Notre guide d’achat pour choisir le meilleur luminaire extérieur

Bien plus qu’un simple système d’éclairage, le luminaire extérieur est un dispositif sécuritaire qui protège un logement des intrusions. Nous vous présentons ici, un guide d’achat pour choisir le meilleur.

Critères de choix : Comment bien choisir son luminaire extérieur ?

Comme pour tout achat, vous avez plus de chance de choisir le meilleur luminaire extérieur lorsque vous vous basez sur des critères bien précis. En voici ici, les plus importants.

Quels sont vos besoins ?

Le premier pas que vous devez poser avant de choisir votre luminaire extérieur, c’est celui de l’identification de vos besoins. En effet, les besoins d’éclairage peuvent différer d’un logement à un autre ou même d’un cadre professionnel (magasin par exemple) à un autre. Vous pouvez par exemple choisir d’éclairer simplement une allée, ou utiliser le luminaire extérieur comme un objet décoratif. Vous pouvez aussi avoir en projet d’ajouter plus de lumière à vos nuits d’été de sorte à les rendre plus gaies.

Cette étape est importante, sinon même indispensable pour le choix du meilleur luminaire extérieur. Retenez que c’est de la réponse que vous donnerez à cette question que dépendra le genre de luminaire que vous choisirez. Toutefois, gardez à l’esprit que le dispositif d’éclairage que vous devez installer à l’extérieur doit impérativement présenter un Indice de Protection (IP) adéquat. De même, il doit se conformer entre autres, à la norme NF C 15-100. Ces détails ne dépendent pas du type de luminaire choisi.

La possibilité d'orienter et de régler les éclairages

Le système de réglage est important sur le luminaire extérieur. Il permet à l’utilisateur d’orienter le dispositif dans le sens voulu. En réalité, il ne servira à rien d’éclairer toute une rue alors que votre besoin se limite simplement à une allée pour pouvoir y passer. Ainsi, lorsque le système de réglage est présent sur le dispositif, vous pourrez facilement orienter l’éclairage fonctionnel vers un objectif bien précis. Vous devez y veiller puisque certains luminaires extérieurs se présentent sans ce dispositif de réglage. Cela rend alors leur fonctionnement peu autonome.

Outre ce paramètre, il faut également préciser que le réglage de l’éclairage vous permet de faire des économies d’énergie. Sans cela, la consommation de l’énergie est non seulement importante, mais aussi inutile. Il s’agit donc d’un critère de choix auquel vous devez veiller et même tester si possible en magasin avant l’achat du matériel. Éclairer la devanture de votre maison, oui, mais le faire de manière plus économique serait plus avantageux.

La durabilité du matériau

Puisque votre luminaire doit être exposé à l’extérieur, il sera constamment exposé aux intempéries et aux aléas climatiques. Pour ce faire, il est indispensable qu’il soit choisi dans un matériau qui puisse lui permettre de résister face à de telles conditions. Si vous vivez en bord de mer, vous gagnerez à prioriser un luminaire en inox ou en aluminium. Votre achat en serait alors plus durable puisque ces matériaux ne rouillent pas vite. Le fer par contre ne serait pas trop indiqué pour un tel emplacement.

D’un autre côté, si vous avez des enfants chez vous ou à proximité, un éclairage en saillie est fortement déconseillé. Un coup de ballon lancé innocemment par les enfants peut déjà briser le matériel. Limitez donc au maximum les pertes en sécurisant votre investissement. Le conseil est donc clair à ce niveau : choisissez simplement un éclairage dont le matériau est solide. Tenez compte aussi de votre situation géographique pour bien faire ce choix.

Le type de luminaire (applique, suspension, lampe à poser… ?)

Le type de luminaire extérieur que vous choisirez dépendra de vos besoins d’éclairage. Pour une fixation sur les murs extérieurs par exemple, ce sont les appliques qui sont les choix indiqués. Elles projettent une lumière indirecte, et ce, en particulier, lorsqu’elles sont équipées de déflecteurs. Si par contre, vous préférez avoir une lumière directe, orientez votre choix vers les spots.

