Alarme pour piscine : comment bien choisir ?

Avoir une piscine chez soi est un luxe que de nombreuses personnes peuvent se payer de nos jours. Il est important donc d’avoir un système qui vous prévienne des chutes dans votre piscine afin d’éviter des noyades par exemple de vos animaux, de vos enfants ou même d’un adulte ! Ceci implique d’avoir une alarme de piscine ! À travers cet article vous saurez comment en choisir une !

Alarme de piscine : quel est son rôle ?

Par définition, l’alarme détectrice de chute pour piscine est un système de sécurité qui alerte grâce à son signal d’alarme l’immersion d’un corps dans une piscine. Cette alarme est simple à disposer, cependant cette alarme ne permet pas de prévenir des chutes. Elle est munie de capteurs qui réagissent aux mouvements de l’eau. Ils sont capables de détecter les ondulations provoquées par la chute d’un enfant ou d’un adulte dans l’eau. Dès que l’onde atteint le capteur, l’alarme se met à sonner. Dans ce dernier cas, le choix doit donc être fait entre deux types d’alarmes : immergées ou périmétriques.

Plusieurs types de dispositifs de sécurité existent pour sécuriser la baignade et prévenir des risques de noyade liés aux piscines privées. une alarme piscine homologuée et obligatoire selon la loi prend la forme de dispositifs à installer près de la piscine : alarme périmétrique (barrière infrarouge) ou immergée. Elles répondent à la norme NF et prennent la forme d’un système d’alarme pour piscine, qu’il s’agisse de piscine hors sol ou enterrées.

Comment en choir une ?

Pour répondre aux normes de sécurité réclamées par la réglementation en vigueur, les propriétaires d’une piscine enfouie ont l’obligation de se doter d’un système de sécurité : barrières de protection, abris, couvertures de sécurité ou systèmes d’alarmes. La connaissance des types d’alarmes de piscine permettra de faire votre choix.

Les alarmes immergées sont des sondes plongées sous l’eau et qui détectent les ondes et les mouvements de l’eau. Elles se déclenchent « quasi instantanément » dès que les vibrations de l’eau atteignent un certain degré. Le choix de ce type d’alarme dépend de plusieurs paramètres dont la taille de la piscine. Il faut en effet une sonde pour une piscine de 5 m sur 10 m et en rajouter au fur et à mesure pour des bassins plus grands, elles ont de plus l’avantage d’être discrètes. L’inconvénient réside essentiellement dans le fait que c’est la chute dans l’eau qui provoque l’alerte contrairement à l’alarme périmétrique qui donne l’alerte avant toute chute dans le bassin.

Les alarmes périmétriques sont placées hors de l’eau. Ce sont des bornes placées sur les coins de la piscine et dont le nombre varie en fonction de la forme de celle-ci. Elles détectent tout mouvement d’immixtion dans le périmètre virtuel qu’elles dessinent et s’enclenchent aussitôt. Il est toutefois judicieux d’installer un report d’alarme à l’intérieur de la maison pour être sûr de l’entendre en cas d’accident. Ce système présente l’avantage d’être réactif et permet d’anticiper les éventuels accidents surtout avec les enfants en bas âge. Mais, outre son prix plus élevé par rapport aux tarifs des alarmes immergées, l’inconvénient de ce type d’alarme réside dans sa discrétion et son design imposé autour de la piscine. À vous désormais de faire votre choix !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *