Notre guide d’achat pour choisir le meilleur humidificateur

On utilise tous le chauffage électrique dans nos maisons. S'il est très utile pour combattre le froid, il rend l'air sec. De ce fait, respirer devient un peu pénible. C'est pour réparer cette situation que les humidificateurs existent. Ils permettent d'augmenter la quantité d'humidité dans l'air. Grâce à eux, respirer redevient un plaisir. Quel type d'humidificateur vous conviendra le mieux ? Voici quelques pistes pour vous aider à faire le meilleur choix.

Critères de choix : Comment bien choisir son humidificateur ?

L’humidificateur est un appareil très utile notamment pendant la saison hivernale. En effet, il permet de contrer les effets du froid. Par son action, la respiration devient plus confortable. Au-delà de cet aspect, l’humidificateur a des effets positifs sur la santé (réduction de conjonctivites, infections nasales). Toutefois, si vous souhaitez vous en procurer, vous devrez prendre en compte certains aspects.

Par évaporation, à UV ou à ultrason ?

Les humidificateurs utilisent plusieurs procédés de diffusion pour augmenter le niveau d’humidité. Il existe en général 3 grands types d’humidificateur : les humidificateurs par évaporation, les humidificateurs à UV et les humidificateurs à ultrason.

Les humidificateurs par évaporation sont les plus répandus, car ils sont relativement moins chers et ils consomment très peu d’énergie. Leur fonctionnement est très simple : l’appareil chauffe l’eau grâce à des lampes à électrodes avant de diffuser la vapeur. Un ventilateur motorisé peut aussi grâce à des rotations rapides diffuser de fines gouttelettes d’eau à travers un filtre.

L’humidificateur à UV est le plus énergivore des trois. Avant de diffuser la vapeur d’eau froide dans l’air ambiant, il procède à son traitement par des rayons UV. Ces derniers détruisent les microbes dans l’eau et même dans l’air. Ce type d’humidificateur est vendu en pharmacie et recommandé pour les personnes fragiles. Quant aux humidificateurs à ultrason, ils contiennent une membrane vibrante qui propulse les particules d’eau dans l’air. Elles sont les plus demandées, car elles sont très silencieuses.

Vapeur chaude ou vapeur froide ?

En fonction de la période de l’année, il va falloir choisir entre un humidificateur à vapeur chaude et un humidificateur à vapeur froide. Pour les périodes les plus chaudes comme en été ou pendant la canicule, il serait agréable de recevoir un peu d’air frais. Un humidificateur à vapeur froide ferait alors votre bonheur. Dans cette catégorie, on retrouve les humidificateurs à UV et les humidificateurs par évaporation.

Quand la saison change et que l’air devient plus froid, vous pouvez en plus du chauffage avoir recours à des humidificateurs à vapeur chaude. En plus de distiller une vapeur avec une température élevée pour vous tenir chaud, ils vous permettront de respirer confortablement. Ici encore un humidificateur par évaporation peut faire l’affaire ou un humidificateur à ultrason.

Dans tous les cas l’humidificateur par évaporation peut servir. Il faut cependant faire attention, car des risques de brûlures et d’accidents existent pendant l’ébullition.

L’autonomie

L’autonomie de l’humidificateur est un détail très important. C’est une information qui vous permettra de connaître le temps qui s’écoulera avant que vous n’ayez besoin de remplir le réservoir de votre humidificateur. La grande majorité des fabricants offre des humidificateurs avec une autonomie tournant autour de 15 heures au plus. C’est idéal pour passer la nuit entière ou une bonne partie de la journée sans se soucier du pourcentage d’humidité dans l’air.

Cependant, de nouveaux humidificateurs disposant de plus grands réservoirs ont une autonomie allant jusqu’à 40 heures. Avec eux, vous pouvez avoir l’esprit tranquille. Retenez que l’autonomie est aussi fonction du degré d’humidification que vous voulez et de la taille de la surface à couvrir. Plus le niveau d’humidité requis est haut, plus l’autonomie se réduit. De plus les humidificateurs sont équipés d’un système d’arrêt automatique qui stoppe l’appareil quand le niveau d’eau restant est insuffisant. Ce système offre plus de sécurité surtout pour les humidificateurs qui fonctionnent par ébullition.

