Notre guide d’achat pour choisir le meilleur mitigeur

Vous ressentez le besoin d’apporter une touche d’innovation et un design plus élégant à votre évier ? Un mitigeur peut constituer un excellent investissement. Grâce à son unique poignée de commande, il régule à la fois le débit de l’eau et sa température. Ce faisant, il vous garantit une meilleure expérience d'utilisation. En fonction des modèles et des besoins des acheteurs, les fonctionnalités peuvent être diversifiées.

Critères de choix : comment bien choisir son mitigeur ?

Du fait de ses nombreux avantages, le mitigeur fait de plus en plus d’adeptes. Plus économe en eau qu’un simple mélangeur, sa cartouche filtrante lui accorde la possibilité d’optimiser le débit d’eau. Si vous comptez acheter un mitigeur, il faudra tenir compte de ses spécificités et des options qui lui sont associées.

Mélangeur, mitigeur ou mitigeur thermostatique ?

Pour éviter de confondre un mitigeur à un mélangeur lors de votre achat, il est important de pouvoir les différencier dès le départ. Le principal point de divergence entre ces deux éléments étant la commande du robinet. Le mitigeur pour sa part dispose d’une seule poignée qui lui permet de réguler à la fois le débit de l’eau et sa température. Par contre, le mélangeur dispose de deux manettes, une pour l’eau froide et l’autre pour l’eau chaude.

Si ce que vous recherchez c’est de pouvoir faire des économies, on vous recommande vivement le mitigeur par rapport au mélangeur. Grâce à sa manette unique, vous obtenez directement l’eau à la température optimale. Le débit selon lequel l’eau s’écoule vous permet ainsi d’optimiser votre consommation. Ce qui par ricochet vous permet de minimiser les frais associés à votre facture d’eau.

Il faudra toutefois faire attention à la déclinaison de mitigeur que vous choisissez. Pour obtenir l’eau à la température et au débit qu’il faut, le mitigeur thermostatique s’impose. Ce type de mitigeur permet de limiter les écarts de température pour un gaspillage minimisé.

Est-il réellement économique ?

Il ne fait aucun doute qu’un mitigeur notamment lorsqu’il est thermostatique vous permet de faire des économies. Si les robinets classiques ou les mitigeurs encouragent le gaspillage, le mitigeur thermostatique permet de luter contre. C’est justement en cela qu’il est économique. Il constitue votre allié n°1 pour réaliser des économies d’eau et d’énergie.

Nul besoin de faire couler l’eau pendant longtemps avant de trouver la température ou le débit idéal. Dès la première ouverture, le mitigeur régule l’eau à la température parfaite avec le débit nécessaire pour garantir votre confort. Impossible donc de gaspiller quoi que ce soit.

En plus d’être un allié pour faire des économies sur votre facture d’eau, il vous préserve aussi des dépenses de santé. En effet, avec un mélangeur classique, vous vous exposez à des risques de brûlures. Le mitigeur thermostatique se compose d’un système de sécurité qui limite sa température à 38 °C. Cette température permet ainsi d’éviter les accidents domestiques notamment si vous avez des enfants à la maison.

Quelles sont ses options ?

Outre son côté économe et sa mesure de sécurité, il dispose aussi de nombreuses autres options. Vous pourrez avoir un mitigeur encastrable. Il sera alors possible de l’encastrer dans un mur et choisir d’afficher que les commandes extérieures. A certains mitigeurs sont aussi intégrés des détecteurs de moment. Dans ce cas, il vous suffira simplement de faire passer votre main pour déclencher l’écoulement de l’eau à la bonne température.

Le mitigeur vous permet de réaliser près de 30 à 40 % d’économie sur votre facture d’énergie. Pour ceux qui sont à cheval sur l’esthétisme, il est disponible en plusieurs matières. Vous pouvez l’avoir en acier, en porcelaine, en cuivre, en laiton ou même en bronze, selon la décoration voulue pour votre intérieur.

Les questions fréquemment posées – FAQ

FAQ Mitigeur

La différence fondamentale entre les deux modèles de robinet est relative à leur mode de fonctionnement.

  • Le robinet mitigeur dispose d’un levier unique à partir duquel l’utilisateur régule le débit et la température de l’eau. L’inclinaison verticale détermine le débit sur trois niveaux différents : grand, intermédiaire et faible. L’inclinaison sur l’horizontale est liée à la température : chaude pour la gauche et froide pour la droite.
  • Le mélangeur quant à lui est un dispositif avec deux têtes de robinet. La terminaison de gauche propose l’eau chaude et celle de droite sert l’eau froide. Le débit et la température se règlent à travers une pression sur les deux terminaisons. Le réglage est approximatif contrairement au mitigeur. Toutefois, il offre un débit plus important que ce dernier.

Un mitigeur de douche thermostatique favorise la stabilité du débit de l’eau. À ce titre, les utilisateurs bénéficient d’une sortie d’eau constante même lorsque les autres robinets du logement sont actifs. Le mécanisme de fonctionnement est accessible à tous. Une fois la température sélectionnée, le mitigeur s’exécute rapidement et de façon automatique.

