Notre guide d’achat pour choisir le meilleur sèche-linge

Sur le marché de la vente de sèche-linge se concurrencent des variétés de modèles. Vous y retrouverez les sèche-linge à condensation classique, à pompe à chaleur, à évacuation et les séchants. Cependant, il serait plus pratique de tenir compte de certains critères pour son acquisition. Découvrez dans cet article notre guide d’achat pour choisir le meilleur sèche-linge.

Critères de choix : Comment bien choisir son sèche-linge ?

Si vous vous demandez comment bien choisir votre sèche-linge, sachez que vous devez prendre en considération les critères suivants.

Le type de sèche-linge

​​​​C'est le critère principal que vous devez considérer. Il existe en effet plusieurs types de sèche-linge.

  • Le sèche-linge à évacuation

Le sèche-linge à évacuation tend à se raréfier sur le marché. La raison qui explique ce fait est qu’il nécessite une ouverture vers l’extérieur. La chaleur produite par l’appareil est évacuée par une gaine de ventilation. La présence de cette gaine impose aussi d’avoir de l’espace. Elle doit mesurer au moins 1m20 de long et être située à 30 cm au-dessus du sol. Toutefois, ce modèle est particulièrement simple à l’entretien. Vous n’aurez donc pas à vider le bac ou à nettoyer le condenseur. Il fait partie des modèles les moins coûteux. Et, il sèche beaucoup plus rapidement qu’un sèche-linge à pompe à chaleur. Cependant, il faut absolument disposer d’une pièce avec une aération vers l’extérieur et se préparer à assumer de lourdes factures d’électricité.

  • Le Sèche-linge à condensation

Le sèche-linge à condensation classique, beaucoup plus en usage, fonctionne en circuit fermé. Ce mécanisme le rend indépendant de l’extérieur. Une fois le processus de séchage activé, l’humidité contenue dans le linge est extraite, puis récupérée dans un bac. Ce bac qui sert à la récupération de l’humidité doit être régulièrement vidé, après chaque utilisation. Cette caractéristique importante fait de ce modèle un appareil que l’on peut utiliser dans un appartement bien ventilé. Par ailleurs, si ces modèles sont particulièrement prisés pour leur facilité d’usage, ils coûtent plus cher. Il peut aussi arriver que le condenseur ait une performance limitée. Ce qui peut répandre l’humidité dans la pièce. Pour un usage optimal et prolongé de l’appareil, il est recommandé de procéder à un nettoyage permanent du condenseur.

  • Le sèche-linge à pompe à chaleur

Pour les sèche-linge à condensation équipés d’une pompe à chaleur, le fonctionnement est aussi basé sur un circuit fermé. La pompe à chaleur se substitue à la résistance chauffante. De façon pratique, elle récupère la chaleur produite par l’appareil après la condensation de l’eau, pour la réorienter vers le tambour. Le principal avantage avec ce modèle est qu’il a une faible consommation électrique.

Il ne nécessite pas d’évacuation, ce qui le rend idéal pour un appartement. Cependant, son prix pourrait être plus relevé qu’un sèche-linge à condensation classique ou à évacuation. Aussi, le processus de séchage peut être plus long que les modèles classiques ou à évacuation. Au cas où, le sèche-linge n’est pas doté d’un condenseur autonettoyant, il faut régulièrement nettoyer le condenseur. Cette opération doit être faite en même temps que le microfiltre de séchage.

  • Le sèche-linge séchant

Il y a aussi la possibilité d’opter pour un lave-linge séchant. C’est un appareil à double fonction qui lave le linge en même temps qu’il le sèche. Il est donc très pratique, même si son prix est en moyenne deux fois plus élevé qu’un sèche-linge ordinaire. Par ailleurs, il est un gros consommateur énergétique.