Le réservoir

Le réservoir est un élément essentiel pour l’humidificateur. C’est lui qui contient le liquide à diffuser dans l’air. Les réservoirs sont sélectionnés en fonction de leur capacité (généralement exprimée en litres). Ils ont un impact sur l’autonomie de l’humidificateur. Plus ils sont grands, plus l’appareil est autonome. Il n’est pas aisé de faire l’inventaire détaillé des types de réservoirs disponibles, mais la plupart des modèles d’humidificateurs proposent des réservoirs de 2,4 litres pour les plus petits et 6 litres pour les plus grands.

Le réservoir nécessite beaucoup d’entretien. En effet, l’eau avec laquelle on la remplit peut contenir du tartre. Celui-ci peut se fixer sur les filtres et les boucher. Dans cette situation, votre humidificateur ne sera plus aussi efficace qu’auparavant. En plus du tartre, les microbes aussi peuvent infecter l’air si l’eau ou le réservoir ne sont pas très propres. L’entretien est très facile. Vous pouvez le faire à l’aide de vinaigre blanc et d’une brosse.

La surface à humidifier

La surface à humidifier est celle de la pièce dans laquelle se trouve votre humidificateur. Il peut s’agir d’une seule pièce avec de petites dimensions ou d'une plus grande pièce comme un magasin ou une maison. Ainsi des humidificateurs sont efficaces juste pour les petites pièces quand d’autres vous offrent de couvrir de plus grandes surfaces.

Les petits humidificateurs permettent de couvrir en moyenne 25 m². Ils conviennent pour rendre l’air confortable dans la chambre de bébé, dans votre salon ou dans votre bureau. Les modèles les plus évolués d’humidificateurs disposant de plus grands réservoirs permettent d’atteindre des surfaces de couverture de plus de 50 m². Elles peuvent facilement traiter tout le rez-de-chaussée ou tout l’étage de votre maison.

Il est également conseillé de placer l'humidificateur au centre de la pièce à humidifier. Il faut donc bien se renseigner sur la capacité de couverture de l’humidificateur que vous voulez acheter, mais aussi vous assurer de connaître la surface de la pièce dans laquelle vous voulez installer votre appareil. Sinon, vous vous retrouverez certainement avec un modèle ne pouvant pas répondre à vos besoins.

Le débit

Le débit est la vitesse à laquelle l’humidificateur diffuse le liquide du réservoir dans l’espace à humidifier. À ce niveau il faut souligner une fois encore que chaque constructeur propose ses appareils avec des capacités généralement différentes des autres. Cependant, une seule chose reste constante : plus le débit est élevé, plus taille de la surface à couvrir est grande. En effet une grande partie des humidificateurs proposent des débits entre 200 ml/h et 400 ml/h. Un petit calcul rapide vous permettra de savoir de combien de temps d’autonomie vous disposerez en fonction de la capacité de votre réservoir.

Ainsi, à débit maximal, l’autonomie sera réduite. Toutefois, pour un débit moyen, la durée de l’autonomie se prolonge. De plus, certains modèles offrent plusieurs possibilités de pulvérisation. Ce sont entre autres la pulvérisation continue (autonomie réduite) et la pulvérisation intermittente. Cette dernière permet une diffusion avec des arrêts pendant quelques secondes. L’autonomie est ainsi plus longue.

L'hygrostat

Le rôle principal de l’hygrostat est l’humidité. Il a été conçu dans le seul but de la réguler. C’est un dispositif électronique qui contrôle le taux d’humidité dans l’air ambiant par des check-up à intervalles de temps réguliers (le plus souvent toutes les 10 ou 20 secondes). Par ce contrôle, l’hygrostat va amener votre humidificateur à respecter le taux d’humidité dont vous avez besoin.

L’hygrostat est installé à l’intérieur de votre appareil. Ainsi, pour garantir un taux d’humidité stable, il peut soit éteindre l’humidificateur soit le rallumer. Il permet donc de faire des économies sur votre consommation d’énergie.

Le niveau sonore

Les humidificateurs ne font en général pas beaucoup de bruit. Leur niveau sonore est relativement bas. Cependant, certaines personnes très sensibles au bruit peuvent en être dérangées. En fonction du type de vapeur produite, le niveau de bruit est très différent.

Les humidificateurs qui produisent de la vapeur chaude sont les plus bruyants. Ils émettent un bruit constant dû à l’ébullition de l’eau et au ventilateur. C’est un peu comme une chaudière, mais sans le terrible sifflement. Pour les modèles à vapeur froide, il faut s’attendre à des bruits de bulles qui ne sont pas constants.

