Notre guide d’achat pour choisir la meilleure dash cam?

Depuis quelques années, l'utilisation d'un gadget électronique à l’apparence d’une caméra en boîte, se démocratise parmi les propriétaires de voiture. Il s'agit de la dash cam, encore appelée caméra de tableau de bord, enregistreur mobile ou caméra embarquée. Si vous êtes sur le point d’en acheter une, nous vous présentons à travers cet article, les critères de choix à considérer.

Critères de choix : Comment bien choisir sa dash cam ?

La dash cam, est une caméra que l’on installe sur le tableau de bord ou le pare-brise à l’intérieur de la voiture. Elle sert essentiellement à filmer/enregistrer ce que voit le conducteur et elle est très utile pour servir de preuve en cas d’accident. C’est un peu la boîte noire d’un véhicule, même si ce n’est pas tout à fait la même chose. Pour faire un choix adéquat de dash cam, certains critères doivent être pris en compte.

La dash cam frontale ou à double objectif ?

Depuis son invention, le concept n’a pas cessé d’évoluer. De manière générale, il existe deux types de dash cam : la dash cam double objectifs, et la dash cam frontale. Cette dernière ne peut enregistrer que tout ce qui se passe à l'avant. Comme toutes les dash cam, elle se fixe sur le tableau de bord ou directement sur le pare-brise. Très polyvalente, elle s’adapte à tous les véhicules, et permet de filmer sur 180 degrés.

Quant à la dash cam double objectifs, elle possède deux objectifs. Le premier sert à filmer la route (tout ce qui s’y passe), tandis que le second objectif sert à filmer l’intérieur du véhicule, conducteur et passager y compris. Ce qui est plutôt pratique lorsqu'on se retrouve dans une situation d’accidents. En effet, la police pourra facilement examiner et déterminer les causes, à partir des enregistrements de la dash cam, et ainsi partager les responsabilités. Aussi, ce type de dash cam, est très utile pour les conducteurs de véhicules, les taxis, les auto-écoles, le covoiturage, etc.

La qualité de l’image (full HD/stabilisateur)

La qualité de l’image qu’enregistre la dash cam, se doit d’être aussi claire que possible. Mieux vaut en prendre un qui dispose d’un bon capteur et d’une bonne résolution. Cette dernière désigne la quantité de pixels par pouce que contient une image. Plus la résolution est grande, meilleure sera la clarté.

Quant au capteur, il est important en ce qui concerne la capacité à capter la lumière. Il fonctionne en convertissant des rayonnements électromagnétiques comme les UV, en signal électrique qui sera ensuite augmenté, numérisé et enfin traité pour donner l’image telle qu’on la connaît. C’est du capteur que dépendent la quantité de lumière captée et donc la qualité de l’image qui sera utilisée par le convertisseur analogique-numérique. Plus le capteur capte de lumière, plus l’image à traiter sera de meilleure qualité.

La définition est aussi un aspect déterminant pour la qualité des images. Elle s’exprime en pixels et elle représente la taille de l’image. Une bonne dash cam doit au moins pouvoir afficher des images en Full HD. Quant au stabilisateur, c'est lui qui permet d’éviter le flou de l’image quand il y a trop de mouvements. Lorsque la voiture se retrouve sur une route escarpée par exemple, mieux vaut avoir une dash cam équipée d’un stabilisateur, au risque de voir flou.

Angle de vue

C’est la largeur du champ visuel délimité par l’objectif. Plus l’angle est large, plus le plan de filmage que couvre la dash cam est tout aussi large. Il est important pour les cas où la personne heurtée au moment de l'accident est venue de la gauche ou de la droite. Si votre dash cam a un angle de vue large, cela permettra au cours de l’analyse des images par les policiers, de déterminer avec exactitude la façon dont s’est passé le choc. En effet, plus l’angle de vue est large, moins il y a d’angle mort. Un angle de vue de 180 degrés par exemple, présente moins d’angles morts qu’un angle de vue de 160 degrés.

Avec ou sans GPS ?

Aujourd’hui, le GPS n’est plus une question de luxe. C’est une nécessité. Le GPS s’utilise pour de nombreuses choses, mais beaucoup plus pour trouver et indiquer un chemin. Il permet d’indiquer votre position, même sans tracé de cartes. Il sera utile pour associer un lieu à un incident, à partir de vos coordonnées géographiques.