La classe énergétique

En France, l’utilisation du sèche-linge représente en moyenne 15 % de la facture d’électricité dans un foyer. Les sèche-linge à condensation sont classés B. Ce qui équivaut à une consommation d’électricité moyenne de 530 kWh/an pour une facture de 159 euros. Les sèche-linge à évacuation sont globalement classés C. Leur consommation moyenne se situe autour de 486 kWh/an, pour une facture de 146 euros. Les sèche-linge à pompe à chaleur sont classés de A + à A +++. En moyenne, leur consommation annuelle est évaluée à 224 kWh/an pour une facture s’élevant à 67 euros.

Top ou frontal ?

Pour les formes dites Top, on les recommande essentiellement pour les espaces exigus. Cependant, puisqu’il faut normalement accompagner un sèche-linge d’un lave-linge, l’optimisation de l’espace n’est pas garantie. Avec un Top, la capacité maximale est estimée à 6 kg de linge. Pour un appareil de forme frontale, la largeur est de 15 cm, supérieure à un modèle de forme Top. On peut y superposer un lave-linge, ce qui présente le gros avantage. La capacité maximale peut varier entre 7 et 9 kg.

La capacité du tambour

Les tambours ont une fonction déterminante dans la performance d’un sèche-linge. Pour l’essentiel, les modèles récents de sèche-linge sont équipés de tambours à rotation alternée. C’est ce mécanisme qui empêche le linge de s’entremêler. Cela permet aussi de faciliter le repassage après le séchage. Il est important de privilégier un tambour avec un grand volume. Cela est d’autant plus nécessaire que plus le linge a de la place, moins il présente de risques d’être froissés. Généralement, pour une seule personne, un tambour d’une capacité de 3 à 4 kg est suffisant. Par contre, pour deux personnes, il faut prévoir une capacité de chargement de 5 kg. Et de 7 à 9 kg, pour une famille.

Les options

La plupart des sèche-linge sont dotés d’un système de sonde électronique qui permet d’arrêter automatiquement l’appareil, une fois le séchage terminé. Il existe cependant des modèles manuels à minuterie qui sont de plus en plus rares. La programmation des sèche-linge est disponible sur la quasi-totalité des appareils. Il est possible d’utiliser la fonction ‘’départ différé’’ pour gérer son temps et programmer le séchage à sa guise.

Par ailleurs, d’autres détails peuvent faire la différence. Par exemple, la disponibilité d’un écran indiquant le temps de séchage restant ou l’éclairage du tambour. Certains modèles offrent un kit d’évacuation direct pour éviter de vider le bac constamment pour les appareils à condensation. La grande partie des modèles sont dotés de système de verrouillage pour la sécurité enfant.

Les questions fréquemment posées – FAQ

FAQ Sèche linge

Le sèche-linge à évacuation est plus adapté pour les maisons. En effet, cet appareil fonctionne à l’aide d’une résistance chauffante. De ce fait, il rejette de l’air chaud qui doit impérativement être évacué à l’extérieur. Raison pour laquelle une gaine d’évacuation est installée à cet effet et selon des normes strictes. Il faut donc disposer d’une pièce avec une prise d’aération extérieure

Quant au sèche-linge à condensation, il reste la machine idéale pour les appartements. En effet, l'appareil est simple à utiliser il ne dégage pas d’air chaud vu qu’il fonctionne en circuit fermé. La vapeur est transformée en eau et cette dernière évacuée dans un réservoir. D’ailleurs, il y a même certains sèche-linge à condensation qui sont équipés d’un kit d’évacuation.

Cela dit, c'est en fonction de l'usage à faire de l'appareil que vous pouvez choisir le sèche-linge à condensation ou à évacuation.

Le sèche-linge avec pompe à chaleur est un champion en matière d’économie d’énergie. Contrairement aux modèles énergivores qui consomment 4,5 kWh par cycle, le sèche-linge avec pompe à chaleur ne consomme que 1kWh par cycle. Si vous réalisez par exemple 12 cycles par mois, vous dépensez au total 1,56 euro mensuellement en considérant que le prix du kWh est de 0,13 euro. Dans la même logique vous dépenserez 7,02 euros mensuellement en utilisant un sèche-linge classique.

