Comment bien choisir son snowboard ?

Vous adorez dévaler les montagnes et faire des figures dans les airs ? Le snowboard est fait pour vous ! Pourquoi louer une planche de snowboard quand un achat est presque aussi rentable ? A travers cette page nous allons vous expliquer comment choisir au mieux votre snowboard !

Faites votre choix en fonction de votre utilisation

Le conseil peut sembler évident mais choisissez votre planche de snow en fonction de ce que vous comptez en faire. Il existe trois types de snowboard : le snowboard freestyle, le snowboard polyvalent et le freeride.

De plus, chaque snowboard est adapté à un type de terrain. Il s’agira donc de choisir en fonction de votre terrain d’entrainement, la planche de snowboard la mieux adaptée.

Notons cependant que le snowboard polyvalent offre l’avantage d’être utilisable sur tout type de piste. Il correspond aussi bien aux besoins d’un rider professionnel qu’à ceux des débutants. Offrant une certaine souplesse et généralement de taille moyenne, il est pratique pour la réalisation de différents mouvements.

Pour ceux qui aiment les sensations fortes et la vitesse, le snowboard freeride sera plus utile. Comparé au snowboard polyvalent, il est plus long et plus raide. Sa grande longueur facilite la réalisation de belles figures sur la neige et la stabilité du surfeur qui avance à grande vitesse. Sa rigidité est un atout qui rend toutefois la manœuvre de cette planche plus délicate. Il est donc préférable de ne s’en doter qu’à la seule condition que vous soyez déjà à l’aise sur la poudreuse !

Enfin, le snowboard freestyle ne s’utilise que dans les snow park ou pour la réalisation de sauts. En comparaison avec les deux autres modèles, il est plus petit et beaucoup plus souple. En raison de sa grande maniabilité, il peut être utilise pour l’apprentissage du snowboard.

Choisissez votre planche en fonction de sa forme

Il existe une multitude de formes de snowboard. Les principales shapes (formes) sont la twin-type et la directionnelle.

La première est en pratique associée au snowboard freestyle, mais on peut aussi le retrouver sur les snowboards polyvalents. Elle permet au rider de dévaler la piste en prenant une position inverse à la normale sans aucune difficulté.

Pour ce qui est de la seconde, elle est idéale pour prendre des courbes pendant son trajet / sa descente.

Quels sont les pièges à éviter ?

La taille du snowboard :

Comme pour la pointure d’une chaussure, il est important de choisir un snowboard en fonction de votre taille et à votre poids.

La taille de votre planche variera qu’il s’agisse d’un snowboard polyvalent (20cm de moins que votre taille), freestyle (30cm de moins) ou freeride (de votre taille).

Les dernières nouveautés en matière de snowboard

Depuis quelques années, les snowboards connaissent de grandes avancées technologiques. A ce titre, nous pouvons évoquer le cambre inversé, le double cambre inversé et le magne-traction.

La cambre inversée est pratique pour la poudreuse et dans le Snow Park. Par contre le double cambre inversé vous offre une plus grande polyvalence d’utilisation de votre planche à neige. Il vous permet de passer très aisément des terrains d’entrainement vers les pistes disposant de pentes vierges. Précisons toutefois qu’ils sont réservés pour les professionnels. Le magne-traction, quant à lui, vous offre des carres avec une grande capacité d’adhésion sur la glace et les neiges dures. Ce style a d’ailleurs été adopté par plusieurs marques.

D’autres matériaux comme le bambou, le basalte sont aussi intégrés dans la fabrication des snowboards et plus particulièrement ceux de prestige.

Le tarif

En fonction de la gamme du snowboard, le coût peut varier sur le marché. Le prix dépend en partie des matériaux entrant dans la construction de la planche, mais aussi ces différentes caractéristiques.

Le snowboard pour les débutants varie généralement entre 200 et 300 euros, alors que celui haut de gamme peut varier de 400 à 1000 euros. Si vous recherchez des planches de gamme moyenne, vous devriez être prêts à débourser entre 250 et 400 euros.