Comment bien choisir son compresseur ?

Comment choisir son compresseur d’air ?

Que ce soit pour gonfler ou vérifier la pression d’air dans les pneus de la voiture, de la moto, des vélos, ou encore pour gonfler la piscine, vous avez besoin d’un compresseur d’air. Il en existe des tas de modèles disponibles sur le marché, les choix sont déclinés à l’infini. Vous voulez faire l’acquisition d’un compresseur, voilà donc tout ce qu’il faut savoir sur ces gadgets pour guider votre choix et pour vous mettre au parfum quand vous vous demandez : comment choisir son compresseur d’air. Mais l’essentiel pour faire son choix est l’usage qu’on doit faire de l’appareil.

Les caractéristiques importantes d’un compresseur d’air

Plusieurs caractéristiques sont à prendre en compte quand vous allez vous procurer ce genre d’engins. Vous devez vous renseigner sur la puissance du moteur, monocylindre ou bicylindre, le débit d’air en litre par minute que la machine peut fournir, la pression de l’air en bars fourni et enfin le volume de la cuve du compresseur, 50 litres ou cent litres.

Les portatifs

Ces compresseurs sont parfaits pour les usages en extérieur ou dans des endroits exigus. Vous avez le choix entre des modèles qui fonctionnent à 230V et ceux fonctionnant à la batterie de 12V, dans ce dernier cas, un allume-cigare fera l’affaire. Petits, compacts et légers, ce sont des appareils pour une utilisation partout où le besoin sera. Le débit d’air fourni ne dépasse néanmoins pas 8 m3/h.

Les monocylindres

Le moteur n’actionne qu’un seul piston pour ce modèle. C’est un appareil qui peut délivrer une pression assez conséquente de 8 bars. La puissance de ce genre de compresseur peut varier de 1,5 à 6,5 ch. Il peut également fournir un débit d’air allant jusqu’à 40 m3/h.

Les bicylindres

Les compresseurs bicylindres sont destinés aux professionnels. Le moteur actionne plusieurs cylindres et la pression obtenue peut atteindre 13 bars. Ils sont munis de grande capacité et donnent un débit d’air comprimé qui dépasse 40 m3/h.

Pour quel usage ?

Un compresseur qu’on utilise qu’occasionnellement

Dans le cas où vous n’avez besoin de l’utiliser que dans des cas occasionnels, le mieux serait de se procurer un petit compresseur. Les petites tâches comme le gonflage de pneu de voiture ou de vélo, ou encore pour un pistolet à peinture pour une petite surface ne demandent pas beaucoup de puissance. Vous n’avez donc pas besoin de beaucoup de pressions. Dans ce cas, il ne vous faut qu’un compresseur portatif. Très pratique, ils fonctionnent sans huiles et sont livrés avec des embouts de gonflage. D’une puissance de 1.5ch pour 8 bars, c’est un appareil qui peut venir à bout de vos besoins occasionnels.

Les petits bricolages et l’usage domestique

Si les travaux que vous voulez entreprendre sont de plus longue durée, l’idéal est le compresseur monocylindrique. Il pourra prendre en charge l’agrafage, le clouage, le nettoyage à la soufflette, la peinture de petite surface, le collage et bien entendu le gonflage des pneus ainsi que la vérification de la pression de ces derniers. Optez pour un volume de 50 litres. Le moteur monocylindrique met à votre disposition un débit d’air de 15 m3/h, et une puissance de 1.5 chevaux.

Un compresseur fixe pour un usage régulier

Vous devez avoir à votre disposition une réserve d’air suffisante et un débit élevé si vous faites un usage fréquent d’un compresseur. Dans ce cas, vous devez vous munir d’un compresseur d’une puissance de 2 à 3 chevaux avec une cuve de 100 à 150 litres qui fournira un débit de 15 à 25 m3/h. Pour plus de maniabilité, choisissez le modèle avec des roues qui facilitent grandement le déplacement de l’appareil.

Un compresseur pour professionnel

Pour un usage intensif, où vous aurez besoin d’un appareil performant, la puissance minimum requise est de 5.5 chevaux. Optez alors pour un compresseur muni d’un groupe de compression à étage. Ce matériel peut vous fournir un débit d’air continu tout en vous donnant une bonne pression. Le volume de la cuve, quant à elle ne doit pas être en dessous de 200 litres. Un débit d’au moins 40 m3/h est nécessaire pour un usage intensif. Un compresseur en 400 Volts triphasé est l’appareil idéal pour un atelier professionnel. Si la mobilité est requise, il faut tourner le choix vers le compresseur remorque avec un moteur thermique.

Le budget

Avant de faire l’acquisition d’un compresseur d’air, il faut donc connaître le type de travaux que vous voulez entreprendre. Savoir les différents types et combiner les descriptifs des produits avec votre besoin est indispensable avant d’arrêter votre choix sur un produit. De cette façon, le modèle que vous choisirez correspondra parfaitement à votre attente. Le dernier facteur à prendre en compte est le budget que vous allouez à l’achat de l’appareil. Le prix d’un compresseur varie de 48 euros à 380 euros. Il ne tient plus qu’à vous choisir le modèle qu’il vous faut.