L’appareil favorise une température constante. Ce paramètre est essentiel pour le confort de l’utilisateur. Non seulement il obtient la température souhaitée avec précision, mais en plus, cette dernière demeure stable pendant l’utilisation. Le mitigeur thermostatique permet un gain d’eau considérable. La technologie utilisée lors de la conception des cartouches évite toute déperdition d’eau.

En raison de la constante température obtenue, la dépense énergétique est également amoindrie. Par ailleurs, certains modèles disposent d’un mode économie pour réduire davantage les pertes d’eau. La sécurité est également au cœur du dispositif des mitigeurs thermostatiques. Pour préserver les utilisateurs d’une brûlure certaine, le dispositif interrompt la sortie de l’eau chaude lorsqu’il n’y a plus d’eau froide.

Pour réparer un robinet qui fuit, il faut d’abord s’équiper des bons outils. Vous devez prévoir une pince multiprise et un tournevis. La présence d’un couteau de cuisine peut également être utile. La méthode de réparation varie légèrement selon qu’il s’agit d’un modèle à joint ou d’une cartouche en céramique.

Dans le premier cas, il faut :

  • Stopper l’arrivée d’eau et évacuer le résidu dans la tuyauterie au préalable.
  • Placer le bouchon de l’évier afin de ne pas égarer les pièces du dispositif.
  • Retirer le dispositif à l’aide du tournevis.
  • Enlever les protections à l’aide d’un couteau fin.
  • Retirer la vis ainsi que la bague du dispositif avec le tournevis ou la pince multiprise.
  • Faire attention en enlevant le joint. Se servir du tournevis si nécessaire.
  • Procéder au détartrage de la robinetterie puis remplacer le joint défectueux.
  • Remettre le dispositif du robinet en place puis activer l’arrivée d’eau.

Pour un mitigeur avec des disques en céramique, la technique reste la même. La seule différence se situe au niveau du joint qui est remplacé par une cartouche en céramique.

Le mitigeur thermostatique étant un accessoire technologique de pointe, il est important de savoir en régler le mécanisme. Ce réglage passe par un étalonnage minutieux. Il s’agit d’un processus au cours duquel l’utilisateur adapte la température issue du mitigeur à celle requise pour le modèle.

L’étalonnage du mitigeur ne nécessite pas l’intervention d’un professionnel. Il implique néanmoins un minimum d’équipement pour sa réussite. Le tournevis plat ainsi que le thermomètre seront vos meilleurs alliés. Les étapes du processus sont les suivantes :

  • Actionner la sortie d’eau et déterminer la température en se servant du thermomètre.
  • Enlever le cache vis ainsi que la vis du mitigeur afin de retirer son poignet de température.
  • Actionner la vis de température du dispositif jusqu’à obtenir 38,°C.
  • Remonter le poignet du mécanisme.
  • S’assurer que le point sur le poignet est aligné avec l’indication des 38 °C du corps.
  • Fixer convenablement la vis ainsi que le poignet.

Une fois ces étapes franchies, le mitigeur thermostatique est réglé pour une utilisation optimale.

Le mitigeur monocommande obéit à un principe de fonctionnement basique. En actionnant le levier unique, les utilisateurs peuvent changer la température de l’eau. La modification ainsi obtenue est liée à la cartouche incorporée au dispositif.

Cette dernière est composée de trois accès différents :

  • Un accès réservé à l’eau chaude.
  • Un accès consacré à l’eau froide.
  • Un accès spécifique à l’eau mitigée.

Lorsque les utilisateurs actionnent le mécanisme, la cartouche en céramique se met en mouvement. Les disques en céramique redirigent ainsi les deux types d’eau vers la sortie mitigée. Le débit quant à lui est modifié en raison des trous présents sur chaque disque.

Le mitigeur thermostatique propose deux manivelles. Le premier levier est axé sur la modification du débit de l’eau. La seconde commande, quant à elle, permet aux utilisateurs d’adapter la température de l’eau à leur convenance. En dehors de ce fonctionnement basique, les modèles thermostatiques proposent une option revitalisante. Cette possibilité se retrouve notamment avec les mitigeurs thermostatiques encastrés. Le grand nombre d'accès du dispositif permet ainsi d’obtenir des jets d’eau latéraux pour une expérience hydromassante unique.

Le remplacement d’une cartouche de mitigeur est une opération délicate. Il convient dans un premier temps d’acquérir une nouvelle cartouche conforme au modèle du mitigeur. Il faut ensuite arrêter l’arrivée d’eau de votre système hydraulique. Il convient également de vider le résidu d’eau dans le mitigeur concerné par les travaux. Enfin, il faut retirer le poignet du mitigeur.

