Notre guide d’achat pour choisir le meilleur fer à repasser

Le fer à repasser est un outil indispensable. Il permet de redonner de l’allure à vos linges froissés lors du repassage. Le fer à repasser n’est plus un simple outil, car il a subi une grande évolution sur le marché. Il en existe plusieurs modèles qui ne produisent pas forcément le même résultat. Pour en choisir le meilleur, celui qui vous permettra de repasser facilement vos affaires sans trop vous déranger, il est important de vous baser sur des critères essentiels. Ce guide présente les critères qui faciliteront le choix du fer à repasser qui convient à vos besoins.

Critères de choix : Comment bien choisir son fer à repasser ?

Plusieurs paramètres sont à prendre en compte lors du choix de votre fer à repasser. Il s’agit notamment de la puissance, la longueur du câble, la semelle, la vapeur, la capacité du réservoir, le système anticalcaire, les options, etc. Aussi, il faut noter qu’il y a deux grandes catégories de fer : le fer à repasser et la centrale vapeur. Chaque catégorie de fer a des spécificités qui lui sont propres en fonction du besoin.

Choisir un fer ou une centrale vapeur ?

Le fer comparé à la centrale vapeur dispose des sous-types à savoir le fer à repasser sec, sans fil et celui à vapeur. Chaque type de fer a un mode de fonctionnement propre. Le fer à repasser sec fonctionne à l’aide d’un moteur qui sert à chauffer la semelle du fer. Il n’y a donc pas de système de vapeur. Le fer à repasser sans fil a pour avantage de donner plus de liberté à celui qui l’utilise. Il dispose aussi d’une batterie pour fonctionner et d’un moteur pour chauffer la semelle. Quant au dernier, le fer à repasser à vapeur, il y est incorporé une résistance. Celle-ci a pour rôle de réchauffer l’intérieur du fer. Son moteur est le plus puissant et peut avoisiner les 2 600 watts.

La centrale vapeur est plus performante et permet grâce à son système de vaporisation de repasser rapidement. En fonction du mode de rechargement du réservoir d’eau, nous distinguons la centrale vapeur à autonomie limitée et celle à autonomie illimitée. Pour un repassage rapide, un linge très froissé, des vêtements variés, un rendu de qualité, il serait préférable de choisir la centrale vapeur. Toutefois, cela demande un gros budget. Par contre, avec un budget limité et une activité limitée du repassage, votre choix peut se tourner vers le fer à repasser.

La puissance d’un fer à repasser

C’est un critère à ne pas négliger lorsque vous souhaitez acquérir un fer à repasser. La puissance exprimée en Watts est la grandeur qui définit la réactivité de votre fer à repasser. Une valeur élevée signifie que votre appareil sera très réactif et pourra être utilisé assez vite. En effet, le temps de chauffe diminue lorsque la puissance est élevée.

Cette valeur a aussi un lien avec la performance de votre fer à repasser. La capacité du fer à repasser à rendre lisse le linge, quelle que soit la taille de celui-ci dépend aussi de la puissance. Pour disposer d’un fer à repasser efficace, la puissance recommandée doit faire partie de l’intervalle 1 200 et 2 000 watts.

La longueur du câble d’un fer à repasser

La longueur du câble est très importante surtout lorsque vous voulez repasser des linges de grandes surfaces. Un câble court vous empêchera d’agir facilement. C’est pour cela qu’il est nécessaire de faire attention à la longueur du câble. Par défaut, la taille minimale et maximale d’un câble est respectivement 1,5 mètre et 3 mètres. Pour profiter du repassage, il est recommandé de choisir les câbles pivotants. Ils empêchent ainsi la déformation du cordon. Par ailleurs, il est aussi possible de changer de câble pour avoir une longueur adaptée. Dans le même temps, il faut veiller à ce qu’elle ne soit pas trop longue.

La semelle d’un fer à repasser

Tout comme la puissance, la semelle aussi est un critère à ne pas négliger. Le matériau employé pour sa conception ainsi que sa forme auront un impact sur le rendu. Aujourd’hui, les fers ont une forme pointue au bout et large pour le corps. À l’inverse de ceux utilisés dans le passé avec une forme de lame de couteau. Le bout pointu du fer à repasser permet d’atteindre les parties les plus délicates comme les cols et les poches. La forme large sert quant à elle à lutter contre les faux plis.

En ce qui concerne le matériau, la semelle existe en céramique, en aluminium, en inox et en durilium. Chaque matériau a ses avantages et détermine comment la chaleur est distribuée au cours du repassage. Une mauvaise distribution de la chaleur peut endommager votre tissu. Il est recommandé de choisir l’inox comme matériau de semelle, car il favorise une bonne répartition de la chaleur.