Sur une dash cam, il sert à enregistrer et voir les déplacements d’un véhicule. Il est même tout à fait possible à partir du GPS, de connaître la vitesse à laquelle roule votre automobile. Ce qui est plutôt pratique pour surveiller le parcours d’un conducteur à qui vous avez laissé votre véhicule le temps d'une soirée. Il permet aussi de localiser une voiture dans un parking ou en cas de perte. Au moment de faire votre choix, priorisez donc les modèles qui sont équipés d'un bon GPS.

La puce électronique (Sunplus, Zoran, Allwinner, NTK ou STK, Ambarella)

La puce électronique ou chipset, constitue le cœur de la dash cam. C’est elle qui s’occupe de faire tous les calculs relatifs au fonctionnement de l'appareil. C’est elle qui gère le retraitement de l’image, après avoir été traitée par le convertisseur analogique-numérique. Elle gère la luminosité, les conditions d’ensoleillement, l’exposition, l’optimisation de la vision, les déformations d’image, etc.

C’est elle qui assure une qualité d’image optimale. Moins la puce est chère, moins la qualité y est. Plusieurs constructeurs fabriquent les puces de dash cam. Les plus populaires sont sans nul doute : Sunplus, Allwinner, Zoran, Ambarella, NTK (ou STK). Chacune de ces puces offre une certaine qualité. Toutefois, la référence sur le marché, c’est Ambarella, dont les puces sont clairement plus performantes que celles de ses concurrents.

Le boîtier (plastique/alu)

Le boîtier peut ne pas paraître important à première vue. Pourtant, c’est un paramètre important à prendre en compte. Au-delà de l’aspect du prix, le matériau du boîtier permet entre autres de définir à quel point les éléments constitutifs de la dash cam sont protégés.

Le choix par le constructeur de la dash cam, d’un matériau ou d’un autre dépend de beaucoup de facteurs. Il s'agit entre autres, de la facilité de mise en forme, de l’usinabilité, de la facilité de recyclage et d’assemblage/démontage… Pour l’acheteur, le choix entre une dash cam avec un boîtier en plastique ou en aluminium, dépend non seulement du prix, mais aussi de la résistance et de la durabilité de la dash cam. On pourrait penser que l’aluminium est bien plus résistant que le plastique. Mais seulement, s’il s’agit de plastique ordinaire, car la fibre de carbone est un matériau qui est plutôt complet.

Connexion Wi-Fi

La fonctionnalité Wi-Fi qu’offre la dash cam permet d’y associer un smartphone. C'est ce qui permettra à ce dernier d’avoir accès aux vidéos de la dash cam. Il est ainsi possible depuis le smartphone, de visualiser, télécharger, supprimer des vidéos, mais aussi d'opérer des changements de paramètres de la dash cam. C’est un avantage certain, surtout lorsqu’on sait qu’avec le Wi-Fi, passer par un ordinateur pour opérer n’est plus une exigence.

Ainsi, en cas d’accident, lors du constat, lorsque votre dash cam a le Wi-Fi, vous pourrez rechercher et transférer les vidéos de l’accident sur votre téléphone pour les partager avec l’agent de police devant vous. Il est aussi pratique si par exemple vous garez votre véhicule et que vous revenez le trouver endommagé. En effet, grâce à votre smartphone et via la connexion Wi-Fi, vous pourrez rapidement visualiser ce qui s’est réellement passé et identifier le coupable. Privilégiez donc toujours les modèles qui vous proposent le Wi-Fi.

Carte mémoire-SD avec ou sans Loop recording ?

Qui dit Loop recording, dit enregistrement en boucle. Une dash cam équipée d’un système de loop recording permettra donc de faire des enregistrements en boucle, et ce, même si elle n’a pas d’emplacement carte SD. Un autre avantage, c’est que même si la carte SD est pleine, le Loop recording continue parce que les anciens fichiers sont tout simplement remplacés par les nouveaux.

En cas d’incident par exemple, si la protection de fichiers a été activée, les vidéos ne sont pas perdues. Les clips importants c’est-à-dire qui peuvent servir de preuves pour l’assurance ou la police resteront sur la carte SD. De même, avec la fonction Loop recording, les vidéos sont des séquences de 3 à 5 minutes facilement téléchargeables via Wi-Fi sur votre smartphone. Étant donné l’importance de l’option Loop recording, mieux vaut donc choisir une dash cam qui la propose et de préférence, avec un emplacement pour carte SD.

Conclusion

Maintenant, que vous avez une idée plus précise des critères à prendre en compte, il vous revient alors de faire le bon choix de dash cam.