Les lampes à poser à l’extérieur sont quant à elles, indiquées pour les salons de jardin. Elles donneront à ce cadre, une ambiance à la fois douce, diffuse et cosy. Cela rendra alors votre jardin prompt à accueillir les soirées d’été, souvent longues. Vous pouvez en choisir plusieurs et les disposer autour de la table, de la tonnelle ou de tout autre mobilier de jardin.

Pour les maisons qui sont équipées de véranda, d’un avant-toit, d’une pergola ou d’une tonnelle, la suspension d’extérieur peut aussi être une alternative d’éclairage intéressante. Le système a alors besoin pour la sécurité de l’utilisateur, d’un support rigide et d’une structure bien fixe. Lorsque les conditions sont réunies, la lumière fournie par la suspension est soit directe, soit diffuse selon le type de luminaire.

Détecteur de mouvement ?

Faut-il tenir compte de la présence du détecteur de mouvement pour choisir son luminaire extérieur ? La réponse est sans ambiguïté, ‘’oui’’. Pour aller plus loin, il faut également que le détecteur de mouvement de votre luminaire soit réglable.

Précisons que le détecteur de mouvement est le système qui permet au luminaire de vous fournir de la lumière à l’extérieur. Pour son réglage, vous avez le choix entre trois options. On a : la finesse de la détection de mouvements, le temps d’éclairage après détection, et le seuil de luminosité extérieure. C’est à partir de ce dernier point que le système se déclenche. Rajoutez au besoin, une commande manuelle au détecteur de mouvement de votre luminaire pour avoir un éclairage véritablement autonome et donc, plus économique.

Le détecteur de mouvement est beaucoup plus recommandé sur les appliques et les spots puisqu’il y favorise un allumage automatique dès la tombée de la nuit. De même, lorsqu’il est utilisé en combinaison avec un interrupteur, le système peut facilement être converti en éclairage forcé.

Minuterie ?

Outre le détecteur de mouvement, vous gagnerez aussi à prioriser un luminaire équipé d’un système de minuterie. Lorsque cette fonctionnalité est bien réglée, votre luminaire ne s’allumera plus par hasard. Le cas échéant, vous risquez de ne pas avoir le contrôle sur l’allumage de l’appareil.

En d’autres termes, c’est la minuterie de l’appareil qui lui permet de s’éteindre de façon automatique après un certain temps d’utilisation. Vous choisirez ce temps lors de vos réglages et selon vos besoins d’éclairage. Généralement, la minuterie est réglable sur le luminaire par un ou plusieurs boutons-poussoirs. De façon stratégique, vous gagnerez à placer ce ou ces boutons près des endroits faciles d’accès. Par exemple, au-dessus d’un escalier ou près d’une porte, ces boutons seront plus faciles à manier. Vous pouvez en mettre plusieurs pour un seul système de minuterie.

D’un autre côté, il faut préciser que la minuterie elle-même est matérialisée sur le luminaire par une molette graduée ou un mini-écran incorporé idéalement dans une armoire électrique ou dans un boîtier.

Interrupteur

Les luminaires extérieurs sont aujourd’hui disponibles sur le marché avec différentes sortes d’interrupteurs. On en rencontre qui sont sans fil, d’autres qui fonctionnent par un effleurement ou encore des luminaires qui fonctionnent sur variateur. Toutefois, de tous les interrupteurs de luminaires, celui qui présente un allumage simple est le plus recommandé. De plus, lorsqu’il est équipé d’un voyant lumineux, le choix est parfait. Cela vous permettra de le trouver facilement, même dans l’obscurité.

Toutefois, il importe de préciser que quel que soit le type d’interrupteur choisi pour votre éclairage, l’objectif est le même. Par l’établissement d’un contact électrique, l’interrupteur alimentera le dispositif d’éclairage. Grâce à cette technologie, l’utilisateur exerce donc, un contrôle sur l’ensemble de son système luminaire.

Il est généralement recommandé d’opter pour l’installation d’un interrupteur à l’intérieur de la maison pour alimenter un luminaire extérieur. C’est un moyen recommandé pour faire des économies d’énergie. Lorsque par exemple, vous avez laissé le luminaire allumé au dehors (sur la terrasse ou dans le jardin), vous pouvez l’éteindre même lorsque vous êtes à l’intérieur.