Si vous utilisez l’humidificateur pour la chambre de votre bébé, optez pour un appareil à ultrason. C’est le modèle le plus silencieux. Son niveau sonore se situe entre 20 et 28 dB. Votre humidificateur peut faire encore plus de bruit s’il est mal entretenu ou si les filtres sont obstrués par le tartre. Dans ce cas, un simple nettoyage suffit pour régler le problème.

Les questions fréquemment posées – FAQ

FAQ humidificateur

Un ventilateur humidificateur est un appareil qui sert à ventiler de l’air sec dans l’optique de distiller des gouttes d’eau dans l’air afin d’humidifier une pièce. Cet appareil équipé d’un hygromètre détermine avec précision le niveau d’humidité dans une pièce. Selon les estimations des médecins, le taux d’humidité dans une pièce doit osciller entre 40 et 60 % pour les personnes normales et 45 à 55 % pour celles qui ont une santé beaucoup plus fragile. On installe le ventilateur humidificateur quand ce taux est relativement bas. Son but principal est alors la rehausse d’humidité dans cette maison.

C’est un appareil à avoir chez soi si vous avez l’intention d’éviter l’air sec dans votre maison. Le ventilateur humidificateur est idéal dans la lutte contre l’aridité en hiver. Selon ses fabricants, cet appareil doit être dans une maison où se trouvent des gens sensibles et fragiles à l’humidité. Car il favorisera l’hydratation de leur peau.

L’humidificateur d’air est d’une utilité capitale dans la mesure où il permet d’apporter un certain confort dans votre lieu d’habitation. En plus de cela, il permet à ceux qui partagent la pièce de rester en bonne santé. En effet, la sécheresse de l’air dégrade progressivement la santé de l’homme. L’air sec est à la base de plusieurs pathologies dont la sécheresse et l’irritation du nez, des yeux et bien souvent de la gorge aussi. Or, l’humidificateur permet de lutter rapidement et efficacement contre ces maux puisque l’air frais améliore la respiration de l’homme.

L’air diffusé par l’humidificateur permet également de nettoyer l’atmosphère de votre maison. Ce sera un ouf de soulagement pour les occupants, car il participe à la régénérescence de l’épiderme de la peau et du système immunitaire.

Tout dépend du type d’humidificateur que vous avez en votre possession. Si vous avez un humidificateur à vapeur chaude, il est alors conseillé d’utiliser de l’eau minérale. Dans le cas contraire, l’eau de robinet peut abîmer votre appareil. Par contre, si votre appareil est un humidificateur à évaporation ou à vapeur froide, vous pouvez utiliser l’eau de robinet sans problème. Il faut vraiment s’assurer que l’eau contenue dans votre humidificateur remplit les normes prescrites.

En ce qui concerne l’eau de robinet, avant de la mettre dans le saturateur, il faut la faire bouillir au moins une minute durant. Descendre le bol et laisser refroidir l’eau avant de la renverser dans l’appareil. Pour ce qui est de l’eau minérale, il faut utiliser celle qui présente une faible teneur en sels minéraux. Vous ne devez pas être négligent sur cet aspect.

Le bébé est un être fragile. Il revient donc à ses parents de le mettre dans de bonnes conditions pour qu’il grandisse sainement. L’un des moyens pour y arriver est de doter la chambre de l’enfant d’un humidificateur. Car cet appareil, comme indiqué plus haut, empêchera à votre enfant d’attraper certaines maladies. Le saturateur occupera une petite place dans la chambre de l’enfant. Il n’empêchera pas non plus le bébé de dormir. Au contraire, il va aérer la pièce en répandant de fines particules d’eaux qui feront du bien au môme. Un air frais stimule les sinus du bébé (petites fosses creusées dans les os du visage de l’enfant).

À l’instar des fosses, les sinus communiquent entre eux via les ostiums. Les spécialistes de santé précisent que lors des premiers mois suivant l’accouchement, le bébé peut être sujet à des troubles respiratoires comme le rhume. Il peut suffoquer ou respirer difficilement à cause de l’assèchement de ses muqueuses. Vous convenez que placer un humidificateur permet de régler ce problème le plus simplement possible. Les parents doivent s'arranger pour que le taux d’humidité dans la pièce de leur progéniture soit inférieur ou égal à 30 %. C’est seulement à ce prix que l’enfant pourra dormir paisiblement sans manifester de troubles respiratoires.