Du reste, les étapes du processus de remplacement sont les suivantes :

  • Enlever la protection de la cartouche grâce à une pince multiprise.
  • Retirer la cartouche avec une clé à molette ou un tournevis selon le cas.
  • Remplacer les joints de la robinetterie si nécessaire.
  • Replacer convenablement le mitigeur.

Il ne reste plus qu’à nettoyer le mousseur pour une meilleure expérience. Enlever la cartouche d’un mitigeur est relativement simple et conseillé pour une utilisation durable. Si vous manquez de temps pour vous en occuper régulièrement, il convient de recourir aux services d’un professionnel.

Pour détartrer un robinet mitigeur, il faut d’abord penser au bicarbonate de soude. Il agit comme un abrasif léger pour un nettoyage efficace. Pour y arriver, il faut :

  • Se munir d’une éponge propre et humide.
  • Saupoudrer une petite quantité de bicarbonate et frotter le robinet.
  • Recommencer jusqu’à obtenir un résultat satisfaisant.

Il convient toutefois d’éviter cette solution pour un robinet en aluminium. Par ailleurs, le vinaigre blanc est conseillé pour le nettoyage. Il s’attaque au calcaire qui se forme autour du dispositif. Pour un résultat optimal, il faut :

  • Se munir d’un vaporisateur contenant du vinaigre blanc.
  • Appliquer la solution sur les traces de calcaires du robinet.
  • Patienter pendant quelques minutes.
  • Nettoyer la partie à l’aide d’une éponge ou d’une brosse à dents usagée.

Il convient toutefois d’éviter les surfaces comme le marbre. Le vinaigre est encore plus efficace lorsqu’il est chauffé. Du reste, le citron est également une bonne alternative pour détartrer un robinet mitigeur.

Pour démonter la tête d’un robinet mitigeur, il faut tenir compte de la localisation de la vis du mécanisme. Avec une vis à l’avant du robinet, vous devez retirer la manette indiquant la couleur de l’eau. Ce type de vis dispose d’une tête avec six pans creux. L’aide d’un tournevis peut s’avérer nécessaire pour cette opération. Il faut ensuite dévisser la vis d’assemblage et accéder au poignet de commandes avec une clé mâle.

Sous le bouchon du mitigeur, la vis se retire autrement. Il faut utiliser un tournevis plat pour enlever le bouchon du dispositif. Il faut également relâcher la vis concernée pour accéder au poignet en se servant du tournevis adéquat. Quant au poignet de commandes, il s’enlève de façon manuelle. Il existe toutefois des mitigeurs qui ne se démontent pas. La seule alternative pour retirer la tête du robinet est alors de recourir à un professionnel de la plomberie.

Comme tous les travaux relatifs à la plomberie, le remplacement du mitigeur commence par l’arrêt de l’arrivée d’eau. Il faut ensuite effectuer la purge du résidu d’eau dans le robinet à changer. À l’aide de deux clés à molette, déconnectez les tuyaux permettant la circulation de l’eau froide et de l’eau chaude. L’étape suivante consiste à dévisser la tige de la bonde. Cette dernière se situe sous le lavabo. L’opération nécessite un tournevis cruciforme. Les contre-écrous du mécanisme sont ensuite desserrés grâce à une clé à tube. Il s’agit des deux vis qui fixent le mitigeur au lavabo. Il est ensuite possible de retirer le robinet défectueux. Par la suite, resserrez manuellement les flexibles d’arrivée d’eau. Le joint du nouveau mitigeur peut ainsi être placé de même que les tiges filetées. Vous devez visser minutieusement ces dernières sous le mitigeur. C’est à cette étape qu’il faut procéder à la mise en place du robinet de remplacement.

Le joint du dispositif ainsi que la plaque stabilisatrice seront fixés sous le lavabo. Après avoir renforcé le processus à l’aide d’une clé à tube, il convient de resserrer les raccords. Il ne reste plus qu’à adapter la tige à bonde pour finaliser le processus.

Un mitigeur monocommande, encore appelé mitigeur simple, est le modèle de robinet le plus répandu dans le monde. Il est équipé d’un poignet qui surplombe le dispositif. Cette manivelle sert à réguler l’arrivée d’eau. Elle est très mobile et associe une fonction particulière à chaque direction. Ainsi, il est possible de modifier le débit de l’eau ainsi que la température de cette dernière.

Le mitigeur monocommande dispose d’une cartouche en céramique. En plus d’être ergonomique, ce mécanisme se distingue par un plafonnement de la température. Dès lors, les utilisateurs sont protégés contre les brûlures éventuelles. Le dispositif est également avantageux sur le plan financier. Le mitigeur simple est ainsi plus économique que les modèles thermostatiques.

En ce qui concerne l’entretien, le mitigeur monocommande présente un réel avantage. Le dispositif en céramique se nettoie facilement et favorise un usage sur le long terme. Toutefois, le modèle est incompatible avec un chauffe-eau dont la pression est faible. Les utilisateurs ne peuvent pas personnaliser le dispositif.

Load More