Pour la confection d’un pain comme chez le boulanger, trois étapes seront nécessaires. Tout d’abord, le moule devra être rempli par de l’eau et de la levure. Ce mélange sera complété par la farine de blé et une portion de sel. Le moule sera ensuite déposé dans la machine à pain. Après pétrissage du mélange, une manipulation de la pâte obtenue sera de rigueur. Cette approche lui permettra de présenter un aspect de boule.

La seconde étape consistera à laisser au repos la pâte. Il faudra revenir lui donner un aspect de pain de boulangerie par la suite. Le produit obtenu devra être posé sur une grille à l’aide d’un papier cuisson. Enfin, la dernière étape débutera par le chauffage du four. Une fois que le dispositif est à la bonne température, il faudra y déposer la grille. Le pain sera ensuite retiré une fois que la cuisson est complète. Il sera conservé en torchon en attendant la dégustation.

Comment faire pour que mon pain gonfle ?

Pour obtenir un pain bien gonflé, plusieurs précautions seront prises. Ainsi, quelle que soit la levure choisie, il faudra s’assurer qu’elle convient au pain à réaliser. Aussi, chacune des étapes de la préparation du pain se fera telle à la température idéale. Autrement, ceci pourrait interférer et empêcher une levée efficace du pain.

Pour bien gonfler son pain, il faudra opter pour une température élevée. La levée de pain se fera dans un premier temps juste à la fin du pétrissage. Dans un second temps, on le laisse reposer pour augmenter le volume. Ensuite, avant la mise au four, le pain devra de nouveau gonfler.

On le laissera prendre du volume en attendant la préparation du four. Une pâte bien gonflée remontera immédiatement à la pression digitale. Plusieurs lieux seront adaptés pour une bonne levée de pain. La proximité avec une source chauffante telle un radiateur sera idéale. Toutefois, le pain pourra bien gonfler à 30 degrés à l’intérieur du four.

Quelles sont les étapes de fabrication du pain ?

La préparation du pain est un processus qui nécessitera un certain nombre d’étapes. Parmi celles-ci, on a :

  • Le pétrissage qui est l’étape initiale. Elle consiste en un mélange de tous les ingrédients donnant une pâte.
  • La levée du pain qui se fait en laissant la pâte reposée. Elle active l’élasticité.
  • La pesée qui permet d’obtenir un poids identique pour chaque pâte. Une diviseuse est souvent utilisée.
  • Le façonnage selon le type de pain voulu. Il faut lui donner la forme idéale.

Après ces différentes phases préalables, le pain sera mis dans les conditions de cuisson. Les étapes concernées sont :

  • L’enfournement, car le four doit être chauffé en attendant l’installation des pains. Il faudra veiller à l’ajout d’eau pour un rendu croustillant.
  • La cuisson dont la durée varie en fonction de la morphologie des pains. Une surveillance attentive sera de rigueur.
  • Le défournement qui correspond à la sortie des pains se fera de façon minutieuse. Des conditions spécifiques seront utiles pour en conserver la texture.

Pour réussir la fabrication du pain, la quantité de levure utilisée est la clé.

Quelle quantité de levure fraîche pour 500 g de farine ?

On dénombre trois variétés de levures fraîches. La levure fraîche en cube possède un poids d’environ 42 grammes. Elle est très pratique puisqu’elle peut tenir dix jours lorsqu’elle est conservée au réfrigérateur. Pour 500 grammes de farine, environ un demi-cube de levure fraîche sera nécessaire. Il suffira de procéder à une dilution pour la rendre apte à l’utilisation.

La levure fraîche en vrac est le modèle archaïque de la levure en cube. Tout comme cette dernière, elle peut durer dix jours pour une conservation au réfrigérateur. Pour une quantité de farine de 500 g, le dosage sera un peu plus complexe. L’approximation est généralement laissée au choix de l’utilisateur.

La levure fraîche liquide est la dernière catégorie de ce type de levure. Elle est commercialisée dans un pot équivalent à un cube de levure fraîche. Pour 500 grammes de farine, il faudra utiliser la moitié d’un pot. Contrairement aux levures précédentes, celle-ci pourra se rajouter directement aux ingrédients.