L’air est généralement plus sec en hiver pour la simple raison que l’air chaud absorbe beaucoup plus d’humidité que l’air froid. Prenons un exemple. À l’intérieur d’une maison chauffée entre 20 et 22 degrés, 20 grammes de vapeur d’eau sont absorbés par un mètre cube d’air. Alors qu’à l’extérieur de cette même maison, c’est seulement 5 grammes de vapeur d’eau qui sont absorbés par un mètre cube d’eau.

Il ressort alors que pendant l’hiver, l’air ambiant plus chaud de l’extérieur, d’une température de 0 °C, possède quatre (4) fois plus d’humidité qu’un air extérieur. Or, un taux d’humidité de l’air compris en 40 et 70 % est très bon pour la santé. Malheureusement, on ne peut avoir ce privilège en hiver.

L’humidificateur est un appareil qui a pour but de rafraîchir l’air dans une pièce. À ce titre, il est déconseillé de le placer trop près ou le coller au mur dans la chambre de bébé. Il ne faut pas le placer près d’un objet de haute sensibilité. S’il y a un radiateur ou une autre source de chaleur dans la pièce à coucher de votre enfant, soyez prudent. Ne placez jamais l’humidificateur près de ces sources-là. Si c’est un humidificateur à vapeur froide que vous avez l’intention de placer dans la chambre de votre enfant, il faut le placer en hauteur. Vous pouvez par exemple confectionner une étagère à cet effet. Il faut dire que l’humidificateur à vapeur froide est le plus lourd. De par sa position, il descend l’air frais dans la pièce de l’enfant. Toutefois, il est déconseillé de placer le saturateur sur un support en bois. Dans bien des cas, il faut placer cet appareil près d’un chauffage. L’air se réchauffera avant de s’évaporer dans toute la pièce de l’enfant.

Si c’est un humidificateur laveur d’air que vous voulez placer dans la chambre de votre bébé, il ne faut pas le placer près d’un mur. Cette muraille peut bloquer l’air et l’enfant peut être victime des maux énumérés plus haut. Il faut donc placer l’humidificateur à même le sol afin qu’il aspire la poussière de la pièce. À défaut du sol, vous pouvez poser l’humidificateur laveur d’air sur une table pas trop éloignée de la couchette de l’enfant.

Il faut se servir d’un hygromètre pour savoir si l’air est trop sec dans une maison. C’est la première astuce. En fait, cet appareil a pour but de mesurer le taux d’humidité contenu dans l’air. Pour y arriver, cet appareil se sert de la condensation de l’eau de la vapeur d’eau présente dans l’air, de la résistance électrique et des modifications de la capacité afin d’établir une mesure des différences d’humidité.

La deuxième manière de savoir si l’air présent dans une maison est trop sec, il faut se référer aux signes cliniques de ceux qui vivent dans la maison en question. L’air sec favorise l’accroissement de la poussière, l’apparition de fissures sur les meubles en bois et une présence très remarquée d’électricités statiques. Les bactéries et certains virus croissent très vite dans une maison ayant un air trop sec. Les occupants de cette maison auront des céphalées, des rhinites et la gorge sèche. Ils seront la cible des irritations des yeux. Ils ont tendance à boire de l’eau la nuit. L’écoulement nasal, une peau sèche, un inconfort général à savoir la baisse de concentration sur des sujets cruciaux et la fatigue sont autant de signes qui indiquent que l’air est sec dans une maison.

Il existe plusieurs manières d’humidifier l’air de la maison sans forcément avoir besoin d’humidificateur. La première astuce est le linge mouillé. Trouvez une corde ou un séchoir que vous placerez dans la maison à humidifier. Après la lessive, séchez-y vos habits.

Deuxièmement, mettez de l’eau dans un récipient ou une bassine peu profonde à déposer près d’une source de chaleur. Une fois l’acte posé, vous verrez que la chaleur occasionnera la vaporisation de l’eau pour donner un peu d’humidité à votre pièce.

Troisièmement, il y a la stratégie de la plante à déposer dans la maison. Grâce à son processus de transpiration naturelle, elle va apporter de l’humidité dans votre maison.

Load More