En plus d’être économe, le sèche-linge pompe à chaleur génère une température moins élevée (60 degré contre 80 degré pour les classiques). Ce qui fait que le temps de séchage est beaucoup plus lent. Cette durée de séchage allongée permet à votre linge de ne pas s’user rapidement. Il faut ajouter à ces avantages le fait que le sèche-linge pompe à chaleur ne rejette pas d’humidité dans la pièce et ne dégage pas de chaleur.

Nous distinguons sur le marché plusieurs marques de sèche-linge avec des modèles variés. Il n’est souvent pas aisé de dénicher la meilleure offre dans cette diversité. Voici notre sélection des 5 meilleures marques qui pourront répondre à vos critères :

  • Electrolux EDC2086PDE

Ce modèle de sèche-linge a une capacité de 8 kg. Il constitue l'idéal surtout si vous avez une famille nombreuse. Il garantit ainsi de très bon résultat.

  • HotpointAriston FTCD

Ce second produit est aussi très performant et facile d’utilisation. Il comporte des fonctions différentes adaptées à toutes les situations.

  • Bosch Série 4 WTN85200FF

C'est un produit du fabricant allemand Bosch. Il est livré avec un accessoire de vidange et offre de multiples avantages à son utilisateur.

  • Whirlpool Hscx 10432

Ce modèle fonctionne au système de pompe à chaleur. Il est très économe

  • Brandt Bdt561a

C'est le dernier modèle que nous vous proposons. En plus d’être économe, il est très efficace. Il s'adapte à toutes les situations. Si vous doutez de sa qualité, n'hésitez pas à consulter l’avis des consommateurs.

La consommation d’un sèche-linge diffère d’une technologie à une autre. Pour les sèche-linges à évacuation, la consommation tourne en moyenne autour de 500 kWh par an. Cela représente environ 75 euros par an en termes de coût en électricité. S’agissant des sèche-linges à condensation, il faut compter en moyenne 270 kWh par an, ce qui revient à 40 euros annuellement. Mais à ce niveau, il faut rester prudent surtout dans la classe énergétique affichée (il y a parfois des pièges à ce niveau).

Pour ce qui est des sèche-linges pompe à chaleur, ils peuvent consommer en moyenne 144 kWh par année (pour 12 cycles par mois). Ce qui représente 21,6 euros en termes de coût annuel en électricité (en considérant que le prix du kWh est de 0,15 euros). En termes de consommation d’énergie, le sèche-linge pompe à chaleur est de loin le plus économe. Les lave-linges séchants sont eux les plus énergivores avec des consommations se situant entre 1000 et 7000 kWh l’an.

Les différences observées entre le sèche-linge à condensation et celui avec une pompe à chaleur sont relatives à la consommation d’énergie. On en retrouve aussi au niveau de la durée et de la température de séchage.

Pour ce qui est de la consommation d’énergie, il faut noter que le sèche-linge pompe à chaleur est plus économe en énergie que le sèche-linge à condensation. Même si le prix du sèche-linge pompe à chaleur est plus élevé, sachez que vous épargnerez jusqu’à 75 euros pour 8 kilos de linge par rapport au sèche-linge à condensation.

Quant à la température de séchage, retenons que celle du sèche-linge pompe à chaleur est beaucoup plus faible par rapport à celle du sèche-linge à condensation. Ce qui fait que le linge s’use moins vite par l’utilisation du sèche-linge pompe à chaleur. Il convient aussi de préciser que le linge sèche plus rapidement avec l'utilisation du sèche–linge à condensation.

Afin de permettre au consommateur de faire le bon choix, chaque sèche-linge dispose d’une classe énergétique qui offre une première vue sur la consommation d’énergie. Les classes sont constituées de lettres allant de A (pour le plus économe) à G (pour le plus énergivore).

Le modèle le plus économe est donc de classe A. Il s’agit actuellement du sèche-linge pompe à chaleur. Le modèle en question peut cependant être noté A-30% lorsqu’il consomme moins que le seuil défini pour la classe A (0.55 kWh par cycle). S’agissant de la classe énergétique des sèche-linge à évacuation, elle est de C pour la majorité des modèles (0,73 kWh par cycle). Pour ce qui est sèche-linge à condensation, ils appartiennent généralement à la classe B (0,64 euro par cycle).