La vapeur d’un fer à repasser

La vapeur ou plus précisément le débit vapeur constitue en effet la quantité de vapeur libérée par les trous du fer. Lorsque ce débit est élevé, vous êtes assuré de profiter d’un bon repassage en défroissant les zones pliées. Cette grandeur est exprimée en grammes par minute et peut être différente en fonction du fer à repasser. Elle peut varier entre 12 g/min et 45 g/min. Le débit de vapeur recommandé est de 30 g/min. Une fonction peut se compléter pour permettre une utilisation très efficace du fer notamment la fonction boot ou pressing. Celle-ci permet d’augmenter les capacités du fer à repasser en termes de débit vapeur. C’est un critère important.

La capacité du réservoir d’un fer à repasser

Un fer à repasser avec une petite capacité de réservoir, vous n’attendrez pas longtemps pour remplir à nouveau votre réservoir. Ceci va entraîner beaucoup de temps d’arrêt au cours de votre repassage. En général pour une capacité de 300 ml, vous bénéficiez d’un temps de repassage de 30 minutes. Pour augmenter l’autonomie de votre fer à repasser, vous pouvez opter pour un fer avec un réservoir séparé.

De cette manière, la capacité du réservoir est supérieure et peut atteindre plus d’un litre. Ceci rend confortable le repassage, car l’autonomie a aussi augmenté. Il ne faut surtout pas confondre ce fer avec la centrale vapeur. Les deux n’ont pas le même fonctionnement. Il faut aussi veiller à l’ouverture du réservoir. Avec un trou trop étroit, vous risquez de renverser l’eau autour de vous pendant le remplissage. Pour finir, des réservoirs vous permettent de suivre le niveau de l’eau en toute facilité.

Le système anticalcaire d’un fer à repasser

Le système anticalcaire d’un fer à repasser est comme un filtre et a pour rôle de lutter contre le calcaire déposé sur le fer. Le système fonctionne avec deux sortes de filtres à savoir les filtres jetables et non jetables. À court terme, un fer à repasser muni d’un système anticalcaire jetable est plus rentable. Néanmoins à long terme, il est préférable d’opter pour un système anticalcaire non jetable. Le remplacement du filtre jetable peut devenir coûteux et être un investissement sans fin.

L’inconvénient des filtres non jetables est que le risque de perte en efficacité est élevé lorsque l’entretien n’est pas bien fait. Ce qui pousse beaucoup d’utilisateurs à préférer parfois les filtres jetables. Cependant, en l’absence de ces filtres, il existe un autre moyen de lutter contre le calcaire. C’est l’utilisation de l’eau distillée.

Les options d’un fer à repasser

Les fers à repasser disposent de plusieurs options très utiles pour le repassage. Ces différentes options sont :

  • l’autonettoyage ;
  • le système de détartrage ;
  • l’antifuite ;
  • l’arrêt automatique ;
  • et l’autonettoyage.

L’auto nettoyage est une option qui joue le même rôle que celui du souffle vapeur qui est de nettoyer le fer. Cette option permet le nettoyage par libération des trous bouchés au niveau de la semelle. Disposer de cette option ne veut pas dire qu’il est possible de dépasser la fréquence de repassage qui est de une fois par mois.

Le système de détartrage : il est souvent recommandé de détartrer son fer après un repassage. Ce nettoyage se fait à l’aide du vinaigre. Pour rendre automatique cette opération, l’option de système de détartrage est intégrée dans certains fers à repasser.

L’antifuite vous évite de mouiller vos textiles pendant que le fer n’est pas encore assez chaud. Cette option ne fonctionne pas correctement sur tous les modèles de fer à repasser qui en possèdent.

L’arrêt automatique parmi toutes les options celle-ci est la plus importante. Pendant un repassage, il est possible de s’absenter d’urgence, ce qui pourrait avoir des conséquences graves. Pour empêcher cela, l’option arrêt automatique permet de mettre à l’arrêt votre machine lorsqu’elle est posée sur le talon.

Avec ou sans fil ?

Le fer à repasser existe avec fil comme sans fil. Le fer à repasser sans fil offre plus de liberté pendant le repassage. Contrairement au fer à repasser avec fil, le fer sans fil est muni d’une batterie pour assurer son fonctionnement. C’est la seule chose qui le sépare des modèles filaires. Les fers à repasser sans fil sont quand même plus chers que les fers à repasser filaires.

Les modèles filaires peuvent être encombrants. Imaginez qu’une source d’énergie n’est pas proche de la zone où vous voulez faire votre repassage. Vous êtes alors obligé de faire des réaménagements ou d’augmenter la longueur du câble, et vous n’êtes pas forcément prêt pour cela.

Conclusion

Le meilleur fer à repasser est celui qui vous garantit une protection tout en permettant un repassage impeccable et tout le confort qui va avec.