Comment bien choisir son vélo elliptique ?

Avant de se demander quel vélo elliptique nous devons acquérir, il faut se demander pourquoi nous souhaitons acheter ce type de matériel. Le vélo elliptique est un outil pratique aussi bien pour un débutant, un sportif de haut niveau, ou encore une personne en rééducation ou qui se remet d’une blessure. Savoir quelle personne nous sommes va nous permettre de connaître la fréquence à laquelle on souhaite pratiquer du vélo elliptique. Selon les différents critères, un vélo sera mieux adapté qu’un autre pour ce que l’on souhaite faire.

La roue et la longueur de foulée

La roue d’inertie permet de contrôler le mouvement. Plus la roue d’inertie sera lourde plus le mouvement de pédalier sera souple et sans à-coups, le confort de pédalage sera alors meilleur et plus fluide. Les roues d’inerties ont un poids allant de 7 Kg à plus de 20 Kg. Sachant que les sportifs de haut niveau privilégient les roues d’au moins 20 Kg pour avoir une efficacité optimale.

Selon la fréquence d’utilisation, il sera important de choisir une roue d’inertie adaptée. Par exemple, si notre but est de pratiquer 1 à 2 fois par mois, une roue ayant un point compris entre 7 et 10 Kg sera suffisante. Par contre si nous souhaitons pratiquer plusieurs fois par jour, il sera préférable d’avoir une roue d’inertie supérieure à 21 Kg.

Connaître la longueur de foulée est important pour garder un confort optimal lors de l’utilisation du vélo elliptique. La longueur de foulée détermine l’amplitude du mouvement de jambe. En générale, la longueur la plus recommandée est 40 cm.

La longueur de la foulée va dépendre de la taille et de la longueur du vélo elliptique. Plus celui-ci sera petit, plus la longueur de la foulée sera courte. Par exemple, un vélo elliptique mesurant entre 130 et 135 cm de long aura une longueur de foulée de 30 cm, tandis qu’un vélo mesurant 188 cm aura une longueur de foulée de 54 cm. Plus notre taille est grande, plus il est préférable de choisir un vélo elliptique proposant une grande longueur de foulée, pour respecter au mieux notre rythme naturel.

Le système de freinage, le guidon et la console

Il existe différents systèmes de freinage. Le frein à résistance magnétique permet de freiner le mouvement, par le biais d’aimants placés autour de la roue. Le réglage de cette force va se faire manuellement, grâce à une commande placée généralement au guidon.

La résistance électromagnétique qui est assurée par un électroaimant dont la force est contrôlée électriquement. L’avantage, est qu’il n’y a pas de pièces en mouvement comme la résistance magnétique et il provoque plus de fluidité, de précision et de contrôle depuis la console électronique.

Les vélos elliptiques proposent désormais deux types de guidon. Un guidon fixe qui va permettre de faire travailler la partie basse du corps et un guidon mobile, c’est-à-dire que les tiges reliées aux pédales suivent le mouvement de pédalier, il permettra de solliciter 80% des muscles du corps. Il est donc préférable de choisir selon le type de travail que l’on souhaite faire. Si notre choix est toujours indécis, il existe maintenant des vélos elliptiques proposant les deux types de guidons. Ce type d’appareil va nous permettre d’avoir un grand choix d’exercices.

C’est également une partie importante dans un vélo elliptique. Elle va permettre de contrôler la vitesse de pédalage, la résistance. Elle peut même proposer des exercices faisant varier les difficultés selon l’avancée de l’entraînement. Il est désormais possible d’avoir une console possédant le Bluetooth, ce qui va nous permette de connecter à la console notre smartphone ou tablette et de suivre notre évolution par le biais d’applications.

Emplacement de la roue et le poids maximal

Il existe deux possibilités de positions de roue. La version la plus courante est celle où la roue est placée à l’arrière de l’appareil. Ce modèle permet de simuler le mouvement proche de celui du jogging. La roue placée sur l’avant quant à elle, va permettre de simuler un mouvement proche de celui du skieur de fond et va donc moins solliciter les genoux.

Comme tout appareil sur lequel on monte, les vélos elliptiques ont également un poids maximal. Plus le vélo sera haut de gamme plus le poids qu’il pourra supporter sera élevé. Il est conseillé de prendre une gamme proposant une marge supérieure à notre poids et pas de prendre un appareil à la juste limite, pour des raisons de confort et de sécurité.

Le design et le prix

Une fois que tous les critères importants ont été pris en compte. Il ne nous reste plus qu’à choisir le design de notre futur vélo elliptique. Il faut prendre quand même en considération que c’est un appareil qui va souvent rester à sa place, dans notre chambre ou dans notre salon. Alors autant choisir un vélo elliptique dont le design nous plaît.

Désormais, il est possible d’avoir un vélo elliptique qui se plie et qui dispose également de roulettes. Cela permet de le déplacer facilement de le ranger où bon vous semble.

Il est évident que le prix va correspondre à la qualité du vélo elliptique. Les vélos elliptiques d’entrée de gamme oscilleront autour de 200 – 300 €. Tandis que ceux appartenant à une haute gamme auront une fourchette de prix beaucoup plus importante, pouvant aller jusqu’à 3 000 € voire plus.

 Il ne nous reste maintenant plus qu’à choisir le vélo elliptique qui nous correspondra parfaitement.

Related Post