En choisissant votre sèche-linge, vous devez donc faire attention à la classe énergétique. Pour ce faire, jetez un coup d'oeil sur l'affiche pour avoir toutes les informations relatives à l'appareil !

En principe, on peut mettre au sèche-linge tous les tissus résistants notamment le coton. Si vous disposez d’un sèche-linge qui présente une fonctionnalité pour la laine, libre à vous donc d’y sécher vos vêtements faits avec de la laine. Par contre il est déconseillé de mettre au sèche-linge les éléments suivants.

  • Les soutiens-gorges et les tapis de la salle de bain
  • Les maillots de bain
  • Les habits en polaire et en microfibres
  • Les vêtements de sport élaborés avec du textile respirant
  • Les collants en maille, en élasthanne ou en nylon de même que les bottines fourrées
  • Les habits qui contiennent de la mousse, de la ouate ou du caoutchouc
  • Les jeans et les manteaux en laines
  • Les pulls et tous les tissus en soie
  • Les vêtements qui contiennent du strass ou des décorations d’une manière générale

En dehors des éléments précités et de tout autre linge fragile, vous pouvez tout mettre au sèche-linge.

  • Les sèche-linge à condensation

Les modèles avec séchage mécanique coûtent entre 150 et 600 euros. Pour les modèles avec séchage électronique, le prix fluctue entre 250 et 1500 euros. Vous devez mobiliser entre 250 et 1500 euros pour le sèche-linge hublot et 400 à 600 euros pour le sèche-linge top

  • Les sèche-linge à évacuation

Pour les modèles avec séchage mécanique, le prix varie entre 150 et 300 euros. Pour acheter un modèle avec séchage électronique, vous devez débourser au moins 200 euros. De même, il vous faut 150 à 400 euros pour 5 et 6 kg et 300 à 800 euros pour 7 et 8 kg. Le sèche-linge hublot coûte entre 150 et 1000 euros. Quant au sèche-linge top, il coûte entre 300 et 500 mots.

  • Le sèche-linge pompe à chaleur

Dans cette catégorie, il vous faut 500 à 1000 euros pour 6 à 7 kg et 600 à 1600 euros pour 8 à 9 kg.

Il est recommandé d’installer le sèche-linge dans une pièce aérée (9 m² environ), de préférence sur un sol en béton ou en carrelage. Toutefois, le sèche-linge pompe à chaleur peut être installé à tous les endroits, sous réserve évidemment d’un branchement possible.

Avant d’installer son sèche-linge, il convient aussi de prendre en considération la chaleur ambiante de la pièce. Le séchage prend, en effet, un peu plus de temps lorsque l’air ambiant est froid. Pour un séchage optimal, l’air donc être renouvelé. Si vous souhaitez installer votre sèche-linge dans la salle de bain, veillez à ce que la machine soit proche d’un point d’eau (à 60 cm). N’utilisez pas de rallonge. Branchez directement sur une prise.

Pour ce qui est de l’installation du sèche-linge pompe à chaleur, il n’y a aucune difficulté à ce niveau. Il suffira de le brancher sur une prise pour que ça fonctionne correctement.

Le sèche-linge peut dans certains cas abîmer les vêtements surtout lorsqu’il n’est pas bien utilisé. Par exemple, lorsque vous mettez au séchage des vêtements non essorés ou déconseillés au séchage, il est évident qu’ils s’endommagent. Un linge non essoré sortira du sèche-linge détérioré. Pour éviter tout désagrément, ayez le réflexe de regarder l’étiquette afin de voir si le vêtement passe ou non au sèche-linge.