Les questions fréquemment posées – FAQ

FAQ luminaire exterieur

La terrasse fait partie des endroits de votre maison où vous pourrez installer un large choix de luminaires pour assurer son éclairage. Parmi les accessoires d'éclairage que vous pouvez utiliser pour cet espace extérieur, on peut citer les projecteurs extérieurs, les luminaires outdoor XXL, les lampions en papier, les lanternes de jardin, les guirlandes destinées à l'éclairage extérieur, les spots extérieurs encastrables, les plafonniers extérieurs, les lampadaires extérieurs modernes, les suspensions extérieures design, les lampes de jardin à poser ou encore les appliques murales extérieures.

L'intérêt d'un investissement dans l'installation d'un luminaire extérieur réside dans les nombreux avantages que cela vous apporte. Investir dans ce type d'éclairage vous permet de bénéficier d'une sécurité optimale chez vous à la maison. Sachez que des accessoires tels que les éclairages automatiques de jardin ou de façade constituent un moyen extérieur de dissuasion des cambrioleurs. Il s'agit de la solution idéale pour assurer à votre logement une meilleure visibilité.

En optant pour une pose de luminaire extérieur, votre habitation peut être mieux vue dans la nuit. Grâce à son côté esthétique remarquable, ses bornes lumineuses et ses jeux de lumière sont une vraie valeur ajoutée pour votre décoration extérieure. Ainsi, dans le cadre d'une revente de votre maison, c'est un atout de taille sur lequel vous pouvez vous appuyer pour fixer le prix. L'utilité d'une installation de luminaire extérieur est par conséquent d'ordre sécuritaire et décoratif.

Il convient de souligner avant tout qu'à l'exception des bornes solaires, la pose de luminaires extérieurs nécessite un raccordement au réseau électrique. Pour l'installation des accessoires comme les projecteurs, les appliques, les suspensions ou encore les spots, vous devez procéder à l'intégration des câbles d'alimentation à la façade ou à l'enfouissement de ceux-ci dans le sol. De plus, il faut prendre certaines précautions pour éviter les mauvaises surprises. C'est dans cette optique qu'il faut veiller à ce que le circuit soit coupé au niveau du disjoncteur général tout en respectant les normes sécuritaires en vigueur.

Pensez également à réaliser un dessin du plan de l'espace en vue d'une meilleure visualisation du trajet des câbles et de l'emplacement des bornes. Optez pour des gaines électriques étanches que vous prendrez soin d'enterrer tout au long des bordures pour une préservation des parterres de fleurs et de la pelouse. N'oubliez pas de vérifier que les équipements dans lesquels vous investissez possèdent un indice de protection répondant aux exigences d'une installation située de manière permanente en terrain fort taux d'humidité.

Quel que soit le type de luminaire extérieur, la pose se déroule en trois grandes phases. Dans un premier temps, il faut schématiser votre installation électrique en dessinant un plan de votre jardin sur lequel vous précisez l'emplacement du trajet souterrain des câbles, vos luminaires ainsi que votre tableau général. Ensuite, il faut mettre en place vos câbles puis terminer votre opération par la mise en place de votre luminaire.

Le câblage de luminaire extérieur est une opération que vous pouvez effectuer en plusieurs phases. Tout dépend ici de vos besoins en matière d'éclairage extérieur. Ainsi, pour l'alimentation d'un éclairage extérieur unique, vous devez tirer un câble de votre tableau électrique général en choisissant celui qui est le plus adapté au genre d'installation que vous souhaitez mettre en place. Pour un branchement direct, privilégiez un câble 3 fils de 1,5 mm² de section équipé d'un coupe-circuit de 10 A. Misez sur un câble de 3 fils de 2,5 mm² de section doté d'un coupe-circuit de 16 A dans le cadre d'une prise électrique.

Pensez par ailleurs à protéger toutes les lignes de votre circuit d'éclairage à l'aide d'un disjoncteur différentiel de 30 mA. Procédez à un glissement du câble dans une gaine de couleur rouge rigide ou flexible au moyen de raccords associés ou de coudes. Réalisez enfin le raccordement de vos câbles en utilisant des dominos avant de creuser une tranchée profonde de plus de 70 centimètres. Terminez en renfermant ladite tranchée par le repositionnement des morceaux de pelouse.

Load More