Après cela, pensez à séparer les vêtements légers de ceux qui sont plus épais. Une fois dans la machine, veillez à ce que le linge ne dure pas trop longtemps dedans pour éviter que les vêtements s’abîment trop vite. En outre, il est déconseillé de faire passer au sèche-linge certains vêtements :

  • laines
  • pulls
  • collants
  • soie
  • et d’une manière générale tout ce qui relève de la lingerie fine comme les soutiens-gorge.

En plus de ces articles, certains vêtements de sport ne doivent pas aussi passer au sèche-linge. Il arrive souvent que les vêtements de sport soient équipés de certaines technologies et élaborés avec des matières spécifiques. Ils nécessitent en général un lavage plus doux.

En somme, le sèche-linge peut est bénéfique dans la mesure où il permet de gagner du temps. Pour en tirer pleinement profit, il convient de bien apprendre comment l’utiliser pour éviter d'abîmer le linge.

Contrairement au coton, le polyester rétrécit difficilement même au sèche-linge. Il faut tout un processus pour rétrécir le polyester parce que ce textile est très résistant. Généralement, on préconise l’utilisation du fer à repasser pour rétrécir le polyester. Cependant, le résultat ne s’obtient pas immédiatement. Il faut de la patience. Pour rétrécir le polyester, il faut après lavage, passer directement au séchage. Ensuite, il faut utiliser le fer à repasser. Suivez le processus pour tous les cycles.

Le coton est un textile très prisé aussi bien en raison de son prix mais aussi de son confort. Toutefois, il est particulièrement sensible au séchage en ce sens où il rétrécit. En effet, le coton est composé de molécules qui s’accrochent entre elles notamment au moment du tissage. Au moment du lavage, ces liaisons sont détachées en raison de l’eau et de la chaleur. Au séchage, de nouvelles liaisons vont se former vu que l’eau va s’évaporer. En conséquence, les fibres vont se resserrer.

Pour éviter cela, certains préconisent un lavage à la main pour permettre au coton de préserver sa forme initiale. À défaut, il faut utiliser un cycle de lavage à eau froid lorsque vous utilisez la machine.

En général, les étiquettes des vêtements ou plus amplement du linge renseignent sur les diligences à observer pour l’entretien. Pour savoir si son vêtement passe au sèche-linge ou non, regardez le symbole qui s’affiche sur l’étiquette.

Le symbole carré montre que le vêtement peut passer au séchage. S’il y a un point à l’intérieur du cercle qui se trouve dans le carré, cela indique une température réduite de 60 degrés. S’il y a deux points, cela signifie que vous pouvez aller jusqu’à 80 degrés.

Lorsque par contre, le symbole est barré, cela signifie qu’il ne faut pas utiliser le sèche-linge. Aussi, quand le symbole est un carré avec un trait à l’intérieur, cela veut dire que le séchage au lave-linge n’est pas recommandé. Il est plutôt conseillé un séchage sur fil après essorage en machine. Si vous retrouvez deux traits, comprenez qu'il faut un séchage sur fil sans essorage en machine.

Par ailleurs, lorsqu’on ajoute à l’angle du carré une barre, il est alors conseillé un séchage à l’ombre. Les traits horizontaux indiquent un séchage à plat

Le sèche-linge avec pompe à chaleur doit son nom à la mécanique par laquelle il sèche le linge. Cet appareil dispose en effet d’une pompe à chaleur au lieu d’une résistance chauffante. Ici, l’air humide et chaud est récupéré puis converti en air sec avant d’être renvoyé dans le tambour. Voici en détail, comment fonctionne un sèche-linge pompe à chaleur.

L’air chaud qui est propulsé en direction du linge humide produit de la vapeur d’eau dans le tambour. Cette vapeur est ensuite conduite dans le condensateur de vapeur avant d’être transformé en eau liquide. Cette eau sera par la suite récupérer par un réservoir. L’air sec est propulsé dans le compresseur puis dans le condensateur de chaleur. Il est à cet effet réchauffé et conduit dans le tambour pour sécher le linge. Cette mécanique se renouvelle jusqu’au séchage total du linge. À la fin du séchage, vous devez vider le réservoir récupérateur d’eau et nettoyer le filtre.

Load More